Terminus Elicius – Karine Giebel

9782266180757.jpg

Istres-Marseille. Pour Jeanne, la vie est ponctuée par cet aller-retour ferroviaire quotidien entre son travail de gratte-papier

au commissariat et la maison de sa mère. Elle attend néanmoins qu’un événement vienne secouer le fil de son existence : un regard, enfin, du capitaine Esposito ? La résolution, peut-être, de
cette affaire de serial killer qui défraie la chronique phocéenne ?

« Vous êtes si belle, Jeanne. Si touchante et si belle. » Ce soir-là, une lettre, glissée entre deux banquettes, semble combler
toutes ses espérances. Un peu trop, même. Car derrière le mystérieux soupirant se cache le meurtrier tant recherché par la police. Commence alors une correspondance amoureuse qui, pour Jeanne,
n’aura de terminus qu’au bout de l’enfer…

 

A force d’entendre des éloges sur Karine Giebel, j’ai succombé en entamant ce tout petit livre (mieux vaut commencer comme ça) de 249 pages.

Ca fait déjà quelques semaines que je l’ai terminé mais je peux déjà dire que je me suis ennuyée au début, mais l’intrigue a fini par faire décoller mon intérêt. L’ambiance également m’a semblé étrange, m’a mise un peu mal à l’aise. Jeanne, l’héroïne, m’a fortement agacée, et ce, tout du long, mais on finit par comprendre pourquoi elle est si agaçante… J’avais envie de la réveiller, de lui dire d’arrêter de se plaindre et d’ouvrir les yeux, et me suis sentie frustrée qu’elle soit si cruche. Et pourtant, je l’ai trouvé touchante…

La fin est floue, je ne suis pas sûre de l’avoir bien comprise. Plusieurs possibilités s’ouvrent à nous. Et je serais curieuse de savoir comment ceux qui l’ont lu ont vu les choses.

En bref, je suis contente de l’avoir terminé et d’avoir pu passer à autre chose. Rien que de remettre le nez dans le livre pour cette chronique me provoque un sentiment de malaise. Donc je ne préfère pas pousser plus loin l’analyse.

J’aimerais quand même découvrir d’autre oeuvres de Karine Giebel, notamment Meurtres pour rédemption, qui est en tirage épuisé. J’ai cru comprendre qu’il allait être réédité, mais quand ?

This Post Has Been Viewed 159 Times

Vous aimerez peut-être :
Ce contenu a été publié dans France, Polars - Romans noirs - Thrillers, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Terminus Elicius – Karine Giebel

  1. flof13 dit :

    Je ne connais pas cet auteur… ton billet m’a intriguée, j’avoue. A noter dans un ptit coin de ma tête, avant d’allonger encore ma LAL !!!

  2. MyaRosa dit :

    Coucou Mélo,

    Je l’avais beaucoup aimé mais il est quand même assez particulier. Je te conseille Les Morsures de l’ombre que j’ai vraiment adoré. J’aimerais beaucoup lire Meurtre pour rédemption et j’attends la
    réédition avec impatience…

  3. Isa dit :

    Moi je te conseille tous les livres de cet auteur ! j’adore !

  4. Isa dit :

    Ah oui j’ai du le dire déjà 125 000 fois !!!

  5. Véro dit :

    Ca ne me tente pas trop mais contente de lire à nouvau tes billets !

  6. Inka dit :

    Le livre Meurtres pour Rédemption va être réédité le 20 août prochain, en gros caractères…

  7. Ping : Les mots de Mélo » Les morsures de l’ombre – Karine Giebel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.