Eté – Mons Kallentoft

ATTENTION : Je trouve que les 4 dernières lignes de ce résumé comportent un spoiler dommageable.

C’est la canicule.
Des incendies ravagent Linkoping .
Dans la fournaise, un pervers sexuel …

C’est l’été le plus chaud que Linköping ait jamais connu. La forêt qui borde la ville s’embrase, les nuages de fumée planent dans le ciel obscurci et menacent les citadins. Les incendies n’empêchent pas un pervers sexuel particulièrement sordide et cruel de faire régner la terreur dans la ville. L’enfer brûlant des flammes crée une sorte de solidarité parmi les gens, alors que la peur et l’angoisse face aux meurtres horribles du tueur font émerger des soupçons et des préjugés envers celles et ceux qui semblent différents.

L’horreur devient totale, quand la propre fille de Malin Fors – l’enquêtrice des romans de Kallentoft – se fait enlever.

Chaque minute compte, et Malin n a plus que son instinct de policier et de mère pour l’aider à sauver l’être qui lui est le plus cher au monde.

Littérature suédoise. Première publication en Suède en 2008 et en France en 2010.

Mons kallentoft est né en 1968 en Suède. Journaliste et auteur, il a déjà publié cinq romans, lesquels ont reçu de nombreux prix. Eté est le deuxième roman d’une tétralogie donc chaque livre sera articulé autour d’une saison. Hiver, le premier volume, connaît déjà le succès avec ses 500 000 lecteurs dans le monde.

Mon avis à moi :

Dès que j’ai aperçu ce livre proposé en partenariat chez Blog-O-Book, il m’a fait de l’oeil. J’avais envie de lire un bon thriller, et la couverture et  le résumé de celui-ci me convenaient parfaitement. De plus, j’apprécie les thrillers venant du froid, du nord. Bien que là, c’est la chaleur qui domine. La fournaise même. J’ai donc appris qu’il pouvait y avoir de fortes chaleurs en Suède ! Et oui ! Pardonnez mon inculture, mais j’ai été surprise !

C’est donc dans une ambiance qui colle à la peau, où le moindre effort coûte, que se déroule l’histoire.

En premier lieu, le style, la manière dont est écrit l’histoire m’a surprise. On peut trouver à plusieurs reprises, des phrases sans verbes. Et puis, je ne sais pas… Sans parvenir à mettre des mots dessus, je trouve que le style est particulier par rapport aux romans que je lis habituellement. C’est peut-être parce que l’action en soi est lente. Pas de courses poursuites, de rebondissements extravagants ou tordus. Ici, on est bien dans le réel. J’ai trouvé les personnages bien crédibles. Mons Kallentoft a su donner une saveur personnelle à chacun. Tous ont leurs défauts, les super-héros n’ont pas leur place.

Malin Fors, l’enquêtrice que nous suivons, dont nous pouvons lire les pensées, n’est pas parfaite. Et ça fait du bien de trouver des personnages imparfaits dans les romans. C’est bien comme ça que nous sommes, nous aussi, non ? Nous avons tous un caractère plein de différentes couleurs et de contradictions.

Les incendies autour de la ville concernée renforcent un sentiment d’oppression. On se sent un peu étouffer. Il fait si chaud dans ce roman ! D’ailleurs, je l’ai lu pendant les deux seuls jours de ce mois de mai où la France a bénéficié de fortes chaleurs. Je me sentais donc en empathie avec les personnages et la canicule dont ils sont victimes et puis en plus, je supporte difficilement la chaleur…

Nous suivons Malin et son équipe dans l’enquête qui a pour objet d’élucider une série de meurtres particulièrement inquiétants : des jeunes filles sont retrouvés mortes (ou pas) dans des situations déroutantes. Pour débusquer ce déséquilibré, ils vont devoir faire le tour de la ville et des environs, et fouiller dans la vie et le passé d’un petit nombre de personnages. Nous en rencontrons donc quelques uns et les pistes sont nombreuses. Difficile du coup, de deviner celui ou celle qui se cache derrière ces actes sordides…

Comme je l’ai dit, le roman est assez lent. Nous suivons les personnages jour après jour, dans une chaleur étouffante. Ce qui permet de donner une ambiance pesante, qui colle à la peau.

Je me suis plongée chaque fois avec plaisir dans ce livre, malgré que le style m’ait dérouté au départ. Le dénouement est assez horrible et sordide (et aussi, heureusement, pas véritablement crédible, je pense), mais dans les autres pages, nous suivons surtout le quotidien de Malin et des personnages qui gravitent autour d’elle : proches, collègues, et suspects. Et puis, on a enfin une équipe policière normale ! Ben oui, je déplore souvent, surtout dans les séries télévisées, les équipes de police parfaites et sans faiblesses (ou très peu), avec une vie palpitante, à faire palir d’envie n’importe quelle personne lambda.

Pour conclure : Si j’ai l’occasion de lire les trois autres volets de cette série, pourquoi pas, et je remercie

et pour ce partenariat et l’envoi.

This Post Has Been Viewed 41 Times

Vous aimerez peut-être :
Ce contenu a été publié dans Polars - Romans noirs - Thrillers, Suède, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Eté – Mons Kallentoft

  1. Sophie dit :

    Je le lirai bientôt et ton avis me fait encore plus envie. J’ai prêté Hiver à Isa, si tu veux je peux lui demander de te l’envoyer après ?

    • Melo dit :

      @ Sophie : Et bien en ce moment je croule un peu sous les livres à lire et je préfère attendre, mais c’aurait été avec plaisir. Merci pour cette gentille proposition.

  2. Véro dit :

    Moi non plus je n’imaginais pas qu’il puisse faire aussi chaud que tu le dis en Suède !

  3. Cacahuète dit :

    Je ne connais pas du tout mais ton avis donne envie !….
    en tout cas, je trouve la couverture magnifique, trés sobre et attirante ! c’est d’ailleurs elle qui m’a attiré en premier !…..

  4. Liyah dit :

    Je suis pas très thriller mais en effet il a l’air pas mal ce bouquin !

  5. Catoche dit :

    Je suis bien d’accord avec toi !! Ça y est, je l’ai terminé et bientôt faire mon petit commentaire !

  6. Melo dit :

    @ Véro : Ouf, ca me rassure !

    @ Cacahuète : Oui c’est la couv’ qui m’a attiré en premier aussi. Si tu veux le lire, sache qu’il y a Hiver avant. et deux autres suivront Eté. Mais ca peut très bien se lire sans ordre précis. La preuve.

    @ Liyah : Je ne sais pas si je le conseillerais à quelqu’un qui n’est pas habitué au thrillers.

    @ Catoche : Nos avis se rejoignent un peu 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.