Meurtre dans un jardin indien – Vikas Swarup

Présentation de l’éditeur :
Après le fabuleux succès de Slumdog millionnaire, retrouvez tout le génie, et l’humour de Vikas Swarup dans un roman encore plus original, encore plus foisonnant, encore plus palpitant.
Une aventure pleine de suspense et d’émotion au coeur de l’Inde d’aujourd’hui. Playboy millionnaire, l’ignoble Vivek  » Vicky  » Rai est tué lors de sa propre garden-party. Six convives sont suspectés : un bureaucrate possédé par l’esprit de Gandhi ; l’actrice la plus glamour de Bollywood, fan de Nietzsche ; un tout petit aborigène très doué pour l’effraction ; un gamin des rues voleur de portables au physique de jeune premier ; un Monsieur catastrophe texan sous protection judiciaire ; et le must du politicien corrompu, le propre père de la victime.
Des palaces de Delhi aux bidonvilles de Mehrauli, des repaires terroristes du Cachemireaux cabanes des îles Andaman, des berges du Gange aux tapis rouges des premières de Bombay, entre soif de justice, vengeances, manigances politiques, quête d’un totem perdu ou d’une fiancée par correspondance, tous les chemins semblent mener au jardin du crime.
Mais qui a tué Vicky ?

coeurMeurtre dans un jardin indiende Vikas Swarup
Editions Belfond, mai 2010
480 pages

J’étais littéralement tombée sous le charme du premier roman de l’auteur (Les fabuleuses aventures d’un indien malchanceux qui devint milliardaire) et c’est avec délectation que je me suis plongée dans son tout dernier.
Je n’ai pas été dépaysée quant au style. Ca se lit toujours aussi bien. Vikas Swarup a un style accessible reconnaissable immédiatement qui me plaît beaucoup. L’humour est toujours au rendez-vous, et les péripéties ne manquent pas.
Ce deuxième roman est plus « coriace » que le premier, dans le sens où les pires coups sont permis. On avait pu assister à l’injustice sociale de l’Inde dans Slumdog Millionnaire, mais ce n’était qu’une mise en bouche. Ici, la corruption, les bakchichs et les abus de pouvoir ont remplacé les rêves et les espoirs de nos personnages de bidonville.
Tout est poussé à l’extrême, Vikas Swarup dépeint une véritable caricature de son pays d’origine. Aussi, l’invraisemblance est de mise mais pour peu qu’on l’accepte, on passe un vrai bon moment.

La structure du roman est originale et n’est pas sans rappeler celle des enquêtes d’Agatha Christie (dans un style très différent tout de même) : Il faut retrouver l’assassin. On remonte donc le temps. Le meurtre d’un véreux individu a été commis, et le récit se divise en 6 longs chapitres qui retracent le quotidien des 6 personnes suspectées. J’ai beaucoup aimé cette façon de faire.

Les personnages qui sont tous dotés d’une personnalité très différente est l’une des force de cette histoire. On s’y attache, on les déteste, ils nous agacent, ils nous émeuvent…
– Le bureaucrate, Mohan Kuhmar est un individu qui ne pense qu’à l’argent et à la gloire. Mais mystérieusement, Gandhi s’empare de son esprit… Alors certes, c’est gros, invraisemblable au possible, mais on assiste à des comiques de situation à pleurer de rire. J’avoue qu’au départ, ca m’a paru si invraisemblable que je ne savais plus quoi en penser.. Mais le ton du roman est donné : C’est rocambolesque, mais drôle.
Munna est un personnage un peu plus crédible. Il vient d’un bidonville, et son métier : voler des téléphones portables. Mais c’est sans compter sur la providence…
–  Un aborigène, Eketi a aussi sa place parmi les suspects. Il est candide, innocent, et débarque pour la première fois dans une grande ville. Autant vous dire que le choc des cultures ne le fera pas sortir indemne de cette histoire… D’ailleurs, au début, quand il est encore dans sa tribu, l’une des scènes m’a férocement fait penser au film « Les dieux sont tombés sur la tête ». Souvenez vous, cette tribu dans laquelle ça dégénere à cause d’une bouteille de Coca tombée d’un avion !
– Un américain a aussi un rôle dans cette histoire… Cet individu est un imbécile fini. Inculte, et totalement à côté de ses pompes. Il se nome Larry Page. Comme l’inventeur du plus puissant moteur de recherches, Google… On le devine aisément, cet homonyme lui vaut quelques complications.
Je crois que c’est son chapitre qui m’a fait le plus rire. C’est le champion des expressions débiles comme :
« Je trouve ça aussi drôle que péter dans une église »
« Ben comme dit maman, à force d’ouvrir son sucrier, on finit par attirer les mouches »
« -Qu’est-ce qui a marqué le tournant monsieur Page ?
-Vous voulez dire, quel panneau indicateur ? »
Bref, Larry possède un florilège d’expressions de ce genre, qui, je l’avoue, m’ont fait hurler de rire !
– Nous avons aussi une actrice parmi nos suspect… Elle a la gloire, l’argent, la beauté, mais elle souffre de solitude. Je l’ai trouvé touchante moi, cette fille, finalement.
–  Et enfin, l’un des suspect est le père de la victime lui-même. Ministre de l’intérieur de son état. Il passe sa vie à frauder, pour la gloire et l’argent. C’est le plus ripou des ripoux. Son chapitre est le seul qui m’ait ennnuyé, mais heureusement, c’est le plus court.

Et puis ce roman m’a fait voyager dans tous les coins de l’Inde. J’en redemande…

Comme le dit si bien la quatrième de couverture, ce roman est foisonnant, palpitant,  « Une aventure pleine de suspense et d’émotion au coeur de l’Inde d’aujourd’hui ».

Vikas Swarup, à travers ce roman d’une drôlerie certaine, a encore une fois pointé du doigt certains travers de l’Inde et de la société. L’écart est tellement énorme entre les riches et les pauvres, certaines lois sont tellement bafouées, que ça fait du bien au moral de voir qu’un livre dénonce ces choses-là sans tomber dans le misérabilisme et tout en faisant rire…

Je me rends compte que j’ai le sourire aux lèvres en écrivant cet article…  C’est donc bien un roman qui m’a plu, qui m’a fait rire. Un roman que je ne pense pas oublier de si tôt car je crois qu’il m’a vraiment marquée.

Vivement le prochain !

This Post Has Been Viewed 66 Times

Vous aimerez peut-être :
Ce contenu a été publié dans Contemporain, Inde, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

26 réponses à Meurtre dans un jardin indien – Vikas Swarup

  1. Catoche dit :

    Wouah ! Quelle critique Mélo ! C’est malin hein, parce que maintenant, j’ai envie de le lire !

  2. Galleane dit :

    J’avais adoré son premier livre et j’aurai lu de toute façon son second même sans avoir lu de critiques mais un billet encourageant est toujours agréable à lire.

  3. Frankie dit :

    J’ai très envie de lire ce livre ainsi que celui qui est devenu Slumdog Millionaire !

  4. Wilhelmina dit :

    J’étais bien tentée par celui-ci ! (^-^)

  5. Cacahuète dit :

    Je ne connaissais pas du tout, et si je l’avais croisée, il ne m’aurait certainement pas tenté… mais maintenant que j’ai lu ta critique…. c’est malin ! tu m’as donné envie de le lire !!….
    je le note 😉
    bisous

  6. Melo dit :

    @ Catoche et @ Cacahuète : Je vous conseille de débuter par son premier roman. Il est en poche en plus, donc aucune raison d’y résister. 😉

    @ Galleane : Merki ! Bonne lecture !

    @ Frankie : Je ne peux que te conseiller la lecture du premier… et du deuxième !

    @ Mina : Tu es ou tu étais ?

  7. Cacahuète dit :

    J’ai déjà lu le premier 😉
    ça n’avait pas du tout était un coup de coeur pour moi, mais j’avais bien aimé la lecture !

  8. Liyah dit :

    Bien que l’histoire ne me tente pas, je dois bien avouer que ton billet donne envie !

  9. MyaRosa dit :

    Je le note celui-ci. 🙂

  10. Véro dit :

    Le premier ne me tentait pas mais celui-ci déjà plus ! Dis Mélo, y’ a pas moyen que nos ccordonnées soient mémorisées dans tes commentaires parce qu’il faut les rentrer à chaque fois : Prénom + mail obligatoire + site ….

  11. Melo dit :

    @ Liyah : Tant mieux, je suis contente que mon article donne envie 😉
    Par contre, je pense que ce livre ne peut pas plaire à tout le monde, alors je crains que vous soyez décus par ma faute !

    @Mya : Et un de plus dans la wishlist !

    @ Véro : Je dois dire que Swarup ne me tentait pas plus que ça au départ, et à force d’avis positifs, je me suis lançée et je ne regrette vraiment pas 😉

    C’est bizarre, je pensais pourtant que c’était mémorisé. Il faudrait que je sache si ca le fait à tout le monde. Donc si vous passez par là, pouvez vous me tenir au courant les gens ? 😉

  12. Cacahuète dit :

    chez moi c’est mémorisé !!!! 😉

  13. Lacazavent dit :

    J’avais beaucoup aimé son premier roman mais à te lire je suis sûr que celui-ci me plairas tout autant voir plus. Je note en rouge pour y penser bien vite.

  14. Lilibook dit :

    C’est vrai qu’il a l’air bien !!

  15. Véro dit :

    Peut-être que c’est mémorisé quand c’est la même plateforme alors ?

  16. Melo dit :

    @ Cacahuète : Merci !

    @ Hélène : J’espère qu’il te plaira !

    @ Lilibook : J’ai beaucoup aimé, mais je pense qu’il ne peut pas plaire à tout le monde 😉 Si tu le lis, je souhaite qu’il te plaise !

    @ Véro : Non, car Cacahuète n’a pas la même plateforme que moi. J’ai demandé à d’autres personnes, et apparemment, il n’y a pas de problèmes, c’est mémorisé pour tout le monde.
    Peut-être que c’est un problème de cookies sur ton ordi ?
    Tiens moi au courant.

  17. Schlabaya dit :

    Je suis ravie de découvrir ton blog via FB (je suis Elizabeth Bennet). J’ai bien aimé le premier roman e Vikas Swarup, et celui-ci pourrait me tenter, s’il me tombe entre les pattes…

  18. **Fleur** dit :

    il me tarde de le découvrir !

  19. Melo dit :

    @ Schlabaya : Ravie aussi de découvrir le tien. A bientôt, donc 😉

    @ Fleur : Il me tarde d’avoir ton avis, du coup !

  20. Anne Sophie dit :

    il a l’air vraiment chouette 🙂 après avoir lu les fabuleuses aventures d’un indien malchanceux…. je pense découvrir celui ci !

  21. Ping : Les mots de Mélo » 15 auteurs qui ont marqué ma mémoire

  22. Valérie dit :

    C’est grâce à ce billet que j’ai eu envie de découvrir ce roman (que je n’ai pas lu mais écouté) et je t’en remercie car j’ai adoré. Ah, ce Larry Page, inoubliable!

  23. Melo dit :

    Aaaaah, ca me fait plaisir ça et encore plus si tu as adoré ! Oh oui ce Larry, j’en souris encore !!

  24. Ping : « Meurtre dans un jardin indien » de Vikas Swarup « Chaplum’

  25. Ping : Pour quelques milliards et une roupie, de Vikas Swarup | Carnet de lectures (et autres futilités)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.