Le miroir aux vampires – Fabien Clavel


Présentation de l’éditeur
:
« Bérénice,
Ça y est, j’ai fait ma dernière rentrée à Augustin-Thierry, en internat cette fois. Rien de changé dans ce lycée : Cerise la peste et ses sous-fifres qui font baver les garçons, un beau gosse qui se prend pour Brad Pitt et quelques nouveaux. Parmi eux, il y a Nora, avec qui je partage ma chambre. Il y a aussi Léo. Je ne l’avais pas remarqué au début mais je crois qu’en fait il me plaît bien. Mais ce n’est pas pour ça que je t’écris… Ecoute, Béré, il se passe des choses étranges dans ce bahut… On a incendié le foyer, je crois avoir une idée du responsable, mais je ne peux rien dire. Depuis, la sécurité a été renforcée et le lycée est en train de devenir une prison. Et moi, j’ai comme des apparitions, des sensations bizarres. Je t’ai parlé de Nora. Eh bien, je ne sais pas pourquoi, mais quelque chose m’attire chez elle. Je ne me sens vraiment bien que lorsqu’elle est près de moi. Et ce n’est pas tout : il y a ce miroir dans notre chambre d’internat. Parfois, j’ai l’impression qu’il y a une connexion entre lui et moi. Tu crois que je suis vraiment dingue ? »

Le miroir au vampires, tome 1, de Fabien Clavel
Editions Baam!
(juin 2011) – 447 pages
Genre : Young Adult/Fantastique
3.5 étoiles sur 5

Voilà un roman que j’avais très envie de lire depuis que les éditions Baam! nous alléchaient avec leurs teasers sur Facebook ! De plus, la couverture me plaît beaucoup. Bien sombre avec le reflet un peu démoniaque du personnage dans le miroir. Et un atout majeur : un auteur français ! C’est comme ça que j’ai participé à tous les concours que je croisais et que je l’ai gagné sur le site Bit-lit.com que je remercie vivement !

Ce roman a une forme particulière : Il est raconté par Léa ado de Terminale, sous forme de lettre rédigée à l’attention de sa grande soeur. C’est donc une façon d’écrire un journal intime sans en avoir l’air. J’aurais préféré une forme non-épistolaire puisqu’en fait il n’y a pas d’échange de courrier et que j’ai trouvé peu crédible cette façon de faire. Les journées de Léa nous sont décortiquées avec de nombreux détails, certains dialogues sont au présent et définitivement non, ça ne ressemble pas à une lettre ni à un journal intime. Mais je me suis tout de même prise au jeu et n’ai pas mis longtemps à venir à bout des 447 pages.

Léa est en Terminale au lycée Saint-Augustin de Compiègne, en internat. C’est une jeune fille très douée, qui travaille beaucoup et vise la mention Très Bien au bac. Elle est solitaire, se sent un peu différente de l’agitation de ses camarades et adore le sport. Loin de la pimbêche sur talons hauts, elle se promène en jogging et n’a que faire d’être la reine du lycée. Elle partage sa chambre avec Nora, petit bout de fille très peu causante et donc bien mystérieuse !
J’ai aimé les deux jeunes filles, que ce soit Nora ou Léa mais j’ai eu du mal à cerner leur relation. Nora ne parle pas ou seulement par onomatopées et ça a l’air de convenir à sa compagne de chambre qui ne s’en offusque pas plus que ça. J’ai trouvé leur relation bien ambigüe.
Le lecteur est donc plongé dans le quotidien de l’internat et du lycée. Une bonne première moitié du livre pose les bases, l’action n’arrivant que très tardivement, mais je suis restée comme hypnotisée. Des petits détails nous semblent étranges, nous poussant à tourner les pages toujours plus vite. Des espèces de suçons apparaissent sur le cou des élèves, une forme d’embrigadement prend place dans le lycée rappelant un peu le La Vague de Todd Strasser… Un régime totalitaire se met en place, des caméras sont installées, des règles édictées et très peu d’élèves se rebellent contre le nouveau système.
Je me suis prise d’affection pour les personnages et pour l’ambiance, et j’avoue que surtout, ça fait du bien de se replonger dans les « années lycée » ! Cette partie de notre vie tellement importante et particulière qui passe tellement vite ! J’ai souri, je me suis retrouvée parfois, j’ai grincé des dents… Bref, j’ai passé un bon moment ! De plus, l’auteur (masculin) a vraiment su entrer dans la tête d’une jeune fille de 17, ce qui me semble assez impressionnant.
Les pages sur le blog de Cerise, la fille la plus populaire du lycée si superficielle ajoutent une touche rafraîchissante même si c’est assez excessif : on ricane de ses fautes d’orthographe et de son égo surdimensionné.
Le côté fantastique ou plutôt vampirique donne du piment à l’ensemble. J’ai aimé la représentation que ces créatures ont des humains, assez cynique mais relativement juste….
Certaines choses en revanche, m’ont parues peu crédibles et j’ai eu du mal à me retrouver dans les explications de la fin.
Le ton est résolument moderne, Léa s’exprimant avec un vocabulaire « ado » mais le tout est fluide, facile à lire et même bien agréable.

Malgré, donc, quelques petites déconvenues et un rythme un peu lent, ce roman est, à mon sens, intelligent (la montée insidieuse du totalitarisme en particulier ou encore l’effet de groupe…). Sous des dehors divertissants, une vraie réflexion s’impose. La touche de fantastique est intéressante (bien que parfois confuse) et j’ai bien hâte de lire le deuxième tome.
Et, malgré son grand format, ce roman ne coûte que 13 euros.

Une petite réflexion de plus :
La construction du roman n’est pas sans rappeler Twilight et son héroïne Bella. Dans les deux cas, c’est la jeune fille qui prend la parole et là où dans Twilight je me suis ennuyée à mourir, Le Miroir aux vampires m’a séduite et j’ai de loin préféré son héroïne. Avis donc aux détracteurs de la sage de Stephenie Meyer…

J’ai lu quelque part qu’une adaptation ciné ne serait pas impossible mais je n’ai pas plus d’infos…

En savoir plus sur l’auteur ? Une petite inteview ici

Fabien Clavel est un auteur français né en 1978. Il vit à Budapest.
Il est né à Paris. Après avoir vécu à Pierrefonds, il a suivi des études de lettres classiques à Paris.
Tout en collaborant à divers jeux de rôles et au magazine Casus Belli, il publie, en 2002, aux éditions Mnémos, une série de romans inspirée du jeu Nephilim, avant de se consacrer à ses propres univers.
Parallèlement, en 2007, il se lance dans la littérature jeunesse aux éditions Mango, à la fois en fantasy et en science-fiction. Sa série La Dernière Odyssée a été récompensée par deux prix.
Installé en Hongrie depuis 2007, il enseigne aujourd’hui le français et le latin au lycée français de Budapest.
(source : Wikipedia)

This Post Has Been Viewed 92 Times

Vous aimerez peut-être :
Ce contenu a été publié dans Enfants / Ados, Fantastique - SF - Fantasy, France, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

25 réponses à Le miroir aux vampires – Fabien Clavel

  1. DeL dit :

    Je l’ai déjà repéré il y a peu, merci pour ton avis !

  2. Vladkergan dit :

    Et pour en savoir plus sur l’auteur, voici une petite interview réalisé début juillet 2011, alors que le premier opus était déjà sorti depuis quelques semaines : http://blog.vampirisme.com/vampire/?1050-clavel-interview-auteur-miroir-aux-vampires-homo-vampiris

  3. Mélopée dit :

    Bof pas trop ma tasse de thé mais c’est vrai qu’on en a bien entendu parlé ces temps-ci, ici ou ailleurs…

  4. mabiblio1988 dit :

    Ta chronique me fait très envie… Je l’ajoute à ma wish lit :s

  5. MyaRosa dit :

    Merci pour toutes ces infos. Ce roman est dans ma PAL et j’espère pouvoir le lire bientôt.

  6. nodreytiti dit :

    Comme tu le sais, j’ai très envie de le lire et ton avis ne fait qu’attiser ceci!

  7. Lael dit :

    Il m’intrigue de plus en plus celui-ci! En plus je trouve cela intéressant de lire un roman jeunesse vampirique de la veine française! On en a peu jusqu’à présent, car le marché est dominé par les américaines!! Je note!

    • Melo dit :

      Effectivement, ça fait tout bizarre de voir l’action se dérouler à Compiègne mais ça fait plaisir, aussi ! 😉
      Il va voyager sous peu, cela te tente t-il ?

  8. latite06 dit :

    Noté en haut de ma liste 🙂
    Ma PAL ne av pas te remercier, mais moi si ! Je serais certainement passé à côté si je n’avais pas vu ton avis ! Et un auteur français en Bit Lit en plus !!
    Gros bisousss bonne fin de soirée 😀

    • Melo dit :

      Oui chouette hein un auteur français. J’espère que d’autres suivront ! 😉
      Si tu veux épargner ta PAL il va voyager bientôt, cela te tente t-il ?
      Bisous et bonne fin de semaine, Ismérie ;-D

  9. Séverine dit :

    La couverture donne trop envie, le résumé donne trop envie, ta chronique donne trop envie……… Je me le note de suite! 🙂

    • Melo dit :

      Oh je suis désolée Séverine, j’ai dû zapper ton commentaire !
      Je viens de l’ajouter aux livres voyageurs si tu es intéressée ! ;-D

      • Séverine dit :

        @Melo, ahlala… quelle tentatrice tu fais! Pourquoi c’est si dur de résister… mais il le faut! Car ça m’embête toujours les livres voyageurs, j’aime le concept mais parfois je suis un peu ric et rac pour renvoyer les livres :s surtout les gros… Donc je passe mon tour, et je vais le commander pour la prochaine occasion qui se présentera 😀
        Déjà pour mon anniversaire, j’ai eu côté livre le tome 21 de Nana et le tome 1 de NightWorld (deux livres que je voulais avoir!!).

        Merci en tout cas, et à tout bientôt 🙂 Bisous

  10. Ping : Le miroir aux vampires – Fabien Clavel | Muti et ses livres

  11. Choukette dit :

    J’ai bien aimé sans plus, j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup trop de longueur et bien trop de détails sur la vie (plutôt ennuyeuse) de Léa.
    Ceci dit, j’ai beaucoup aimé l’écriture de Fabien Clavel.

  12. Laetitia dit :

    Tu me sauves la vie en faisant voyager ce livre !! Je l’ai dans ma liste à lire mais il ne l’ont pas dans la bibliothèque où j’ai coutume d’aller !! Alors, si il te reste une petite place, je veux bien être destinataire de ce livre aussi 🙂
    Bises

  13. Ping : Le mardi sur son 31 (12) | Les mots de Mélo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.