Les chemins de poussière, tome 1 : SABA Ange de la Mort – Moira Young


Quatrième de couverture
:

Au cœur d’un univers futuriste dévasté,
la quête haletante d’une héroïne exceptionnelle.

« Je vais bientôt mourir, il dit très vite.
Non, Pa !
Ecoute. Je ne sais pas ce qui se passe après. Je n’ai eu que des visions. Mais ils vont avoir besoin de toi, Saba. Lugh et Emmi. Et d’autres encore. Beaucoup d’autres. Ne cède pas à la peur. Sois forte, comme je sais que tu es. Et n’abandonne jamais, tu as compris, jamais. Quoi qu’il arrive. »

Ecoutez le récit captivant de Saba, jeune fille farouche et attachante, qui va découvrir, lors de sa longue épopée, que le plus difficile n’est pas de se battre, c’est de faire confiance…
Une dystopie émouvante, pour les adeptes du genre comme pour les fans de romans initiatiques. Une série indispensable qui séduira le plus grand nombre !

Exceptionnel… à mi-chemin entre Hunger Games et La Route. [Bookseller]
Cette quête héroïque a les qualités d’un classique… L’écriture est sobre, efficace, intense. [New York Times]
Exubérant, excitant et empli d’émotions fortes… Il est à parier qu’il ne sortira pas de meilleur roman pour la jeunesse cette année. [The Times]

Les chemins de poussière, tome 1 : SABA Ange de la Mort – Moira Young
Editions Gallimard Jeunesse (Parution le 8 septembre 2011)
Traduction de l’anglais par Laetitia Devaux
Titre original : Blood Red Road (couverture ci-contre en VO)

Ce que j’en ai pensé :

Franchement, au départ j’avais quelques craintes. Je ne pensais pas accrocher plus que ça. Mais ne dit-on pas qu’il ne faut pas se fier aux apparences ? Parce que j’ai beaucoup aimé ! Et par dessus tout l’atmosphère post-apocalyptique qui plane comme une brume épaisse. Pour vous planter le décor, nous sommes bien loin des années 2000. Quand exactement ? On ne le sait pas. Mais ce qui est sûr c’est que notre civilisation moderne a disparu laissant quelques vestiges comme des ruines de gratte-ciel ou des objets miraculeusement échappés aux assauts du temps et de la décomposition. Nous sommes bien mal aimés, nous les habitants des temps modernes, puisqu’on nous appelle les Destructeurs… Vous l’aurez compris, l’auteure pointe du doigt la société actuelle en envisageant un avenir bien sombre… mais peut-être pas impossible !

Saba, son jumeau Lugh et sa petite soeur Emmi vivent dans un abri fait de brics et de brocs avec leur père. La sécheresse fait rage mais la jeune fille est sereine et heureuse puisqu’elle est avec son frère, son opposé, son double, qu’elle admire et ne lâche pas. Jusqu’au moment où celui-ci est enlevé brutalement par de sombres inconnus. S’ensuit une épopée digne de films comme Waterworld avec Kevin Costner (fiche allociné) ou Madmax avec Mel Gibson (fiche allociné).

Je dois dire qu’il faut un petit temps pour s’adapter à l’étrangeté et au style de ce roman. Etrangeté parce que tous nos repères sont chamboulés, le monde a changé, il ne subsiste plus que quelques groupes d’individus qui survivent dans ce décor de fin du monde. Les lois n’ont plus cours et les dérives sont légion. Chacun pour sa pomme, le but est de se nourrir et de ne pas se faire tuer ! Certaines choses sont même complètement loufoques ! Un bateau retapé parcourt une mer de… sable ! Et on ne fait plus de combats de coqs mais des combats… d’humains ! Parfois, j’ai quand même trouvé que ça allait un peu loin, surtout que je ne suis pas particulièrement friande des épopées d’aventures comme celle-ci.
Le style, quant à lui est particulier et je dois dire que j’ai été prévenue par les autres chroniques avant lecture ce qui m’a peut-être empêchée d’en être gênée. Saba nous conte son histoire au présent, nous sommes complètement dans sa tête et les mots sont les siens. Forcément, l’éducation se fait sur le terrain et elle ne sait ni lire ni écrire… Mais j’ai beaucoup aimé cette jeune fille courageuse, sa fierté, ses blessures, ses doutes, ses contradictions et les liens qui l’unit à son frère et à sa petite soeur. Bref, j’ai eu un coup de coeur pour cette héroïne !

Par contre, je me dois de pointer du doigt une chose qui m’a laissée légèrement frustrée : certaines choses sont traitées trop rapidement. Notamment lorsqu’il y a un décès lors d’un combat. Celui-ci est expédié sans beaucoup de sentiments, j’ai trouvé que les personnages n’étaient pas assez touchés par l’évènement. Ils reprennent vite du poil de la bête. C’est peut-être voulu, puisque le but est de survivre dans un monde hostile mais mon petit coeur s’est offusqué, que voulez-vous !

Je ne suis pas très combats, survie, cavaliers et le reste (et Dieu sait qu’il y en a !) mais force est de constater que j’ai passé un bon moment, j’en suis la première étonnée ! Finalement, outre l’action, il y a des sentiments (sisi, malgré le précédent paragraphe !), des liens d’amitié (et même d’amour !) et de fratrie, de la réflexion et l’auteure a su habilement me donner envie de tourner les pages pour savoir ce qu’il allait advenir de Saba, l’Ange de la Mort…
Je rappelle que ce livre est un roman jeunesse, ne nous méprenons pas -certains adultes seraient peut-être déçus s’ils ne sont pas prévenus- et que c’est un premier tome d’une saga nommée : Les chemins de poussière. On attend donc la suite !

J’ai lu, je ne sais plus où, que les droits d’adaptation cinématographiques auraient été achetés par Ridley Scott. Je ne sais pas si l’info est réelle, toujours est-il que ça peut faire un excellent film. Gardons l’oeil ouvert !

Les petits + :
– Un univers post-apocalyptique
– Une héroïne qui m’a séduite !
– Des liens humains bien décortiqués
Les petits :
– Un côté un peu trop loufoque pour mon côté rationnel
– Des combats trop présents
– Des évènements un peu trop rapides.

Merci aux éditions Gallimard Jeunesse pour la confiance qu’ils m’accordent, me voilà ravie d’avoir intégré l’équipe des chroniqueurs !

This Post Has Been Viewed 223 Times

Vous aimerez peut-être :
Ce contenu a été publié dans Enfants / Ados, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

11 réponses à Les chemins de poussière, tome 1 : SABA Ange de la Mort – Moira Young

  1. Eh bien voilà une sortie à suivre !

  2. Valérie dit :

    C’est sympa d’avoir intégré l’équipe des chroniqueuses de cette maison d’édition!

  3. nodreytiti dit :

    Un livre que je me note pour sa sortie, tout est réuni pour me plaire!

  4. Lael dit :

    Hum je crois que je vais me jeter dessus à la rentrée!! Félicitations pour Gallimard Jeunesse, c’est cool! Moi j’étais chroniqueuse pour eux mais je n’ai plus de nouvelles depuis qu’ils ont lancé les inscriptions sur On lit plus fort! J’imagine que je je suis rayée de la liste! Sniff!

  5. unlivreenalir dit :

    Salut !
    Tout comme toi, je suis un chroniqueur Gallimard Jeunesse.
    Je viens de publier ma critique sur Saba Ange de la Mort : une critique plutôt mitigée.

    Viens vite la voir et commente la !

    http://un-livre-en-lair.blogspot.com

    Clément

    Si tu souhaites apparaître dans ma liste des liens, dis le moi !

  6. stephy21 dit :

    il est dans ma wish !!! les avis sont mitigés sur ce livre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.