Shift, volume 1 : ici s’arrête la réalité – Ange & Henri Loevenbruck


Quatrième de couverture
:
Une voiture file sur les routes du Kentucky, fuyant un péril mystérieux. Soudain, elle dérape et c’est l’accident. Black-out.
À l’arrière, Michaël et Laura, quatre ans, jumeaux, sont désormais orphelins.
Dix ans plus tard, les deux jumeaux grandissent en France dans un pensionnat, sous un faux nom, ignorant tout de leur passé quand, un matin, les Corbeaux surgissent. Des hommes en noir, des assassins déterminés. Avec un seul but : tuer les jumeaux. Finir le boulot resté inachevé il y a dix ans.
Ailleurs, un compte à rebours s’engage. Le « Shift ». Une menace pour l’équilibre de la planète. Michaël et Laura ignorent tout de ce phénomène. Mais leur destin, leurs vies mêmes, y sont intimement liés.
Une traque sans merci commence…

Shift, volume 1 : ici s’arrête la réalité, de Ange & Henri Loevenbruck
Editions Intervista
Collection : Cinémascope
349 pages
Genre : Thriller Jeunesse – Fantastique

Ce que j’en ai pensé :

J’ai acheté ce livre sur une impulsion en le croisant en grande surface lors des courses alimentaires. Ce que je ne savais pas, c’est qu’il s’adresse à des lecteurs adolescents car ce n’est mentionné nulle part sur la couverture. La déception fut donc inévitable. C’est pourquoi je l’ai laissé en plan plusieurs mois avant de me décider à le commencer.

Au début, j’ai été séduite. Un prologue nous donne l’eau à la bouche et nous lance tout de suite dans l’action. C’est par la suite que mon enthousiasme a commencé à décliner. Certains rebondissement ne sont absolument pas crédibles. Je veux bien être conciliante mais quand c’est trop… Deux gamins qui arrivent à échapper à pieds à trois tueurs à gages… Ca a commencé à m’agacer.

J’ai persévéré et la suite m’a semblé meilleure. L’idée est bonne, la relation frangin/frangine est bien exploitée. Le personnage de Michaël timide et peu débrouillard contraste avec celui de sa soeur, courageuse et rentre-dedans. L’élément fantastique n’est qu’une mise en bouche, on n’apprend que très peu de choses qui seront certainement développées dans les deux tomes suivants.
L’intrigue a du potentiel mais je réitère le fait que la crédibilité n’est pas au rendez-vous, ce qui a gâché une bonne partie de ma lecture.

C’est, somme toute, un bon petit roman aventure/fantastique, avec des ados et des méchants dedans. L’écriture, bien que banale, est assez visuelle ce qui me laisse à penser qu’il pourrait se retrouver adapté au ciné.

Je ne suis pas sûre de lire la suite car après plus d’un mois, il ne m’en reste pas grand chose.  J’ai apprécié, sans plus… Ca conviendra par contre parfaitement aux ados à partir de 13 ans, je suppose.

Divertissant mais un peu trop tiré par les cheveux et sans doute un peu trop jeunesse pour moi…

 

This Post Has Been Viewed 722 Times

Vous aimerez peut-être :
Ce contenu a été publié dans Enfants / Ados, Fantastique - SF - Fantasy, France, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

10 réponses à Shift, volume 1 : ici s’arrête la réalité – Ange & Henri Loevenbruck

  1. Sharon dit :

    J’ai eu mon compte pendant les vacances de littérature jeunesse médiocre. Je passe.

  2. MyaRosa dit :

    Merci pour l’info ! Je l’avais noté dans ma wishlist mais je ne pensais pas que c’était un roman-ado. Je le garde en tête mais je vais certainement attendre la sortie en poche.

  3. herisson08 dit :

    Bon, et bien tant pis!

  4. latite06 dit :

    Je passe sans hésiter, ces trucs là ne sont pas trop ma tasse de thé ^^

  5. Nodrey dit :

    Je ne connaissais pas, en lisant la quatrième je me suis dis pourquoi, mais en voyant ton avis je te remercie: un de moins qui ne va as atterrir dans ma wish!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.