Les Dolce, tome 1 : La Route des Magiciens – Frédéric Petitjean

Présentation de l’éditeur :

« Je n’ai commencé mon travail sur les Dolce que bien des années plus tard, après avoir revu mon camarade de classe. Vingt ans s’étaient écoulés. Et il n’avait pratiquement pas changé ! D’abord, je crus à une illusion, mais il portait à son cou un pendentif qu’il avait déjà dans notre enfance. Il vieillissait simplement plus lentement que nous. J’ai su à ce moment qu’il était plus important pour moi de comprendre qui il était, que tout autre chose dans la vie. J’avais en face de moi l’un des derniers magiciens au monde… »

Persécutés par les sorciers des siècles durant, alors même que leur réunion est nécessaire pour déployer un pouvoir égal à celui de leurs adversaires, ils ne sont plus qu’une poignée de par le monde. Cinq exactement. Une famille : les Dolce. Cette lignée, traquée en permanence, tente depuis des années de se fondre dans le paysage et vit dans une bicoque décrépite de Brooklyn. Le grand-père est à la retraite, le père et la mère exercent des professions passe-partout et les adolescents vont à l’école. […]

Les Dolce, tome 1 : La Route des Magiciens de Frédéric Petitjean
Editions Don Quichotte, novembre 2011
533 pages
Blog d’Antonius Dolce

 

Il y a des jours, lorsque qu’on flâne dans les libraires, on a envie de quelque chose de nouveau, d’un livre pas encore à la mode, d’un livre qu’on n’a jamais croisé, ni sur la blogo, ni à la radio, ni dans les journaux alors on y va au flair, on snife, on regarde, on parcourt les quatrièmes de couverture et il y a de ces livres qui vous inspirent immédiatement la sympathie. C’est comme ça que je suis ressortie du magasin fière de mon achat du premier tome de la trilogie des Dolce et impatiente d’en commencer la lecture.

Et bien le flair, parfois, ça a du bon ! Parce que j’ai vraiment pris plaisir à parcourir ces 533 pages mettant en scène une famille de magiciens habitant New-York en 2011.

Antonius, Leamedia, leur grand-père et leurs parents sont les derniers magiciens de la planète. Pour vivre en paix, ils sont obligés de cacher leurs facultés et de se comporter en humains ordinaires. Surtout qu’ils sont recherchés par la Guilde noire, une sombre congrégation aux desseins obscurs.
En narrant l’histoire de cette famille, l’auteur développe des thèmes universels comme l’adolescence, ses doutes et ses envies d’autonomie, sa rébellion, les liens filiaux, l’amitié, la maturité, le passage à l’âge adulte, le premier job, le premier studio, …
Antonius est un ado de 16 ans – qui en a en réalité 25 parce que les magiciens vieillissent plus lentement que les humains – qui joue dans un groupe de rock et qui est relativement sage par rapport à sa soeur, Lea, la révoltée allergique au figures d’autorité et avide de vivre librement et sans contraintes.
Les magiciens de ce roman ont une chance monstre : ils peuvent utiliser 100 % de la capacité de leur cerveau et c’est avec admiration et amusement que j’ai écouté Melkaridion, le grand-père, expliquer à ses petits enfants comment se concentrer sur leurs cellules (j’ai essayé mais ça n’a pas marché 🙁 ). Mekaridion est mon personnage chouchou avec sa longue barbe blanche et sa souris cachée à l’intérieur (qui s’appelle Simone, uhuh), sa sagesse et ses absences, ainsi que son rejet de la modernité.

J’ai trouvé ce premier tome vraiment riche et foisonnant. L’histoire tient bien la route et même si parfois les évènements sont attendus, l’auteur a su me surprendre et me faire rire ! Parce que oui, certains rebondissements ne sont absolument pas crédibles mais  ils sont, en revanche , irrésistibles, comme l’histoire du cheveu blanc qu’il faut tirer comme pour demander au cerveau d’allumer la lumière (mouarf) et certains passages sont même dignes d’un Walt Disney ou d’un Tex Avery (le chat en peluche, la souris, conductrice du bus, …). Bref, un vrai plaisir !

Le style est vivant et le vocabulaire recherché (parfois même un peu trop !). C’est très visuel et je m’imagine sans mal une adaptation cinématographique. Cela vient sûrement du fait que l’auteur « a travaillé pendant 10 ans dans les studios de production américains, comme scénariste de longs métrages et de dessins animés et qu’il écrit désormais essentiellement pour le cinéma ».

Et même si j’ai trouvé que ça avançait parfois un peu trop lentement, ce livre est à mon sens un excellent roman, intelligent, divertissant, drôle et moderne  (Ah, je l’ai déjà dit ?).

Vous voulez lire un extrait pour vous faire une idée ? C’est ici.
Le tome 2 (Les cinq secrets) est prévu pour octobre 2012 et le tome 3 (Le dernier puits) pour l’année suivante. Plus d’infos.

Apparemment, je ne suis pas la seule à avoir aimé. Allez donc lire l’avis de Catherine et celui d’Arlavor.

 

L’auteur
Frédéric Petitjean a écrit ses premières pièces de théâtre à l’âge de vingt ans. Après avoir participé à plusieurs festivals d’Avignon, il part s’installer aux États-Unis, où, pendant dix ans, il écrit des longs métrages et des dessins animés au sein des grands studios du pays. De retour en France depuis 2006, il travaille désormais essentiellement pour le cinéma.

Frédéric Petitjean
© Sophie Daret

Un très bon roman Jeunesse !

This Post Has Been Viewed 159 Times

Vous aimerez peut-être :
Ce contenu a été publié dans Enfants / Ados, Fantastique - SF - Fantasy, France, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

33 réponses à Les Dolce, tome 1 : La Route des Magiciens – Frédéric Petitjean

  1. Laetitia dit :

    Alors celui ci, je me le note, ton avis me donnne vraiment envie de le lire !!
    Merci 🙂

  2. Laetitia dit :

    Je me le note 🙂 Merci de ton avis !

  3. Evelyne dit :

    ton avis me donne envie …. Et encore un livre en plus dans ma wish liste!!!:-)

  4. sofiaportos dit :

    Je pense que si je l’aurais croisé en librairie je ne l’aurais pas pris car la couverture me fait penser à du jeunesse, très jeunesse en fait. Mais je note parce que finalement il pourrait être pas mal ^^

    • Melo dit :

      J’aime moyen la couv’, c’est surtout le synopsis qui m’a bien bottée 🙂 Sinon, c’est plutôt ado mais c’est loin d’être mièvre, c’est même intelligent et vachement bien ^^

  5. lavoixdulivre dit :

    Super avis ! 🙂
    Ca donne envie ! 😉

    Dis tu as pas reçu mon mail ?

    • Melo dit :

      Euh, c’est toi qui m’a envoyé un mail à propos de Divergent ? J’ai pas vraiment compris en fait, et Samia ne m’en a pas parlé.

  6. herisson08 dit :

    Il est dans ma PAL je le remonte donc un petit peu!

  7. Catherine dit :

    Bonjour Melo, merci de m’avoir citée/linkée. Je suis d’accord avec toi, c’est un excellent roman, et j’aimerais bien aussi voir une adaptation cinématographique (va savoir, c’est peut-être déjà prévu ?). Par contre, je trouve qu’attendre un an entre chaque tome, c’est.. looooong… Je vais consulter le bilan du challenge Littérature jeunesse & young adults.

  8. bouma dit :

    un livre qui m’intrigue…

  9. Ping : Les mots de Mélo » Challenge Littérature Jeunesse/Young adult

  10. Philippe D dit :

    Le problème dans les romans en plusieurs tomes, c’est qu’il faut parfois attendre bien longtemps pour connaitre la suite. Et, à ce moment-là, on ne se souvient plus du début.
    Passe une bonne semaine.

    • Melo dit :

      Oui ça peut arriver, sauf quand on a des rappels dans les tomes suivants. Et puis sinon, en général, chaque tome peut se lire indépendamment. Mais c’est vrai qu’en général, les sorties sont longues à arriver !

      Bonnes fêtes Philippe 😉

  11. Stephie dit :

    Voilà un titre qui a l’air super ! Je vais peut-être attendre que la série soit complète par contre

  12. Ping : [Challenge Jeunesse / Young Adult] Bilan du 3ème mois. | Muti et ses livres

  13. Ping : Les mots de Mélo » Quand on a deux ans, faut faire les choses en grand !

  14. Ping : Les mots de Mélo » Deux ans et des poussières…

  15. Ping : [Challenge Jeunesse / Young Adult] Bilan du quatrième mois | Muti et ses livres

  16. Ping : Les mots de Mélo » Bilan n°4 du challenge Jeunesse et Young Adult

  17. Ping : Les mots de Mélo » Bilan n°5 du challenge Jeunesse & Young Adult

  18. Ping : [Challenge Jeunesse / Young Adult] Bilan du cinquième mois | Muti et ses livres

  19. Ping : [Challenge jeunesse / young adult] Bilan du sixième mois | Muti et ses livres

  20. Ping : Les mots de Mélo » Bilan n°6 du Challenge Jeunesse et Young Adult

  21. Elhea dit :

    Bonjour !

    J’ai rencontré l’auteur ce week-end au salon d’Epinal, il est vraiment sympa et parle très bien de son livre (qui a l’air hilarant =p) !
    Du coup je me le note aussi… Dommage qu’on ne le trouve pas facilement en bibliothèque et qu’il coûte si cher.

  22. Ping : Un Petit Bout de Bib(liothèque) | petit aperçu de ma bibliothèque

  23. Ping : [Challenge jeunesse / young adult] Bilan du 7ème, 8ème et 9ème mois | Muti et ses livres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.