Révolution – Jennifer Donnelly

Présentation de l’éditeur :

Deux filles
Deux siècles
Deux destins contrariés

New York, aujourd’hui.
Depuis la perte de son frère, Andi, jeune fille brillante et musicienne talentueuse, est plongée dans les méandres d’une adolescence difficile.

Paris, 1789.
En pleine Révolution Française, Alexandrine, qui se rêvait comédienne, risque sa vie pour sauver le petit Dauphin de France que le peuple a condamné.
Quand Andi découvre le journal d’Alexandrine, ses mots la pénètrent jusqu’au cœur. Les deux jeunes femmes sont liées à travers une inoubliable histoire d’amour, de sacrifice et de mort.
Révolution, de Jennifer Donnelly
Titre original : Revolution (2010)
De La Martinière Jeunesse, 2011
Traduit de l’américain (Etats-Unis) par Corinne Julve
500 pages
Thèmes : adolescence, deuil, dépression, Révolution française, musique
Site de l’auteure

Et un coup de coeur de plus ! A vrai dire, je ne pensais pas accrocher autant à ce roman ! Mais dès les premières pages, cette histoire m’a embarquée. On en fait de ces découvertes dans le rayon Young-Adult… Et moi qui n’étais pas du tout branchée sur le genre à l’ouverture du blog… ! (Preuve s’il en faut qu’il ne faut jamais dire « fontaine… »). Mais forcément aussi, on me met sous les yeux un personnage principal féru de musique (que dis-je, un génie de la musique !) qui cite autant Pink Floyd, que Radiohead, que Beethoveen, j’en passe et des meilleures. Comment voulez-vous que je ne succombe pas ? Mais ce n’est pas la seule raison au fait que j’aie autant  accroché à Andi, 17 ans. C’est aussi et sûrement parce qu’elle est mal dans sa peau. Bien sûr, à 17 ans on n’est pas forcément hypra heureux, mais les personnages sensibles, fragiles et intelligents m’attirent plus que tout ; je coure moins auprès des personnages beaux gosses et rois du monde que rien ne peut arrêter. Ils ont moins de relief et sont un peu lourdingues à la fin, non ?
Et puis, et puis… C’est un roman foisonnant. Sur 500 pages. Une grosse brique quoi. Mais une brique passionnante qui mêle autant le quotidien d’Andi que l’Histoire de France. Enfin pas toute l’Histoire de France mais celle de la Révolution française. Car au bout d’une centaine de pages, c’est un roman à deux voix qui prend forme. En effet, Andi a trouvé le journal d’Alexandrine, ado en 1789. Et l’histoire de celle-ci va résonner familièrement aux oreilles de notre ado des temps modernes.

Hum, difficile de vous parler de ce roman. Je pourrais vous dire que j’ai aimé le prof de musique d’Andi, les réflexions de la jeune fille, la touche fantastique qui nous surprend vers les deux tiers. J’ai aimé lire les pages d’Alexandrine comme si j’étais propulsée en pleine Révolution. J’ai aimé le sujet de la thèse d’Andi (ou comment Malherbeau, compositeur du 18ème siècle est le précurseur de la musique rock d’aujourd’hui), l’humour aussi, plutôt grinçant et pas lourdingue malgré la gravité du sujet. Mais ce que j’ai aimé par dessus tout, c’est la sensibilité et la maturité qui se dégagent de ces pages. Le tout porté par une écriture fluide et moderne. Les mots choisis sont souvent très dans l’air du temps et de ce côté-là, je me dis que le livre n’est pas forcément à conseiller à toutes les générations.

Un point méga important : Jennifer Donnelly a effectué un sacré travail de recherches pour rester fidèle au pan de l’Histoire qu’elle décrit. A la fin du livre, on trouve une bibliographie assez conséquente et un « billet sur les sources ». Preuve que l’auteure a fait un travail sérieux. Je me suis même demandé si elle n’avait pas des origines françaises ou vécu en France…

Des défauts ? Il y en a certainement. Mais de mon côté ils ont totalement été éclipsés par l’intérêt que je portais à l’histoire…
Et j’admire ces auteurs qui arrivent à embarquer le lecteur, à créer des ambiances et des intrigues captivantes, à parler de la vie sans en avoir l’air, à nous toucher de plein fouet.
Mince, mon sentiment d’infériorité refait surface, moi qui ai déjà du mal à pondre une simple chronique de lecture !!! Bref.Concernant Malherbeau, le compositeur du 18ème, je ne trouve rien à ce sujet sur Google. Est-il un compositeur fictif inventé par Madame Donnelly ?
Bref, des personnages touchants, une histoire à la fois contemporaine et historique, des références d’actualité mais aussi musicales,  500 pages de grand plaisir !
(inutile de dire que je le conseille, si ?)

Sur la toile :
Des qui n’ont pas aimé : Virginie,
Des mitigés : L0raah,
Des qui ont aimé :  Fantasia, Francesca, Inessa, Pauline,

 

En savoir plus sur l’auteure :
Née aux États-Unis, Jennifer Donnelly a vécu quelques années en Angleterre avant de s’installer à Brooklyn avec son mari. Elle commence par exercer le métier de reporter, puis se lance dans l’écriture en publiant deux livres de littérature jeunesse. Après le grand succès de L’insoumise (Belfond, 2004) et de La rebelle (Belfond, 2005), L’ange de Whitechapel (Belfond, 2008) est son troisième roman. (source : Pocket)

This Post Has Been Viewed 321 Times

Vous aimerez peut-être :
Ce contenu a été publié dans Contemporain, Enfants / Ados, Etats-Unis, Historique, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

23 réponses à Révolution – Jennifer Donnelly

  1. FaFa dit :

    Eh bien en voilà une bonne critique ! et en plus tu donnes envie de le lire ! bravo Mélo !

  2. DeL dit :

    Déjà repéré, il ne devrait pas tarder à rejoindre m

  3. MyaRosa dit :

    Il est dans ma PAL et tu me donnes très envie de le découvrir.

  4. Isa dit :

    Il est dans ma liste de souhaits et ton avis ne fait que confirmer mon envie de l’acheter !

  5. Cajou dit :

    Pour qqn qui dit avoir du mal à parler des livres qu’elle adore, je trouve que tu réussis fort bien l’exercice. Tellement bien que je vais me l’offrir car quand je lis « Révolution française, Pink Floyd, Radiohead, Beethoven, et 500 pages (j’adoooore les romans qui « durent longtemps »), je ne peux pas résister.
    Merci pour la découverte !

    • Melo dit :

      Merci Cajou ! Et pourtant, ma chronique ne ressemble pas tout à fait à ce que je veux qu’elle ressemble.
      Oui, il y a vraiment beaucoup de références qui enrichissent ce roman, c’est vraiment une très bonne découverte 😉

  6. Pauline dit :

    Je ne lis pas tout tout de suite! Je repasserai mais c’est déjà génial de voir que ça a été un coup de cœur pour toi!

  7. Ping : Les mots de Mélo » Challenge Littérature Jeunesse/Young adult

  8. Ping : Les mots de Mélo » Bilan n°4 du challenge Jeunesse et Young Adult

  9. Ping : [Challenge Jeunesse / Young Adult] Bilan du quatrième mois | Muti et ses livres

  10. Pauline dit :

    Je suis en train de faire mon billet! Po simple! Pourtant j’ai vraiment bien aimé ce livre 😀 Même si je me demandais parfois où il voulait m’emmener.

    • Melo dit :

      hihi, courage 😉
      Moi aussi j’ai beaucoup aimé, hâte de te lire.
      Quand tu l’auras publié, je te rajouterai en lien 🙂

  11. Pauline dit :

    Voilà c’est fait! Au fait, j’ai aussi mis mon avis ici : http://auchatquilit.space-forums.com/ Le tiens est bien sur le bienvenu 😀

    • Melo dit :

      Merci ! J’évite les forums, je perds trop de temps dessus, mais si tu y es autorisée, tu peux rajouter le lien de mon billet, si tu veux.

  12. Alicia dit :

    Ce livre est dans ma wishlist depuis un moment, tu me donnes très envie de me le procurer 🙂

  13. Ping : Les mots de Mélo » Index par auteur [Challenge Jeunesse/Young-Adult 2011/2012]

  14. Ping : [Challenge jeunesse / young adult] Bilan du 7ème, 8ème et 9ème mois | Muti et ses livres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.