Du nouveau dans la Pile à Lire

Il y a 10 jours, j’étais au Salon du Livre de Paris munie de mon accréditation presse (wouah la classe) avec FaFa, Nodrey et accessoirement, nos hommes. Etant donné les piles de livres qu’ils ont achetées, je me devais de sauver l’honneur et de repartir chargée moi aussi. Ca tombe bien parce que 2 titres m’ont fait de l’oeil sur le stand d’Au Diable Vauvert :
(notons que je kiffe les couvertures et les petits diables représentés dessus)

La fille automate de Paolo Bacigalupi
Fin du XXIe siècle, après le grand krach énergétique, la calorie est devenue l’unité la plus recherchée. Anderson Lake travaille en Thaïlande pour AgriGen, une multinationale agroalimentaire. Sa couverture de gérant d’usine lui permet de passer au peigne fin les marchés des rues de Bangkok à la recherche de denrées que l’on croit disparues. Là, il rencontre Emiko.
Emiko est la Fille automate, une belle et étrange créature abandonnée. Emiko n’est pas humaine, elle fait partie du Nouveau Peuple, c’est un être artificiel élevé en crèche et programmé pour satisfaire les caprices décadents d’un homme d’affaires de Kyoto.
Considérés comme des êtres sans âme par certains, comme des démons par d’autres, les automates sont des esclaves, des soldats et des jouets pour les plus riches dans ce futur proche et effrayant où les sociétés de calories dirigent le monde. L’ère du pétrole est passée, et les effets secondaires des pestes génétiquement modifiées ravagent la terre.
Qu’arrive-t-il quand les calories deviennent monnaie ? Quand le bioterrorisme devient un outil de profit pour les entreprises ? Quand les dérives génétiques dudit bioterrorisme forcent l’humanité à basculer dans l’évolution posthumaine ?
Alcool de Poppy Z. Brite 
 Rickey et G-man décident d’ouvrir à La Nouvelle-Orléans un restaurant où tous les plats contiendront un petit plus spiritueux… Commence une course frénétique et épicée à travers les cuisines, les arrière-cours, les bouges et les deals d’une ville amoureuse de l’alcool. Poppy Z. Brite mixe ambition, scandale, cocaïne et meurtre, et nous sert Alcool bien tassé, avec une paille !

2 livres, plutôt raisonnable, non ? Oui mais c’est sans compter sur Nodrey qui me montre ses achats le soir-même. Et paf, 2 jours plus tard je passais commande pour Les Fragmentés de Neal Shusterman et vu qu’il est triste de dépenser une carte cadeau pour 1 seul livre, je rajoute En un monde parfait de Laura Kasischke et Les revenants de la même auteure mais pour ce dernier j’ai choisi la version numérique.

Les revenants kasischke

Les Fragmentés de Neal Shusterman
Dans une société traumatisée par la Seconde Guerre civile, la charte de la vie vient d’être signée. Elle stipule que l’on peut  » fragmenter  » un adolescent âgé de treize à dix-huit ans. La fragmentation consiste à  » résilier  » un enfant rétroactivement sans mettre fin à sa vie. Connor, Risa et Lev se retrouvent tous les trois sur la liste fatale. Leur seule échappatoire : fuir, se cacher, survivre alors qu’ils sont traqués par les Frags, la police des fragmentés. Thriller d’anticipation original et rythmé, ce roman initiatique de Neal Shusterman propose une réflexion intelligente sur l’indépendance et la quête de soi

En un monde parfait de Laura Kasischke
Jiselle, la trentaine et toujours célibataire, croit vivre un véritable conte de fées lorsque Mark Dorn, un superbe pilote, veuf et père de trois enfants, la demande en mariage. Sa proposition paraît tellement inespérée qu’elle accepte aussitôt, abandonnant sa vie d’hôtesse de l’air pour celle, plus paisible croit-elle, de femme au foyer. C’est compter sans les absences répétées de Mark, les perpétuelles récriminations des enfants et la mystérieuse épidémie qui frappe les États-Unis, leur donnant des allures de pays en guerre. L’existence de Jiselle prend alors un tour dramatique…

Ce qui est rare chez Laura Kasischke, c’est ce curieux mélange de maîtrise et d’émotion, d’étrangeté et de simplicité, d’atrocité et de poésie. Douée d’un talent de narration peu commun, Laura Kasischke est une écrivaine capable de déchaîner la terreur et d’en faire surgir la beauté. Olivia de Lamberterie, Elle.

Les revenants de Laura Kasischke
Élève brillante, Nicole était douce et sociable (cheftaine scout, membre de plusieurs associations d’étudiantes). Elle meurt subitement dans un accident terrible. À l’automne suivant, tandis qu?un nouveau semestre commence, Craig, l’ancien petit ami de Nicole est renvoyé de l’université médiocre où il était entré par relations. Tenu pour responsable de la mort de Nicole mais relâché faute de preuves, il ne parvient pas à surmonter le drame, ne cesse d’y repenser et a l’impression de voir Nicole partout. Perry, son colocataire, était dans le même lycée que Nicole. Lors d’un séminaire sur la mort par Mira Polson, professeur d’anthropologie, il fait part de ses interrogations et de ses doutes quant à la disparition de la jeune fille. Il dit avoir connu la vraie Nicole : une personne manipulatrice, malhonnête, et séductrice. De son côté, Shelly Lockes, unique témoin de l?accident, conteste la version officielle, selon laquelle Nicole, baignant dans une mare de sang, n’aurait pu être identifiée que grâce à ses bijoux. Selon elle, la jeune fille était inconsciente mais ne présentait aucune lésion. D’étranges événements surviennent alors : mystérieux appels téléphoniques, cartes postales énigmatiques, apparitions de Nicole? ou d’une fille qui lui ressemble. La rumeur enfle à Godwin Hall, précipitant Craig, Perry, Mira et Shelly au coeur d?un ténébreux mystère qui va transformer leurs vies pour toujours : se pourrait-il que, trop jeune pour mourir, Nicole soit revenue ? 

Et puis FaFa et Nodrey m’ont gâtée pourrie puisque je fêtais mes 13 ans. Et je viens de me rendre compte que j’ai oublié d’intégrer à la photo les petites choses qui accompagnaient les paquets (marque-pages, carnet, et super magnifique papier cadeau fait maison !) Merci les filles, z’êtes des anges !!

Mais ce n’est pas fini ! J’ai reçu ceci que m’a prêté Meli ! Merci !!

 

Trop bon tout ça !! J’ai bien fait de faire du tri dans ma bibliothèque, je crois….

This Post Has Been Viewed 179 Times

Vous aimerez peut-être :
Ce contenu a été publié dans Dans ma bibliothèque. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

26 réponses à Du nouveau dans la Pile à Lire

  1. Sita dit :

    Joli butin ! J’espère que tu te régaleras avec Alcool, ça se boit comme du petit lait, j’ai adoré ! (d’ailleurs il y a deux suites, La Belle Rouge et Soul Kitchen (pas traduit), si comme moi un seul tome ne te suffit pas ;))
    Je google les Mazetti, et paf, notés, ça a l’air chouette.

    • Melo dit :

      Je crois que je vais rajouter les quatrièmes pour les Mazetti et Le cherche bonheur. Je n’avais pas eu le temps au moment du billet !
      J’ai hâte de lire Alcool.. 🙂

  2. Manu dit :

    Tu fêtais tes 13 ans ? Je te pensais plus vieille 😛
    Joyeux anniversaire !

  3. Olya dit :

    Pas mal tout ça 🙂

    Faudrait un jour que je lise Mazetti, mais je sais pas trop quand …

  4. Acr0 dit :

    Ah oui, ta PAL en prend un sérieux coup 🙂

  5. Neph dit :

    13 ans ? Une sacrée jeunette ! Bon anniversaire et bonne dégustation de PAL !

  6. Mélopée dit :

    C’est l’effet ricochet du salon du livre. J’ai pris l’option de ne pas y aller cette année avec un pincement au coeur. Mais je sais que j’aurais été trop faible or pour le moment j’ai vraiment de quoi faire avec ma PAL. En tout cas, de bien beaux achats !

  7. Sans exagération, j’aime les livres. Dès que je peux, j’en ajoute un à ma bibliothèque. Je n’ai pas toujours le temps de prendre connaissance du nouveau venu dans la famille immédiatement après l’achat. Parfois, le petit nouveau se retrouve dans ma section « à lire ».

    Ça me fait chaud au coeur de voir que je ne suis pas la seule à apprécier ces précieuses choses. Les romans sont le coeur et l’âme de celui qui les écrit. C’est un acte d’une grande sincérité que d’écrire un roman. L’écrivain ouvre son âme et partage ce qu’il pense, comment il voit la vie ou comment il a vécu un évènement.

    Chaque lecture devient une intrusion dans la vie personnelle des personnages et de l’auteur qui les a fait naître.

    Merci pour vos articles. Bonne continuité.

    • Melo dit :

      Merci pour ce joli commentaire 🙂
      Moi non plus je ne lis pas mes achats immédiatement. Je prends le temps de les regarder, de les feuilleter, ça rend la lecture encore meilleure 😉

  8. herisson08 dit :

    Un bon coup pour la bibliothèque 😉 J’ai lu il y a longtemps entre dieu et moi c’est fini, sympathique mais je ne suis pas fan… Il faut dire que c’était avant l’engouement pour ses derniers titres donc il était très peu connu… Par contre j’aime d’amour le nom de l’héroïne!
    Je te souhaite de belles lectures!

  9. mabiblio1988 dit :

    Je suis d’accord avec toi, les couvertures des éditions Au diable Vauvert sont très sympa 🙂
    Heu tu n’as que 13 ans ? Ta maman t’a laissé aller seule au salon du livre avec ton chéri mdr.
    Bon anniversaire alors ;).

    • Melo dit :

      Oui, j’adore ces couv’ moi aussi 😉
      Roooh ça va hein, c’est pas de ma faute si je confonds parfois les chiffres :p

  10. Philippe D dit :

    Bon, ben, je vois que tu ne manqueras pas de lecture dans les semaines à venir. Ce serait malheureux!
    Bonnes lectures alors!

  11. Tom dit :

    Wahou je veux la fille automate ! 😀

  12. Latite06 dit :

    J’ai failli acheter Alcool là bas aussi 🙂
    En tout cas, je vais surveiller tes billets, car il y a quelques livres dans ce que tu vas lire qui me font de l’oeil, et ca se pourrait qu’il terminent dans ma PAL 😀

    Grosses bises, bon dimanche !!

    • Melo dit :

      😉
      Ha mais tu y étais aussi !
      J’ai lu « En un monde parfait », j’espère avoir le courage et l’inspiration pour faire le billet bientôt.
      Bonne semaine miss Ismérie !!

  13. éléa dit :

    Très jolis achats. Moi j’ai adoré Alcool et sa suite et j’attend que le dernier volume soit traduit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.