Starters, de Lissa Price (tome 1)

 Présentation de l’éditeur :

Vous rêvez d’une nouvelle jeunesse ?
Devenez quelqu’un d’autre !

Règles s’appliquant à la clientèle de Prime Destinations :
1 – N’oubliez pas que le corps dont vous êtes locataire est celui d’une jeune personne
2 – Il vous est strictement interdit de le modifier ou de le blesser
3 – Toute activité illicite entraînera l’annulation de votre contrat

Le corps que vous avez loué nous appartient.

Starters, tome 1, de Lissa price
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Aude Lemoine
Editions Robert LaffontCollection R
mars 2012 

 

Starters, la nouvelle série dystopique en deux tomes pour les jeunes adultes met en scène une adolescente de 16 ans dans un monde qui a connu une pandémie dans lequel il ne reste plus que des enfants et des vieux croûtons personnes âgées. Par « personnes âgées » j’entends « très » âgées, genre 150, 200 ans. En effet, dans ce futur possible, l’espérance de vie a fait un bond de géant. Si, à première vue,  la chose est séduisante, ça pose tout de même quelques problèmes : Au cours de leur longue vie, les anciens ont pu amasser biens et fortune dont ils ne savent plus que faire. Difficile de profiter pleinement de son patrimoine lorsqu’on est vieux, ridé et plus de première fraîcheur. Mais il y a toujours une solution à tout, l’argent peut tout acheter et le progrès va tellement vite… Les jeunes sont si beaux, leurs corps si pleins de vie… Un esprit expérimenté dans un corps jeune, en voilà  une perspective excitante…

Si le thème conducteur est intéressant – la jeunesse éternelle, les limites du progrès, l’éthique scientifique, la surpopulation, le partage des richesses – je n’ai pas totalement adhéré à la forme que prend le roman. L’ensemble m’a semblé un peu trop édulcoré et m’a plutôt fait pensé à un thriller pour jeunes filles. Certes, on rentre vite dans l’action, les rebondissements s’enchaînant rapidement mais justement, ça glisse, ça se lit bien trop facilement et je n’ai pas trouvé assez de matière à laquelle me raccrocher. Je passe sur le côté un peu trop guimauve à mon goût de l’histoire d’amour qui m’a fait soupiré d’ennui. Je sais, pour quelqu’un qui a aimé Angel, je n’ai pas mon mot à dire ;-D mais toujours est-il que cette fois la sauce a eu du mal à prendre. Peut-être pas le bon état d’esprit au bon moment ? Ou peut-être que je deviens tout simplement un peu trop aigrie vieille ? Je reconnais néanmoins que des valeurs et des réalités sont véhiculées comme par exemple le fait que les générations, en communiquant ensemble, peuvent s’enrichir et s’apporter mutuellement – ou le fait que les grosses firmes pleines de sous tirent les ficelles du monde mais tout ça a eu un goût de trop peu sur mes vieilles papilles déjà averties.
Cela dit, je reste persuadée que cette dystopie saura séduire un large public adolescent.

Info : la page facebook de Starters annonce qu’un film verra peut-être le jour. Là, je ne dis pas non car je me faisais justement la réflexion que sur écran, ça peut tout de suite avoir de la gueule… A suivre, donc.

Vous pouvez aussi aller visiter le site de la série plein d’infos sur lequel on peut aussi se faire une idée du livre en lisant le premier chapitre en ligne.

Un petit concours pour tenter de gagner un exemplaire de ce premier tome vous tente t-il ? Stay tuned, comme on dit.

Zina a su mettre en mots tout ce qui m’a dérangé dans ce roman ! Merci Zina, je me sentais très seule !

Retrouvez les avis de Plume, Mutinelle et Archessia qui ont toutes adhéré. Celui de Mango un peu plus réservé.

Et hop, un petit trailer ma foi bien fichu :

L’auteure :
Lissa Price a étudié la photographie et l’écriture, mais son plus grand professeur aura tout simplement été le monde. Elle a marché avec les éléphants au Botswana, nagé avec les pingouins aux Galápagos, vu le soleil se lever dans un champ parmi un millier de nomades dans le Gujarat, en Inde. Elle s’est retrouvée au milieu de centaines de buffles du Cap, en Afrique du Sud, a accompagné le chœur silencieux des marsouins sauvages, au large des côtes d’Oahu. Elle a dansé dans des huttes en terre à des mariages indiens, a bu le thé avec les plus grands mondains de Kyoto. Lorsqu’elle s’est installée à sa table pour écrire, elle s’est rendu compte que les voyages les plus incroyables restaient ceux qu’elle avait dans sa tête. Lissa Price vit aujourd’hui avec son mari au pied des vallées du sud de la Californie où, de temps en temps, elle reçoit la visite d’une biche. (source : www.starters.fr)

Et hop, + 1 dans le challenge Jeunesse/YA

This Post Has Been Viewed 1,141 Times

Vous aimerez peut-être :
Ce contenu a été publié dans Enfants / Ados, Etats-Unis, Fantastique - SF - Fantasy, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

14 réponses à Starters, de Lissa Price (tome 1)

  1. Sita dit :

    J’ai lu la nouvelle pour présenter l’univers et le premier chapitre, et.. moui. Je suis curieuse parce qu’il subit une espèce de tapage médiatique, mais je ne sais pas. C’est pas hyper bien écrit, et comme tu le soulignes, ça a l’air trop édulcoré pour que j’adhère.

    Je pense que je le lirai en anglais un de ces quatre, pour voir, quand même ^^

    • Melo dit :

      C’est vrai que ce n’est pas super bien écrit, je ne l’ai pas précisé. Tout est dans l’action et les rebondissements en fait. Vraiment pour moi, c’est plutôt un « thriller pour jeunes filles » mais je reconnais que le côté science fiction a des aspects intéressants (mais trop peu développés). J’attends de voir le film s’il voit le jour, il pourrait + me plaire 🙂

  2. Stephie dit :

    Eh bien, moi j’ai trouvé ça sympa alors que je commençais à me lasser des romans du genre. Hormis quelques pages dans le dernier quart du roman, j’ai bien accroché. Mon billet devrait être en ligne jeudi 😉

  3. Catherine dit :

    Je vais le noter quand même 😉
    Bonne semaine.

    • Melo dit :

      Cool 🙂
      Si tu le lis, tu viendras me tenir au courant histoire que je lise ton avis ?
      Bonne semaine Catherine !

  4. Zina dit :

    Je me sentais seule, aussi ! pire, j’avais l’impression d’être un ovni ! Alors grand merci à toi 😀
    Pour ma part, je trouve ta chronique très bien et très clair. J’aime particulièrement le « thriller pour jeunes filles » 😉

  5. Nodrey dit :

    Il me dit bien celui-ci! J’adore ce genre de thème en ce moment et je confirme, je le vois bien adapté au cinéma, rien que le trailer ça le fait!

  6. Ping : Les mots de Mélo » Challenge Littérature Jeunesse/Young adult

  7. Ping : [Challenge jeunesse / young adult] Bilan du 7ème, 8ème et 9ème mois | Muti et ses livres

  8. Pépé dit :

    Franchement moi je l’ai lu et j’ai adoré à fond !!!
    Je venais de finir Hunger games et j’ai autant accroché que ce dernier.
    C’est un livre que je conseille !!
    <3

  9. Phebusa dit :

    Je tenterai quand même ! Le thème abordé me tente beaucoup…
    Dernier article de Phebusa : Bilan du mois de juillet 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.