Intuitions, tome 3 : Infini – Rachel Ward


Présentation de l’éditeur
:

2029, après l’apocalypse. Le chaos règne sur le monde, et les villes sont désertées. Adam et Sarah sont harcelés à cause de leurs pouvoirs hors normes. Dans les alentours de Londres, différents clans tentent d’imposer leur loi. Ils emprisonnent arbitrairement la population, qui croit pourtant trouver dans les quartiers qu’ils contrôlent une protection contre le désordre ambiant.

Mais dans la tumulte, Adam et Sarah luttent pour protéger leur bien le plus précieux : leur fille Mia. Car si Adam peut deviner quand la vie s’arrête, et Sarah dessiner l’avenir, Mia semble posséder des facultés plus puissantes encore. L’enfant extraordinaire devient difficile à cacher, et rapidement, les bandits s’en prennent à elle…

Adam et Sarah réussiront-ils à l’extirper de leurs griffes ? Et si, derrière Mia, se jouait le destin du monde ?

Que faire d’un don quand il est maudit ?

Intuitions, tome 3 : Infini, de Rachel Ward (2011)
Traduit de l’anglais par Isabelle Saint-Martin
Editions Michel Lafon (mai 2012)
282 pages
www.lire-en-serie.com

Voilà ça y est, la trilogie Intuitions est achevée, sniiiifeuh. Encore un super moment de passé avec ce troisième tome. Si le tome 2 s’éloignait beaucoup plus, temporellement parlant, du premier, ce troisième opus ne se déroule que deux ans après la fin des aventures de Chaos. Nous retrouvons donc Adam et Sarah accompagnés de Mia, deux ans.

Pour moi ce dernier opus est un concentré d’émotions encore plus puissant que les deux autres. Les liens filiaux qui unissent Mia à sa mère et à Adam m’ont vraiment touchée à coeur et ce contexte post- apocalyptique donne à l’ensemble une saveur électrisante. (et moi en plus j’adooore les contextes post-apo)

Bien sûr cela reste très peu littéraire au sens noble du terme, c’est plutôt écrit à la façon d’un scénario, mais ce n’est vraiment pas important car c’est férocement efficace. D’ailleurs l’histoire se déroule sur très peu de jours et la tension est tangible. Le texte est encore une fois très visuel, très vif, je dirais presque « épuré » et permet au lecteur de s’installer au plus près de l’histoire et de ses personnages. Du reste, comme dans le tome 2, chaque chapitre donne la parole tour à tour à Adam puis à Sarah, ce qui ajoute à l’attachement que l’on éprouve pour eux.

Forcément, en véritable page-turner qu’est cette trilogie, on n’échappe pas à quelques côtés manichéens… Vite oubliés cela dit tellement l’histoire nous transporte, tellement Mia, Sarah et Adam nous absorbent. L’affection et les liens qu’ils ont les uns pour les autres dominent. La ténacité dont ils font preuve pour rester unis et pour s’accrocher à l’espoir rayonne.
Et puis cette histoire de numéros, je ne sais pas pour les autres mais moi elle m’a bien retourné le cerveau par moments ! ^.^

Si on essaie de creuser plus loin, on se rend compte que cette trilogie avait encore un gros potentiel de narration. Je pense à Saul par exemple, ou bien à Madge, ou encore aux deux ans qui séparent les deux derniers tomes ou même à l’origine des dons. J’ai eu la sensation parfois que ça allait trop vite et je n’aurais pas refusé quelques centaines de pages de plus. Ça aurait permis une trilogie encore plus aboutie mais ça aurait peut-être réduit le concentré d’émotions dont je parlais plus haut… Sais pas…

C’est aussi une histoire qui chamboule parce qu’il y est question d’éthique et de l’humain face à la mort, sa mort et celle des autres. Jusqu’où et dans quelles limites a le droit d’aller la science pour percer les nombreux mystères qui nous entourent ?
Et c’est avant tout l’histoire d’un bel amour filial et familial, un message d’espoir…

Un dernier petit mot sur la petite Mia : elle vous fera chavirer le coeur ♥, vous êtes prévenus…



Rachel Ward
est l’auteure d’Intuitions paru sous le titre original de « Numbers » . Elle avait écrit au départ une nouvelle sous le titre éponyme qui connu un très vif succès et elle décida de le réécrire pour en faire un roman.
Rachel Ward a grandi dans Bookham, Surrey. Elle a étudié la géographie à l’Université de Durham.
Le premier tome d’Intuitions « Numbers » a été finaliste de prestigieux Waterstone’s Children’s Book Prize en 2009, de Southern Schools Book Award et de Angus Book Awards 2010.

Cette lecture s’inscrit dans le cadre du challenge Jeunesse/ Young Adult dont vous pouvez retrouver l’index par auteur ici

This Post Has Been Viewed 555 Times

Vous aimerez peut-être :
Ce contenu a été publié dans Angleterre, Enfants / Ados, Fantastique - SF - Fantasy, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Intuitions, tome 3 : Infini – Rachel Ward

  1. DeL dit :

    Tsss le tome 2 m’attend toujours dans ma PAL… (j’avais adoré le 1er tome !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.