Night School, tome 1 – C.J Daugherty

Présentation de l’éditeur :
Poussez les portes de Cimmeria, complots et passions vous tendent les bras …
Allie Sheridan déteste son lycée. Son grand frère a disparu. Et elle vient d’être arrêtée. Une énième fois. C’en est trop pour ses parents, qui l’envoient dans un internat au règlement quasi militaire. Contre tout attente, Allie s’y plaît. Elle se fait des amis et rencontre Carter, un garçon solitaire, aussi fascinant que difficile à apprivoiser. Mais l’école privée Cimmeria n’a vraiment rien d’ordinaire. L’établissement est fréquenté par un fascinant mélange de surdoués, de rebelles et d’enfants de millionnaires. Plus étrange, certains élèves sont recrutés par la très discrète ” Night School “, dont les dangereuses activités et les rituels nocturnes demeurent un mystère pour qui n’y participe pas.
Allie en est convaincue : ses camarades, ses professeurs, et peut-être même ses parents, lui cachent d’inavouables secrets. Elle devra vite choisir à qui se fier, et surtout qui aimer…

Night School, tome 1 de C.J Daugherty
Traduit de l’anglais (Angleterre) par Cécile Moran
Editions Robert Laffont, Collection R (mai 2012)
A partir de 15 ans

Night School est une nouvelle saga en – tenez-vous bien – cinq tomes. Le premier tome ne fait pas moins de 466 pages et le texte est le plus dense de toutes les parutions de la collection R. J’entends par là que c’est une petite brique et que la suite promet encore de nombreuses aventures.

La jeune héroïne que l’on suit se nomme Alison – elle préfère Allie – et c’est une ado qui dérive en matérialisant sa souffrance par des actes répréhensibles. Elle tague son école, elle défie les adultes, elle ne bosse plus. Ses parents, découragés, finissent par l’inscrire en internat dans lequel elle se retrouve propulsée du jour au lendemain. Fille de simples fonctionnaires, elle va découvrir qu’elle fait figure d’OVNI parmi la population de Cimméria. Le lieu, riche de vielles pierres, l’impressionnant manoir et le comportement cachotier de ses camarades lui soufflent que des secrets sont tapis dans l’ombre.

J’ai d’emblée été séduite par l’ambiance auréolée de mystère qui plane à Cimmeria et par le lieu respirant le passé et l’étrangeté mais je dois avouer que l’intrigue prend tout son temps pour arriver et c’est avec une impatience frustrée que je tournais les pages. Forcément, c’est un premier tome qui plante doucement son décor, ses personnages et les relations qui les unissent. C’est d’ailleurs l’élément principal de cet opus : les personnalités (adolescentes) et les histoires de chacun se dessinent et l’intrigue, elle, se dévoile en toile de fond. Lentement, on voit se profiler le vrai visage de Cimmeria et l’activité obscure qui l’agite la nuit. L’aspect a du potentiel et on espère qu’il sera plus développé dans les tomes suivants car les informations sont vraiment livrées au compte goutte…
Stylistiquement, très sincèrement j’ai eu du mal. L’auteure s’attarde trop, je trouve, sur des détails inutiles qui alourdissent l’ensemble…
Autrement, je n’ai tout de même pas boudé mon plaisir en suivant Allie qui va se découvrir elle-même. Amitiés, amours contrariées, c’est avant tout une aventure humaine et initiatique que nous propose C.J Daugherty et l’internat en soi est un lieu on ne peut plus approprié pour mettre en avant les expériences adolescentes…

Ce premier tome plante donc son décor et place les relations des jeunes pensionnaires au premier plan. L’ambiance inquiétante relève l’ensemble d’une saveur particulière et maintenant, on attend la suite prévue début 2013 en France en espérant qu’elle s’attarde juste un peu moins sur les émois adolescents et les détails assommants pour vraiment entrer dans le vif du sujet.

Lire les avis de : Archessia, MangoMyarosa, Plume, …

Je vous laisse sur le trailer qui reflète bien l’ambiance :
(rafraîchissez la page si la vidéo ne s’affiche pas du premier coup)

Et moi, j’avoue que j’attends avec une grande impatience la sortie de Kaleb de Myra Eljundir (un pseudo d’un auteur et scénariste francophone…) pour le 14 juin prochain. Ca vous parle ?

Présentation éditeur :
C’est si bon d’être mauvais…
SAISON 1.
À 19 ans, Kaleb Helgusson se découvre empathe : il se connecte à vos émotions pour vous manipuler. Il vous connaît mieux que vous-mêmes. Et cela le rend irrésistible. Terriblement dangereux. Parce qu’on ne peut s’empêcher de l’aimer. À la folie. À la mort.
Sachez que ce qu’il vous fera, il n’en sera pas désolé. Ce don qu’il tient d’une lignée islandaise millénaire le grise. Même traqué comme une bête, il en veut toujours plus. Jusqu’au jour ou sa propre puissance le dépasse et ou tout bascule… Mais que peut-on contre le volcan qui vient de se réveiller ?
Le premier tome d’une trilogie qui, à l’instar de la série Dexter, offre aux jeunes adultes l’un de leurs fantasmes : être dans la peau du méchant.
Déconseillé aux âmes sensibles et aux moins de 15 ans.

This Post Has Been Viewed 547 Times

Vous aimerez peut-être :
Ce contenu a été publié dans Angleterre, Enfants / Ados, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

17 réponses à Night School, tome 1 – C.J Daugherty

  1. Plume dit :

    5 tomes je ne savais pas !
    Hâte aussi pour Kaleb 😉

    et merci pour le lien XD

  2. Tom dit :

    5tomes ? Moi j’ai adoré ce livre ! 😀

  3. Seelie dit :

    Coucou Mélo!

    Je cherche désespérément à lire ce livre que j’avais repéré dès sa sortie en Grande-Bretagne. Est-ce que par hasard, un échange de livres pourrait t’intéresser?

    Passe une très bonne soirée ^^

    • Melo dit :

      @Seelie,
      Oui bien sûr ! Un échange ou alors un livre voyageur peut-être ? Tu as une liste de livres à échanger ? Si je ne trouve pas ce qui me convient est-ce que tu es partante pour un LV ?

  4. Adalana dit :

    Bon, je ne crois pas que je tenterai, par contre, j’ai noté la sortie de Kaleb et là je dis oui, ça m’intrigue !

  5. Thaly dit :

    Merci pour cet avis!! Tout ça me donne bien envie de lire ce tome. Par contre, c’est ce que je reproche à la littérature ado/adulte, c’est que la plupart du temps, c’est minimum sur 3 tomes!! Cela donne l’impression que c’est uniquement commercial et donc je doute de la qualité des histoires. Je me dis que tel sujet en un seul livre était suffisant. Alors, du coup, on a beaucoup de détails et on entre dans le vif du sujet qu’au bout du 2ème tome ou 3ème! Je trouve cela dommage. Mais bon,ce n’est que mon avis. Peut-être que les ados adorent avoir 5 tomes à lire. Mais bon, ça n’empêche que l’histoire de night school m’interpelle et donne envie de lire au moins le 1er tome!! Bonne journée! Et c’est un plaisir de lire tes critiques!

    • Melo dit :

      Merci Thaly, ta dernière phrase me va droit dans mon ptit coeur 🙂
      Sans parler du nombre de tomes, parfois le choix des éditeurs un peu trop facile, je trouve.. Ce sont souvent des sagas vites lues vites digérées et dans le fond, c’est un peu effrayant parce que les livres de qualité sont noyés dans cette masse de séries.
      Bref, je fais ma mauvaise langue, ce soir !!

      As-tu bien reçu Starters, au fait ?

      • Thaly dit :

        @Melo, Non malheureusement, je n’ai toujours pas reçu Starters!! J’essaye d’être patiente mais chaque jour, j’ouvre vite ma boîte aux lettres!!

        • Melo dit :

          @Thaly, Tu fais bien de me le dire, j’ai relancé l’attachée de presse mais elle est en vacances la semaine prochaine donc il faudra peut-être encore patienter un peu. Tiens-moi au courant 🙂

      • Thaly dit :

        Coucou Melo!

        Juste pour te dire que c’est bon, je viens tout juste de recevoir Starters!! J’ai hâte de le lire! Merci!!

        • Melo dit :

          Ha génial, je suis contente. j’avais relancé l’attachée de presse la semaine dernière. Désolée pour l’attente, il y a eu des bugs dans les envois. Bonne lecture !

  6. Ping : Les mots de Mélo » Index par auteur [Challenge Jeunesse/Young-Adult 2011/2012]

  7. Ping : Night School, tome 2 : Héritage – C.J. Daugherty | Les mots de Mélo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.