~ Moment bonheur ~

Un petit moment bonheur à partager avec vous. J’ai été sélectionnée par Entrée Livre pour faire partie des lecteurs VIP qui éliront les coups de coeur de la rentrée littéraire 2012 du site. Et c’est avec un sourire plus grand que mon visage que j’ai accueilli le livreur ce matin qui m’a apporté le gros paquet attendu.

Voici les trésors qu’il contenait :

 

La vie rêvée d’Ernesto G., de Jean-Michel Guenassia
Paris-Alger-Prague. Des années 30 aux années 80. Des guinguettes de Joinville à la peste d’Alger, de la guerre à l’effondrement communiste. La trajectoire de Joseph Kaplan, fils et petit-fils de médecins juifs praguois, héros malgré lui, fataliste et optimiste à sa manière. Ses amours, ses engagements et ses désillusions. Et la rencontre qui bouleversa sa vie, celle qu’il fit avec un révolutionnaire cubain qui passa quelques temps en 1966 dans son sanatorium des environs de Prague, un certain Ernesto G., guerrier magnifique et déchu. Dans la lignée du Club des Incorrigibles optimistes, Jean-Michel Guenassia retrace avec talent le parcours insolite d’un héros malgré lui. On retrouve dans ce roman son art de la narration si particulier, où l’Histoire et l’intime se mêlent dans une fresque captivante et nostalgique. Jean-Michel Guenassia est l’auteur du phénomène de la rentrée littéraire 2009, tant critique que public, Le Club des Incorrigibles optimistes (Goncourt des lycéens 2009).
Le sermon sur la chute de Rome, de Jérôme Ferrari
Dans un village corse perché loin de la côte, le bar local est en train de connaître une mutation profonde sous l’impulsion de ses nouveaux gérants. À la surprise générale, ces deux enfants du pays ont tourné le dos à de prometteuses études de philosophie sur le continent pour, fidèles aux enseignements de Leibniz, transformer un modeste débit de boissons en “meilleur des mondes possibles”. Mais c’est bientôt l’enfer en personne qui s’invite au comptoir, réactivant des blessures très anciennes ou conviant à d’irréversibles profanations des êtres assujettis à des rêves indigents de bonheur, et victimes, à leur insu, de la tragique propension de l’âme humaine à se corrompre.
Entrant, par-delà les siècles, en résonance avec le sermon par lequel saint Augustin tenta, à Hippone, de consoler ses fidèles de la fragilité des royaumes terrestres, Jérôme Ferrari jette, au fil d’une écriture somptueuse d’exigence, une lumière impitoyable sur la malédiction qui condamne les hommes à voir s’effondrer les mondes qu’ils édifient et à accomplir, ici-bas, leur part d’échec en refondant sans trêve, sur le sang ou les larmes, leurs impossibles mythologies.
Une partie de chasse, d’Agnès Desarthe
Ils sont quatre. Quatre chasseurs qui avancent dans les vapeurs de l’aube, avec leurs fusils et leurs chiens. Tristan est le plus jeune. Que fait-il là, en compagnie de ces hommes dont il se sent si différent ? Est-ce pour se soumettre à une épreuve initiatique ? Ou pour régler une question d’honneur qui l’oppose à l’un d’entre eux ?
Un accident survient, il faut aller chercher du secours, les éléments s’en mêlent, une tempête se lève. Le déluge emporte tout sur son passage, répondant peut-être à ce désir qu’a Tristan de faire table rase d’un passé encombrant.
Avec ce roman habité par la fureur, Agnès Desarthe nous parle d’un monde où les bêtes seraient douées de parole, la nature violente et les hommes aveuglés par leurs passions.
Romancière, Agnès Desarthe a notamment publié Un secret sans importance (Prix du livre Inter 1996), Le Remplaçant (2009) et Dans la nuit brune (Prix Renaudot des lycéens 2010). Traductrice, elle a signé avec Geneviève Brisac un essai sur Virginia Woolf, V. W. Elle est également l’auteur de nombreux livres pour la jeunesse.
Anima, de Wajdi Mouawad
Sa femme a été assassinée et violée. Waach se lance sur les traces du meurtrier, un Indien mohawk qui profane les plaies ouvertes dans le ventre de ses victimes, ainsi que fait le mâle de la termite, perforant l’abdomen des femelles pour les ensemencer. De cette poursuite du monstre, les animaux sauvages ou domestiques sont les témoins, ils se relaient pour prendre en charge la narration. Un roman totémique et animiste.
Prince d’orchestre, de Metin Arditi
Alors que chaque concert lui vaut un triomphe et qu’il se trouve au sommet de sa gloire, le chef d’orchestre Alexis Kandilis commet une indélicatesse dont les conséquences pourraient être irrémédiables. Sa réputation est ébranlée. Aux déceptions et revers qui s’ensuivent il oppose la certitude de son destin d’exception. Mais les blessures les plus anciennes se rappellent à son souvenir. L’insidieux leitmotiv desKindertotenlieder – Les chants des enfants morts – de Gustav Mahler lui chuchote sans répit le secret qu’il voudrait oublier. La chute est inexorable. Seules l’amitié ou la confiance de quelques proches semblent l’ouvrir à une autre approche de son talent, susciter en lui un homme nouveau, dont la personnalité glisserait de la toutepuissance à la compassion, de l’arrogance à l’empathie profonde. Se dessine peut-être une métamorphose…
Roman haletant, parcours exalté, bouleversé par les véhémences de la musique, Prince d’orchestre est aussi une réflexion sur la part d’imprévisible que contient toute existence, sur la force du hasard et les abîmes de la fragilité humaine, sur les souffrances que convoque, apaise, et souvent transcende l’inépuisable fécondité de l’art.
Tous les diamants du ciel, de Claro
Tombé dans le siècle du LSD et de la guerre froide en mangeant un morceau de “pain maudit” un jour de 1951 à Pont-Saint-Esprit, un jeune mitron, Antoine, entame un improbable et convulsif voyage au terme duquel, après diverses escales dans la rade de Toulon et le désert algérien, hanté par des rêves de Madones, il échoue, à Paris, en 1969, dans le sex-shop de Lucy Diamond, ex-junkie américaine.
De la France profonde au Paris post-révolutionnaire, en passant par “l’été de l’amour” californien, Tous les diamants du ciel dévoile, sur fond de sexe, drogue et rock’n’roll et à l’heure où l’homme marche enfin sur la Lune, la face cachée de l’utopie psychédélique et le rôle qu’y joua la CIA.
Dans ce roman tout en chausse-trapes que travaille une écriture violente, amoureuse des vertiges, Claro chorégraphie les distorsions et les ténèbres du psychisme, emportant le lecteur, de la Terreur à la Pitié, dans une expérience d’une inquiétante et bouleversante intensité.
La convergence des alizés, de Sébastien Lapaque
À l’équateur, où se rencontrent les vents des deux hémisphères, la convergence des alizés provoque des turbulences atmosphériques variées en poussant l’air à s’élever. Étudiante en géographie à l’université de Belém, Helena Bohlmann est fascinée par ce phénomène auquel elle a consacré des pages et des pages. Mais c’est par quelques mots seulement, je t’aimeje t’aimeje t’aime, qu’elle a signé sa disparition soudaine, laissant Zé, son amant, dans l’attente, l’anxiété, puis l’impérieux besoin de la revoir. Forçant son naturel mélancolique, Zé quitte alors l’Amazonie pour Rio de Janeiro, l’ancienne capitale brésilienne, qu’il ne connaît pas. Guidé par son intuition et par des signes mystérieux, il est persuadé de retrouver Helena.
La convergence des alizés est un jeu de pistes trompeur dans lequel une quarantaine de personnages incarnent tous les visages du Brésil sur un enivrant manège romanesque. Histoire, musique, politique, football, paysages : le pays entier se livre au lecteur comme un nouvel amour. Et la jeunesse du Sud prend le pouvoir pour désigner les possibles de notre temps. Les surprises de l’amour, les bonheurs de l’amitié, l’érudition et la fougue animent l’écriture de Sébastien Lapaque, illuminant cette fusion ardente du romanesque et de la subversion.
Pour seul cortège, de Laurent Gaudé 
En plein banquet, à Babylone, au milieu de la musique et des rires, soudain Alexandre s’écroule, terrassé par la fièvre.
Ses généraux se pressent autour de lui, redoutant la fin mais préparant la suite, se disputant déjà l’héritage – et le privilège d’emporter sa dépouille.
Des confins de l’Inde, un étrange messager se hâte vers Babylone. Et d’un temple éloigné où elle s’est réfugiée pour se cacher du monde, on tire une jeune femme de sang royal : le destin l’appelle à nouveau auprès de l’homme qui a vaincu son père…
Le devoir et l’ambition, l’amour et la fidélité, le deuil et l’errance mènent les personnages vers l’ivresse d’une dernière chevauchée.
Porté par une écriture au souffle épique, Pour seul cortège les accompagne dans cet ultime voyage qui les affranchit de l’Histoire, leur ouvrant l’infini de la légende.

 

Nous recevrons un dernier livre en format numérique dont j’ai hâte de connaître le titre…
Je me réjouis de plonger dans l’univers de ces bouquins, bien que j’avoue que le stress de prendre du retard m’envahit !
Vos commentaires sur ces titres ou sur ces auteurs sont les bienvenus 😉 Moi je ne connais que Gaudé dont j’avais apprécié La porte des enfers. J’ai d’ailleurs encore Le soleil des Scorta dans ma PàL…
Pour Guenessia, j’avais envie de lire Le club des incorrigibles optimistes l’année dernière et je me réjouis de découvrir ce tout nouveau titre..

Allez zou, yapluka comme dirait l’autre !

 

This Post Has Been Viewed 46 Times

Vous aimerez peut-être :
Ce contenu a été publié dans Littérature classée par genre, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

51 réponses à ~ Moment bonheur ~

  1. Lelf dit :

    Mouawad et Claro ça m’intéresse, vivement tes retours :p
    Dernier article de Lelf : A comme Association t.5 (Erik L’Homme)

    • Melo dit :

      héhé, j’avoue que ce sont les deux titres qui me font le plus peur :-p
      Claro, j’en ai vaguement entendu parler mais pas tout à fait en bien si mes souvenirs sont bons. pourtant le pitch est tentant !

  2. Natiora dit :

    Eh bien eh bien, je regrette de ne pas avoir tenté le coup ! ;p Je te souhaite de belles lectures avec tout ça 🙂
    Dernier article de Natiora : “La clé de l’apocalypse”, de James Rollins

  3. Acr0 dit :

    Oh yeah ! Super colis 🙂 bon mais je ne connais aucun titre et cela ne doit pas t’étonner 😉

    • Melo dit :

      Non ça ne m’étonne pas 😉 Il faut dire que pour la rentrée littéraire, les titres SFFF se font rares !

  4. Estellecalim dit :

    J’ai reçu mon colis aussi et ce qui est rigolo, c’est qu’on n’a pas tous les même romans. Par contre, en un mois, ça va être chaud de lire tout ça :S
    Dernier article de Estellecalim : Sherlock de Convard, Adam et Le Hir

    • Melo dit :

      Oui nous avons tous 5 romans en commun 😉 Je veux voir ce que tu as reçu moi aussi ! ;))
      Oui moi aussi j’ai peur du délai…

  5. Solenn dit :

    J’ai reçu les mêmes livres que toi à part le Desarthe et le Guenassia. Deux titres qui m’auraient bien tenté, j’ai hâte d’avoir ton avis 😉

    Sinon est ce que tu as bien reçu mon mail à propos de « Le chaperon rouge »?
    Dernier article de Solenn : [Roman jeunesse] La famille trop d’filles – Susie Morgenstern: « Anna » et « Bella »

    • Melo dit :

      Oui j’ai reçu ton mail ! Je m’en occupe vite !
      Lesquels as-tu reçus que je n’ai pas eu ? Je suis curieuse 😉

  6. George dit :

    Dio mio !!! quel beau paquet !!
    Dernier article de George : Bilan de lecture : Juillet 2012 + Descente en librairie

  7. Trop bien !!!! J’ai hâte de voir le bilan de tous ces livres !!
    Dernier article de la fille dans sa cabane : BERLIN | Etape 1

  8. Noukette dit :

    Gaudé et Arditi, tu devrais te régaler ! J’ai lu le Claro pour le Prix Fnac… et je reste très très sceptique ! C’est très spécial comme lecture, hâte d’avoir ton avis !

    • Melo dit :

      Ha bah voilà il me semblait bien que j’avais vu une discussion sur fb à ce sujet 😉
      (Arditi, je ne connais pas du tout à part Pierre :-p)

  9. Catherine dit :

    Félicitations Mélo et bonnes lectures !
    J’avais beaucoup aimé Le club des incorrigibles optimistes et le nouveau de JM Guénassia m’intéresse bien. Le nouveau Metin Arditi aussi (même si je n’ai pas encore lu Le Turquetto).
    Profite bien, j’ai hâte de lire tes notes de lecture !

  10. Lystig dit :

    il y en a qui ont de la chance !
    Dernier article de Lystig : Challenge "Vivent nos Régions !"

  11. Claire dit :

    Je te souhaite de très bonnes lectures pour la rentrée. Cependant, Anima me semble dur à lire. Je n’aimerais pas me lancer dans cette lecture.
    A te lire, et à très bientôt.
    Claire
    Dernier article de Claire : Marguerite Duras – Hors-Série Le Monde

    • Melo dit :

      En effet il me fait peur celui-ci.
      Merci Claire d’être passée, j’espère que tu vas bien !
      A bientôt !

  12. bouma dit :

    eh bien bonne lecture. tu as de quoi remplir tes prochaines soirées…
    Dernier article de bouma : Le Bateau de mes rêves de Polly Dunbar

  13. Cajou dit :

    Wow ! Quel magnifique colis ! Je te souhaite de belles découvertes et plein de moments de bonheur avec ces lectures !

  14. mabiblio1988 dit :

    Et bien tu as de quoi lire 🙂 Et félicitation pour avoir été sélectionné 😉
    Dernier article de mabiblio1988 : Un jeu interdit

  15. éléa dit :

    Woua ça va être une super aventure, alors bonne lecture. Je connais certains auteurs de noms mais jamais rien lu d’eux.

  16. Nodrey dit :

    ça c’est un joli paquet que le facteur t’a apporté. Je ne connais aucun des auteurs donc je ne te serai d’aucune aide. En tout cas j’espère que tu vas passer de très bons moments en compagnie de ces livres et j’ai hâte de découvrir tes avis 🙂
    Dernier article de Nodrey : Des bleus au coeur, Louisa Reid

  17. stellade dit :

    Un magnifique « boulot »!!!
    j’ai hâte de lire tes avis!!!
    Bonne lecture. 🙂

  18. Sara dit :

    Il y a du très très bon là-dedans, dis moi ! Je comprends que tu sois heureuse: cela promet de bons moments de lecture !

  19. Sharon dit :

    Bonnes lectures ! Beaucoup de belles découvertes en perspective !

  20. Tiphanie dit :

    Héhé c’est cool! Bonne lecture! Je viendrai piocher des titres pour le challenge du 1% de la rentrée!
    Dernier article de Tiphanie : Patrick Gale, Chronique d’un été

  21. Cacahuète dit :

    ça me ferait trop peur de ne pas aimer tous ces livres reçus mais d’être quand même obligé de les lire……
    tu dois les avoir fini pour quand ?
    bon courage ! 😉
    Dernier article de Cacahuète : De retour de vacances….

    • Melo dit :

      Pour le 31 août et je pars le 25 en vacances. Je ne les lirai pas tous c’est sûr, le délai est short quand même.

  22. Lilibook dit :

    Whhhaaa, je te souhaite alors de bonnes lectures

  23. Manu dit :

    Tu as été gâtée ! Mais je comprends ton stress aussi. Bonnes lectures 🙂
    Dernier article de Manu : « Doubt » tomes 1 à 4 de Yoshiki Tonogai

  24. Valérie dit :

    Waow! Le Merditi me tente beaucoup. Il y en a un dans cette lsite que je n’ai pas aimé mais je ne te dis rien avant ta lecture. C’est en tout cas une belle liste!

  25. Hélène Py dit :

    Bonjour,
    Si vous voulez lire le 647ème roman de l’année, je vous l’envoie volontiers et rapidement; laissez-moi vos coordonnées sur mon mail.
    Bien à vous
    Cordialement
    H.P
    Mon blog : http://wizzz.telerama.fr/azurwizzz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.