Arsène – Juliette Arnaud


Présentation de l’éditeur
:

Pour vous dire à quel point c’est un genre de fille fantastique, elle a tellement beuglé des insultes que je les ai toutes entendues malgré la musique. Tout de suite j’ai pigé que cette fille-là c’était forcément un numéro 10. Alors j’ai pensé à Arsène Wenger, qui est mon maître, et je me suis dit : cette fille-là, minimum, elle mérite de s’appeler Arsène. Et c’est ce que j’ai fait. Je l’ai appelée Arsène.

Arsène, de Juliette Arnaud
Editions Casterman, septembre 2012
188 pages

Si vous ne connaissez pas Juliette Arnaud, vous devez au moins en avoir entendu parler. C’est sur scène qu’on l’a découverte avec « Arrête de pleurer Pénélope » qu’elle a co-écrit avec deux amies. Qui a tellement bien marché qu’une suite s’est imposée (tout bonnement « Arrête de pleurer Pénélope 2 ») et qu’une adaptation cinématographique en a découlé (sortie en juillet 2012). Personnellement je n’ai vu ni la pièce ni le film mais j’ai eu de bons échos de la première. Arsène est son premier roman. C’est l’histoire d’un collégien de 6ème, petit et fluet, premier de la classe sauf en sport qui fait un peu la risée de ses camarades mais qui ne s’en fait pas grand cas. Un jour, une nouvelle habitante débarque dans son quartier et Georges (il paraît que les vieux prénoms reviennent à la mode) a vue sur son appartement depuis la fenêtre de sa chambre. Elle a vingt ans, fait tourner les têtes de tous les hommes, a une allure fière et un travail qu’elle n’aime pas. Georges est impressionné et même un peu amoureux. Il va tenter de se faire remarquer de la belle et raconte son histoire avec son vocabulaire d’enfant, ses mots maladroits, sa naïveté et son innocence. Ce qui donne un livre au style un peu particulier mais à la fraîcheur originale.
Personnellement j’ai passé un bon petit moment avec Arsène (c’est le nom de la belle, vous comprendrez pourquoi en lisant le résumé),  les mots de Georges d’une naïveté toute neuve, l’humour et les situations du quotidien d’un enfant de onze ans. Un personnage m’a particulièrement plu : le libraire de soixante-quatre ans, peu bavard et saoulé de tout mais je l’adore ! Dommage qu’on n’en sache pas plus sur la belle Arsène (il y a matière dans son histoire), le livre se termine un peu brutalement, mais l’essentiel et ce qu’on retient, c’est l’amitié et la tendresse de cet enfant, cette jeune femme, ce libraire ou ce professeur de sport.
Un petit livre sympa, tout court et tout frais, idéal pour les plus jeunes, et puis parfois les plus grands.

Une phrase parmi d’autres :
« Bon, je me suis dit, ermite dans une grotte, c’est pas compliqué vu comment je suis pas populaire au collège, j’ai une bonne expérience préparatoire. Mais est-ce qu’on peut faire ermite à deux ? Ou ermite avec un chien ? »

 

PS : J’oublie de vous dire qu’Arsène a, paraît-il, de bons goûts en musique (malgré ses 20 ans) quoiqu’un peu classiques. Jugez vous -même :
 MUSIQUE POUR CASSER DES BRIQUES
– The Rolling Stones – Exile on main Street
– Creedence Clearwater Revival – Fortunate Son
– Ten Years After – I’d love to change the world
– John Lennon – Happy Xmas
– Bob Dylan – Shelter from the storm

Interview :

Liyah et Herisson l’ont lu aussi.

Challenge Jeunesse & YA 2012-2013
Challenge 1% Rentrée Littéraire 2012

 

This Post Has Been Viewed 517 Times

Vous aimerez peut-être :
Ce contenu a été publié dans Enfants / Ados, France, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

23 réponses à Arsène – Juliette Arnaud

  1. George dit :

    Je viens de publier mon avis aussi aujourd’hui ! J’ai bien aimé ce roman, et ce personnage de Georges. Une belle découverte pour moi.
    Dernier article de George : “Arsène” de Juliette Arnaud

  2. Valérie dit :

    Ah, je me disais bien que ce nom me disait quelque chose!

  3. bouma dit :

    il a l’air intéressant. le point de vue « enfant » n’est pas toujours facile à retranscrire pour un adulte. je note pour de futures lectures.
    Dernier article de bouma : Mercredis de l’album #14 : Olivier Balez

  4. j’ai passé un bon moment également avec ce titre, même si l’écriture, le style étaient un peu en deça de l’intrigue
    Dernier article de stephanie-plaisir de lire : Louise Erdrich : Le jeu des ombres

    • Melo dit :

      Le style est assez particulier mais j’ai bien aimé. Ceci dit sur un plus long roman je n’aurais peut-être pas adhéré.

  5. Ping : [Challenge jeunsse / young adlut #2] Bilan 1 | Muti et ses livres

  6. Nodrey dit :

    J’hésite à chaque fois de le prendre quand je suis en librairie! Peut être qu’un jour je me déciderai!
    Dernier article de Nodrey : Une place à prendre, J.K.Rowling

  7. Ping : [Challenge jeunsse / young adlut #2] Bilan 2 | Muti et ses livres

  8. Ping : [Challenge jeunsse / young adlut #2] Bilan 3 | Muti et ses livres

  9. Ping : [Challenge jeunesse/young adult] Bilan #4 | Muti et ses livres

  10. Ping : [Challenge jeunesse/young adult] Bilan #5 | Muti et ses livres

  11. Ping : [Challenge jeunesse/young adult] Bilan #6 | Muti et ses livres

  12. Ping : [Challenge jeunesse/young adult] Bilan #7 | Muti et ses livres

  13. Ping : [Challenge jeunesse/young adult] Bilan #8 | Muti et ses livres

  14. Ping : [Chalenge Jeunesse / Young adult] Bilan #9 | Muti et ses livres

  15. Ping : [Challenge jeunesse/young adult] Bilan #10 | Muti et ses livres

  16. Ping : [Challenge jeunesse/young adult] Bilan #11 | Muti et ses livres

  17. Ping : Marcel,Artilus et des livres… « Miss Tartine

  18. Ping : [Challenge jeunesse/young adult #2] Bilan #12 | Muti et ses livres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.