Libellules, Joël Egloff

Présentation de l’éditeur :
On a beau avoir deux yeux, ils regardent souvent dans la même direction, si bien qu’au lieu de se compléter, ils travaillent en doublon, ce qui est regrettable. Toute considération esthétique mise à part, s’ils pouvaient, chacun d’eux, faire preuve d’un peu plus d’autonomie, si l’un s’occupait de regarder à droite pendant que l’autre regarde à gauche, on aurait sûrement une vision du monde moins parcellaire. On toucherait d’un peu plus près à la vérité des choses.

Il y a, dans Libellules, un enfant qui grandit et sans cesse s’interroge, un père qui aimerait pouvoir lui répondre, il y a cette femme qui, du matin au soir, secoue son linge à sa fenêtre, il y a Kate, là-bas, en Antarctique, et la tragique histoire d’un chapeau à la mer… Avec tendresse et bienveillance, un homme, écrivain, porte un regard sensible et drôle sur le monde qui l’entoure.

Libellules, de Joël Egloff
Editions Buchet Chastel, août 2012
187 pages

 Lisez le premier paragraphe de la quatrième de couverture et vous comprendrez pourquoi j’ai été conquise avant même d’avoir mis le nez dedans.

Lu lors d’un après-midi automnal, ce livre est une petite bulle de simplicité qui fait du bien ♥. Chaque petit texte s’apparente à une nouvelle mais ils ont bien un dénominateur commun : celui d’un homme qui prend le temps de nous livrer des petits moments de sa vie et qui porte un regard doux et bienveillant sur les choses et les gens qui l’entourent. J’ai franchement souri à l’épisode de la boîte aux lettres, eu le coeur serré lors de la veille de Noël, ai partagé avec complicité un repas au restaurant, suis restée interloquée devant un sablier ou encore ai écouté solennellement un enfant questionner l’adulte sur la mort. Tous ces moments de vie m’ont comblée de bonheur et-non-je-n’exagère-pas. Joël Egloff fait preuve de talent en instillant de la poésie dans le quotidien et nous fait nous poser une question en cette époque où tout va toujours plus vite et où tout est toujours plus artificiel : et si on se recentrait sur l’essentiel ?

Un coup de coeur que ces petites libellules que je prendrai plaisir à relire et à prêter.
Merci monsieur Egloff pour vos mots.

Lu dans le cadre de l’opération Masse Critique de Babelio.

L’avis de Clara aussi conquise que moi, celui du Globe Lecteur

joel egloff1Né en 1970 en Moselle, Joël Egloff a publié, entre autres ouvrages, Edmond Ganglion et filsL’Étourdissement récompensé par le prix du Roman des Libraires E. Leclerc et le prix du Livre Inter 2005, L’homme que l’on prenait pour un autre et Libellules.
(source photo)

This Post Has Been Viewed 726 Times

Vous aimerez peut-être :
Ce contenu a été publié dans Contemporain, France, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

11 réponses à Libellules, Joël Egloff

  1. stellade dit :

    tu me tente bien, ma Mélo!!! je le note dans ma WL.

  2. Latite06 dit :

    Olalala le résumé est vraiment beau !! Tu as raison quand tu dis qu’il donne envie avant même d’avoir ouvert le livre je note ce titre !!! 🙂
    Gros bisoussss !
    Dernier article de Latite06 : Attaque de livres tueurs de PAL dans la maison d’une victime innocente …

  3. Melo dit :

    Haaa, je suis contente que tu sois conquise toi aussi rien qu’avec la quatrième 😉

  4. Kathel dit :

    Tu as eu plus de « nez » que moi avec Masse critique… J’avais lu un petit extrait de ces « libellules » et c’est vrai que cela semble savoureux…
    Dernier article de Kathel : Richard Yates, Un été à Cold Spring

    • Melo dit :

      J’avais eu un extrait aussi dans « Lire » ou « Le Magazine Littéraire » (je ne sais plus –‘) et depuis cet été le petit livret trônait dans le salon pour me rappeler que je voulais le lire. Mon choix était tout fait lors de la Masse Critique 😉
      Pour quel livre n’as-tu pas eu de nez ?

  5. Valérie dit :

    J’avais hésité sur ce titre mais les nouvelles et moi…

    • Melo dit :

      Je ne suis pas fan du format nouvelles non plus mais les textes de « Libellules » se lient vraiment bien. J’ai vraiment apprécié 😉

  6. Cajou dit :

    Je me laisserais bien tenter 🙂 Ton billet me donne envie de m’y plonger également !

  7. Nodrey dit :

    Le résumé donne vraiment envie ainsi que ton avis!
    Dernier article de Nodrey : Inventaire après rupture, Daniel Handler

  8. Ping : ✬ Challenge STAR 5 : le bilan ✬ | Les mots de Mélo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.