Never Sky : tome 1, de Veronica Rossi

Présentation de l’éditeur :
Depuis que le ciel s’est chargé d’éther les Hommes vivent sous des capsules ou survivent dans la nature dévastée !
Aria, 17 ans, a grandi dans une immense Capsule. Comme tous les Sédentaires, elle passe ses journées dans des mondes virtuels, à l’abri du danger. Mais un jour, accusée d’un crime qu’elle n’a pas commis, Aria est bannie, abandonnée en pleine nature ravagée par les tempêtes d’Éther.
Sa seul chance de survie apparaît alors sous les traits de Perry, un chasseur aux cheveux hirsutes et à la peau tatouée. Malgré la terreur qu’il lui inspire, Aria n’a d’autre choix que de lui proposer un marché… qui va bouleverser leur vie à jamais.

Never Sky, tome 1, de Veronica Rossi
(titre VO : Under The Never Sky)
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Jean-Noel Chatain
Nathan, septembre 2012
377 pages
Page officielle

Les romans Young-Adult ayant pour toile de fond un univers dystopique n’en finissent pas de fleurir, on risque de finir par se lasser ! Ce n’est pourtant pas mon cas 😉 surtout avec cette saga !

Ca fait quelques semaines que j’ai terminé ce livre (c’est terrible, les billets en attente s’empilent comme les feuilles mortes en automne ==> Haha, je deviens drôle) donc il va être difficile pour moi de détailler cette lecture mais sachez que j’ai passé un vrai bon petit moment avec Never Sky.

Toujours une Terre détraquée, un petit goût d’après-apocalypse et une civilisation en pleine mutation. Ici, à cause de la pollution, la couche d’ozone a fini par disparaître (ou quasiment) et le ciel s’est chargé d’ether. Alors pourquoi l’ether ? La scientifique qui sommeille en moi ne saurait pas répondre et je ne crois pas avoir lu une réponse convaincante dans le roman (si un scientifique passe par là…) et si la question m’a titillée, le fait de savoir que c’est une conséquence de la pollution a bien suffi à ma compréhension.

Les hommes se sont réfugiés dans d’immenses capsules qui forment des sortes de grosses villes entièrement closes. Les gens naissent, grandissent et meurent dedans sans connaître jamais la sensation de l’air sur la peau. Enfin si : pour palier le manque de liberté, il créent des domaines artificiels, des sortes de jeu vidéo plus vrais que nature qui reproduisent les paysages et sensations d’antan et vivent heureux et en paix depuis 300 ans. Aria est l’une d’entre eux et va un jour se retrouver chassée de sa capsule pour un crime dont on l’accuse. C’est en pleine nature qu’elle va être projetée, lieu de tous les dangers -croît-elle- où vivent les Rebelles, des sauvages à peine civilisés. Perry est l’un deux. Ils apprendront bien évidemment à se connaître.

Ce petit pitch est bien court pour résumer cette lecture et les réflexions qu’elle engendre. La destruction du monde tel qu’on le connaît et la reconstruction des sociétés est un bien vaste sujet à débats. L’univers de Never Sky se situe entre le monde High-Tech, clos et contrôlé (les Sédentaires) et l’Age de pierre avec ses tribus (les Sauvages). C’est une lecture qui amène à rêvasser sur les futurs possibles si une catastrophe nous tombait sur le coin du nez.

Mais le livre de Veronica Rossi ne se résume pas à ça et appuie beaucoup sur les personnalités et les relations entre les personnages. Et c’est un vrai plaisir ! Peu d’action finalement dans ce premier tome, du moins le rythme ne va pas à toute bringue, mais il prend le temps de s’arrêter sur les aspects humains. J’ai beaucoup aimé Perry, plutôt rustre mais hyper touchant, Aria, qui découvre mais sait faire preuve de caractère, et Roar (quel drôle de nom !), toujours prêt à détendre l’atmosphère. Cette petite clique est tout à fait sympathique et je les inviterais bien à boire le café et manger des gâteaux en parlant de la fin de la civilisation !

Bref, voilà encore un Young-Adult que je conseille et avec lequel j’ai passé un chouette moment !

Le tome 2 paraîtra à l’automne 2013.

Trailer en VO

D’autres avis: CajouPhookaKik – …..

Challenge Jeunesse & YA 2012-2013

Challenge 1% Rentrée Littéraire 2012

This Post Has Been Viewed 1,659 Times

Vous aimerez peut-être :
Ce contenu a été publié dans Enfants / Ados, Etats-Unis, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

19 réponses à Never Sky : tome 1, de Veronica Rossi

  1. Phooka dit :

    Moi aussi j’ai passé un chouette moment avec ce roman. J’ai bien aimé les perso et j’ai hâte de lire la suite.

    (Merci pour le lien ;))
    Dernier article de Phooka : TOI de Zoran Drvenkar

  2. Cajou dit :

    Comme tu le sais, j’ai autant apprécié le voyage que toi et ton billet reflète également très bien la façon dont j’ai vécu cette lecture <3
    Bisous

  3. herisson08 dit :

    J’ai moi aussi passé un très bon moment!
    Dernier article de herisson08 : RDL – 3 livres à 3€

  4. Stephie dit :

    Il est dans ma PAL, j’espère que je vais aimer !
    Dernier article de Stephie : Le mercredi, je lis avec mon ptit (48)

  5. Même si vous avez l’air très enthousiaste par rapport à ce bouquin, le synopsis ne me donne pas envie de le lire. Mais bon, je connais une amie qui adore ce genre de livre : je sais quoi lui offrir – merci !

  6. Didi dit :

    J’ai choisi celui-ci pour ton concours grâce à ton avis !
    Bises
    Dernier article de Didi : " D’amour " Poème du dimanche

  7. Nodrey dit :

    Bon bon bon un de plus que je veux lire! Mais quand ça c’est la question!!!
    Dernier article de Nodrey : Inventaire après rupture, Daniel Handler

  8. sosobooks dit :

    Je suis plutôt d’accord avec toi, au début j’ai eu un peu du mal mais après j’ai adoré;)
    Dernier article de sosobooks : Bloodlines, book 2: The Golden Lily (Richelle Mead)

  9. Ping : [Challenge jeunesse/young adult] Bilan #6 | Muti et ses livres

  10. Ping : [Challenge jeunesse/young adult] Bilan #10 | Muti et ses livres

  11. Ping : [Challenge jeunesse/young adult #2] Bilan #12 | Muti et ses livres

  12. Ping : Never Sky de Veronica Rossi | Un Petit Bout de Bib(liothèque)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.