Derrière la haine, Barbara Abel

Présentation de l’éditeur :
D’un côté, il y a Tiphaine et Sylvain ; de l’autre, il y a Laetitia et David. Deux couples voisins et amis, ayant chacun un enfant du même âge. Deux couples fusionnels et solidaires qui vivent côté à côte dans une harmonie parfaite. Jusqu’au jour du drame. Un tragique accident fait voler en éclats leur entente idyllique, et la cloison qui sépare leurs maisons tout comme la haie qui sépare leurs jardins ne seront pas de trop pour les protéger les uns des autres. Désormais, les seuls convives invités à la table des anciens amis s’appellent Culpabilité, Suspicion, Paranoïa et Haine… Derrière la haine est un roman psychologique à glacer les sangs, d’une noirceur implacable.

Derrière la haine, de Barbara Abel
Editions Fleuve Noir, 2012

 Ca commence par une rencontre loin d’être sympathique entre deux voisines. Deux pages plus loin, nous faisons un bond de sept ans dans le passé et découvrons l’histoire de deux couples, voisins dans des maisons mitoyennes et identiques qui vont former une idylle amicale. C’est vrai quoi, c’est rare d’être bons amis avec ses voisins, c’est l’idéal diront certains, enfin sauf quand la machine s’enraye…

Là où d’autres y ont vu un thriller au suspense haletant, je n’y ai vu qu’un roman pour « ménagères et mères de famille de moins de cinquante ans ». Je m’attendais réellement à un thriller qui m’emporte loin et me fasse frissonner. Ce fut le cas seulement dans les quarante dernières pages  où un retournement de situation m’a prise de court, mais passé l’effet de surprise – et comme dans le reste du roman – j’ai vu arriver les événements avant que je ne les lise.
L’amitié, le deuil, le drame, la parentalité, la culpabilité et la vie de couple sont les thèmes principaux. La dimension complexe des rapports humains, les limites de l’amitié, l’acceptation du bonheur d’autrui quand on est touché par un drame sont des aspects intéressants mais peut-être exploités avec trop de facilité dans cette histoire ? J’ai trouvé certaines réactions trop réchauffées  (par exemple, je n’aurais jamais laissé mon enfant appeler sa peluche M.) et plus que le suspense, c’est donc la psychologie qui est utilisée ici. Elle n’est pas dénuée d’intérêt, les personnages sont assez bien campés, mais je me suis ennuyée…

Bref, c’est un livre que j’imagine bien adapté en téléfilm d’après-midi…. et si je n’ai pas détesté et que je l’ai lu assez vite, ça n’a pas été la révélation de l’année.

Elles ont aimé : CajouIsaSyannelle – MeellyArgali
Du bof chez : Paikanne

Une interview chez : Plume Libre 

Née en 1969, Barbara Abel est férue de théâtre et de littérature. Après avoir été élève à l’école du Passage à Paris, elle exerce quelque temps le métier de comédienne et joue dans des spectacles de rue. À 23 ans, elle écrit sa première pièce de théâtre L’esquimau qui jardinait. En 2002, son premier roman,L’Instinct maternel, lui vaut de recevoir le Prix Cognac avant d’être sélectionnée par le jury du Prix du Roman d’Aventure pour Un bel âge pour mourir, tout récemment adaptéà la télévision avec Emilie Dequenne et Marie-France Pisier dans les rôles principaux. S’ensuiventDuelle en 2005, La Mort en écho en 2006, Illustre Inconnu en 2007, Le Bonheur sur ordonnance en 2009 et La Brûlure du chocolat en 2010. Aujourd’hui, ses romans sont traduits en allemand, en espagnol et en russe.
(Source : Fleuve Noir – Photo : (c) Fabienne Cresens)

Challenge Thrillers et Polars

 

This Post Has Been Viewed 1,595 Times

Vous aimerez peut-être :
Ce contenu a été publié dans France, Polars - Romans noirs - Thrillers, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

13 réponses à Derrière la haine, Barbara Abel

  1. Bonjour, retrouvez les auteurs de romans policiers/suspens/thrillers sur le nouveau site polar/noir bibliometrique.com que je vous invite à visiter.
    à bientôt
    Dernier article de Bibliométrique : Theorin Johan

  2. Feflie dit :

    Je ne connaissais pas et le résumé ne m’a pas donné envie de le lire plus que ça. Et ton avis encore moins. ^^
    Dernier article de Feflie : Le chien des Baskerville (Sherlock Holmes) – Conan Doyle

  3. Elora dit :

    Flippant la couverture ! C’est sûre qu’avec ça on pourrait s’attendre à quelque chose qui fasse frissonner…
    Dernier article de Elora : Challenge Juste pour Lire – 22 décembre 2012- 6 Janvier 2012

  4. liliba dit :

    Déjà noté, je VEUX le lire ! (un parmi des milliers d’autres… c’est terrible !)
    Dernier article de liliba : Lille 3000 – Animations de la gare Saint Sauveur

  5. Nodrey dit :

    Je passe mon tour pour celui-là!
    Dernier article de Nodrey : Salon du livre jeunesse Montreuil 2012

  6. LetterBee dit :

    Ce roman me tente beaucoup depuis sa sortie mais un peu peur qu’il me fasse trop peur justement. ^^ (donc tu me rassures !) Je le tenterais si un jour je tombe dessus. 🙂
    Dernier article de LetterBee : Ghostgirl, tome 3

  7. Fabien dit :

    Bonjour et merci pour l’article.
    J’aimerais savoir si le thème de la parentalité est bien mis en avant. Quelle est l’approche de celle-ci? S’agit-il de parentalité positive?
    Si la maman autorise son enfant a appelé son doudou M…. j’en doute un peu 😉
    Merci
    Fabien
    Dernier article de Fabien : Poser des limites à un enfant de moins de deux ans

  8. j’avais beaucoup aimé, et le second est encore meilleur 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.