Arrive un vagabond – Robert Goolrick

Quatrième de couv’…
C’est au cours de l’été 1948 que Charlie Beale arriva à Brownsburg. Il était chargé de deux valises – l’une contenait quelques affaires et des couteaux de boucher, l’autre une importante somme d’argent. Charlie y tomba deux fois amoureux. D’abord, il s’éprit de cette ville paisible de Virginie dont les habitants semblaient vivre dignement, dans la crainte supportable d’un Dieu qu’ils avaient toutes les raisons de trouver plutôt bienveillant à leur égard. Une preuve parmi d’autres : il n’y avait encore jamais eu de crime à Brownsburg. La deuxième fois que Charlie tomba amoureux fut le jour où il rencontra Sylvan Glass. Après Féroces et Une femme simple et honnête, Robert Goolrick nous offre, avec Arrive un vagabond, une plongée sensuelle et enivrante au coeur de la passion. Il y dépeint les membres d’une communauté face à une tragédie en marche. Des hommes et des femmes simples, qui se retrouvent partagés entre la terreur de ce qu’il va advenir de leur fils préféré et la fascination devant les événements qui écriront le souvenir de leur passage sur terre dans la poussière des siècles.

Arrive un vagabond (Heading Out To Wonderful), de Robert Goolrick
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Marie de Prémonville
Anne Carrière, août 2012, 316 pages
(sort en poche -Pocket- prochainement)
Si ce livre avait des étoiles : 4-toiles_thumb.jpg

C’est une première rencontre avec Robert Goolrick pour moi. Une rencontre réussie malgré un début un peu long et des descriptions qui m’ont parfois paru redondantes. On n’apprendra pas grand chose sur le passé du vagabond dont il est question, mais on découvrira en même temps que lui la ville où il a décidé de poser ses valises et dans laquelle il se fera embaucher comme boucher.

Une peinture d’une ville d’après guerre (1948) dans l’état de Virginie au sud des Etats-Unis.
On a bien affaire à une fresque de cette époque. La religion y a une place importante, une église pour chaque foi ; la ségrégation que les noirs subissent (Claudie est d’ailleurs un personnage très intéressant) ; la place de la femme dans la société d’après-guerre ; la rude vide des paysans et celle plus douce des citadins ; l’importance du mariage ou encore de la morale.
Je me suis plongée avec délice dans cet aspect historique, cette peinture d’une époque.

L’amour, la passion, le coup de foudre…
J’ai moins adhéré à l’histoire d’amour qui naît sur un coup de foudre. Il est question d’adultère, de passion, d’apparences aussi, de rêves hollywoodiens. J’ai apprécié le personnage de Sylvan, elle m’a touchée : cette fille de paysans achetée pour se marier qui découvre le cinéma et ses paillettes. J’ai moins aimé la passion de Charlie pour la jeune femme. C’est très romanesque et je n’aurais pas été contre quelques pages en moins.

L’art de raconter…
Malgré tout, j’ai totalement adhéré à l’écriture de l’auteur, son talent de conteur, je me suis laissée bercer par sa voix. De plus, il arrive à décrire finement ses personnages et leurs sentiments, une palette de portraits et d’émotions.

Finalement… Je ne peux que vous conseiller de vous plonger dans ce roman qui est riche à plusieurs niveaux, car en dépit de quelques éléments moins passionnants,  j’ai passé un très bon moment même si la fin m’a fait refermer ce livre le coeur lourd.

Un souvenir : le concept de l’arbre à chewing-gum…

Coup de coeur chez Clara, Valérie trouve que c’est un très beau roman.

*****************

Robert Goolrick vit à New York. Il est l’auteur de The End of the World as We Know It, un récit acclamé par la critique américaine. « Une femme simple et honnête » son premier roman, N°1 sur la liste du New York Times, fera prochainement l’objet d’une adaptation cinématographique confiée au réalisateur David Yates. Féroces a reçu en france un accueil prodigieux de la part des critiques, des libraires et des lecteurs. Robert Goolrick reçoit le Prix Virgin Megastore 2012 pour « Arrive un vagabond ».

*****************

Challenge 1% Rentrée littéraire 2012

This Post Has Been Viewed 181 Times

Vous aimerez peut-être :
Ce contenu a été publié dans Contemporain, Etats-Unis, Historique, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

18 réponses à Arrive un vagabond – Robert Goolrick

  1. clara dit :

    J’ai vraiment tout aimé et cette finesse à nous dépeindre le contexte et la psycholgie des personnages !
    Dernier article de clara : John Green – Nos étoiles contraires

    • Melo dit :

      C’est vrai que c’est particulièrement réussi. C’est juste l’histoire d’amour qui m’a un peu lassée.

  2. zazy dit :

    Jostein aussi l’a aimé et je l’ai mis dans ma liste de lecture…. mais pour quand ???
    Dernier article de zazy : Le mardi sur son 31 (29)

  3. Noukette dit :

    C’est un auteur que j’ai très envie de découvrir, pourquoi pas avec ce titre…?
    Dernier article de Noukette : Yellow birds – Kevin Powers

  4. Valérie dit :

    Mon avis rejoint le tien: j’ai aimé mais il y a des longueurs.

  5. Latite06 dit :

    Je volais découvrir cet auteur … livre noté du coup 🙂 gros bisous !!!
    Dernier article de Latite06 : Les cadavres n’ont pas froid aux yeux

  6. Cheyenne dit :

    Personnellement je préfère lire les romans sur papier que voir une adaptation cinématographique. Certes certains passent bien plus en films mais d’autres devraient rester sur papier. On s’attend un peu à une tragédie vers la fin…

  7. Tristan dit :

    J’ai beaucoup aimé cette analyse très concrète du livre, je pense que je vais l’acheter en poche en Aout.

  8. Manu dit :

    Je n’avais pas été complétement emballée par Une femme simple et honnête, donc je n’ai pas envie de lire celui-ci mais je passe peut-être à côté de quelque chose.
    Dernier article de Manu : « Le dieu des cauchemars » de Paula Fox

    • Melo dit :

      J’ai pensé à toi, Manu, parce que le vagabond est boucher donc je ne suis pas sûre que ça te convienne ! 🙂

  9. FaFa dit :

    Il m’intrigue ce bouquin !
    Dernier article de FaFa : Weekend Reads: WPLongform Picks

  10. Lectureetcie dit :

    J’avais beaucoup aimé Féroces malgré le thème très difficile qu’il aborde, je continuerai volontiers avec ce roman ma découverte de cet auteur

  11. Je note ce titre. Je suis complètement passée à côté et tu as bien fait de venir poster ton lien sur la page du challenge !
    Dernier article de stephanie plaisir de lire : La Blogo de la Tentation 20-06-2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.