Le plus petit baiser jamais recensé – Mathias Malzieu

Présentation de l’éditeur :
Un inventeur-dépressif rencontre une fille qui disparaît quand on l’embrasse. Alors qu’ils échangent le plus petit baiser jamais recensé, elle se volatilise d’un coup. Aidé d’un détective à la retraite et d’un perroquet hors du commun, l’inventeur se lance alors à la recherche de celle qui « fait pousser des roses dans le trou d’obus qui lui sert de cœur ». Ces deux grands brûlés de l’amour sauront-ils affronter leurs peurs pour vivre leur histoire ? Le plus petit baiser jamais recensé, est un vrai faux polar romantique. Suite métaphorique de La Mécanique du cœur, ce roman teinté de mélancolie regorge de gourmandise explosive. Comme si Amélie Poulain dansait le rock’n’roll et croisait le Petit Prince avec un verre de whisky.

Le plus petit baiser jamais recensé, de Mathias Malzieu
Flammarion, mars 2013
156 pages
Site de l’auteur
Page facebook du livre
Existe en version numérique

C’est l’histoire d’un inventeur dépressif qui a un trou d’obus à la place du coeur et d’une fille qui devient invisible lorsqu’ils échangent le plus petit baiser jamais recensé. Pour la retrouver il demande l’aide d’un détective à la retraite que tout le monde a oublié qui lui prête Elvis, un perroquet aux plumes bleues. Mais s’il la retrouve, cela ne suffit pas à la faire réapparaître. L’inventeur met alors au point un chocolat au goût du plus petit baiser jamais recensé puisqu’il est un homme-grenier qui a une ultra-mémoire. Cela l’aidera peut-être à conquérir le coeur de la belle invisible et à l’aider à se montrer.

J’adore Mathias Malzieu dans son groupe Dionysos, certaines de leurs chansons me réjouissent totalement, pas toutes, mais j’adhère quand même assez à l’ensemble et me voilà bien embêtée parce que je n’ai pas véritablement aimé ce roman, que dis-je, plutôt ce conte puisqu’on y retrouve les ingrédients de ceux-ci. Il y a beaucoup de surréalisme, un peu de fantastique et une histoire complètement fantaisiste qui soulève des questions telles que l’amour naissant mais aussi l’amour perdu et comment retomber amoureux lorsqu’on a un trou d’obus à la place du coeur ou que l’on se rend invisible lors d’une nouvelle histoire.

Mais voilà, comme lorsque j’avais lu La mécanique du coeur je trouve qu’il y a trop de métaphores, trop de poésie, trop de fantaisie, au détriment de l’émotion et de l’intrigue. “Trop”, c’est le mot qui me vient à la fin de cette lecture. Les envolées fantaisistes du vocabulaire et de l’histoire s’enchaînent sans que le lecteur trouve le temps de se poser et d’apprécier.

Alors bien sûr, j’ai aimé certains passages, certaines phrases, les quelques pointes d’humour mais ce fut “trop peu” pour que j’adhère complètement.

Par contre je trouve chouette que le chocolat inventé dans l’histoire ait pris vie, on peut l’acheter chez Hugo & Victor. C’est lors d’un concert que Mathias Malzieu a fait la rencontre de Sylvain Glass, chocolatier-pâtissier, il lui a posé des questions sur la fabrication des chocolats car il voulait décrire ce processus dans son roman en restant fidèle à la réalité. Par la suite, les chocolats au goût du plus petit baiser jamais recensé ont pu voir le jour. Je ne doute pas qu’ils soient aussi bons qu’ils sont beaux.

=> Je suis donc un peu déçue par cette lecture, je pense qu’elle fonctionnerait mieux sur moi à l’occasion d’une lecture orale ou d’un concert-lecture mis en scène. Et justement j’ai hâte de voir l’adaptation ciné de La mécanique du coeur qui sortira en février 2014 au cinéma.

Extrait :
« Le problème c’est que ma tête n’est jamais reposée. Mon cerveau est une maison de campagne pour démons. Ils y viennent souvent et de plus en plus nombreux. Ils se font des apéros à la liqueur de mes angoisses. Ils se servent de mon stress car ils savent que j’en ai besoin pour avancer. Tout est question de dosage. Trop de stress et mon corps explose, pas assez, je me paralyse. Mais le démon le plus violent, c’est bien moi. »

2.5 sur 5

***********************************

Bande-annonce du Plus petit baiser jamais recensé :

*****************

Mathias Malzieu est né en 1974 à Montpellier. Après une carrière avortée de tennisman et des études de cinéma délaissées au profit de la musique, il devient une figure phare du rock français avec le groupe Dionysos, pour lequel il écrit, compose et interprète les chansons. Amateur de sensations fortes (longboard, surf ou saut à l’élastique), ce sont en grande partie ses impressionnantes prestations live qui l’ont propulsé sur le devant de la scène. Peu enclin à choisir entre sa vocation de chanteur déjanté et celle d’auteur décalé, c’est tout naturellement qu’il décide de mêler les deux, en rédigeant un recueil de nouvelles, 38 mini westerns (avec des fantômes), un émouvant roman autobiographique, Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi, puis La Mécanique du cœur (énorme succès critique et populaire en cours de publication dans 20 pays), ainsi que sa bande originale éponyme, qui deviendra en 2014 un film d’animation produit par Luc Besson. Son dernier roman est Le plus petit baiser jamais recensé, disponible en librairie le 20 mars. (source : site de l’auteur)

*****************

Bonus : Song for the Jedi de Dionysos

*****************

Hey au fait, il se peut que vous tombiez sur l’un des 5 exemplaires du livre contenant un ticket d’or vous donnant droit à l’intégrale des livres de l’auteur, une boîte de chocolat et l’accès à un concert-lecture privé le 28 avril..! Voir ici !

*****************

This Post Has Been Viewed 236 Times

Vous aimerez peut-être :
Ce contenu a été publié dans Contemporain, Fantastique - SF - Fantasy, France, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

28 réponses à Le plus petit baiser jamais recensé – Mathias Malzieu

  1. Adalana dit :

    Je l’ai lu hier et je rejoins plus ou moins ton avis, sauf que je n’aime pas Dionysos à la base lol
    Je mettrai mon avis en ligne la semaine prochaine, une fois que j’aurai un peu décanté mes idées 🙂
    Dernier article de Adalana : DAZAI Osamu – La déchéance d’un homme

  2. Irys dit :

    Je ne l’ai pas lu et j’attendais ton avis avec impatience. Je suis une fan de Dyonisos aussi, j’adore son univers et je m’étais précipité sur la mécanique du coeur….et bof, grosse déception, trop poétique pour moi ?? Je ne sais pas. Et comme celui-ci semble de la même veine, je ne l’ouvrirai donc sans doute pas. MErci Mélo

    • Melo dit :

      C’est totalement de la même veine que La mécanique du coeur et même peut-être encore plus fantaisiste, c’est l’impression que j’ai mais ça fait longtemps que j’ai lu le 1er. J’ai voulu y croire une deuxième fois, c’est terrible d’aimer l’univers de Dionysos mais de ne pas adhérer aux romans :o) Une lecture-concert par contre, pourquoi pas.
      Heureuse de te voir ici Irys 😉

  3. Irys dit :

    Tout le plaisir est pour moi et si j’en avais l’opportunité je ne cracherai pas sur le bonheure de voir un concert-lecture car ce mec est totalement allumé….ses apparitions sur scène sont toujours de vraies performances et un voyage direct vers l’ailleurs.

  4. Acr0 dit :

    Je l’ai croisé en librairie, il m’a fait de l’oeil, mais j’ai résisté. Oh mince ! Moi qui apprécie aussi grandement l’univers de Dionysos, cela me fait bizarre de lire que tu n’as pas vraiment accroché. J’avais trouvé La mécanique du coeur accessible et bien sympathique, Métamorphose en bord de ciel un peu plus lyrique et perché. Alors si celui-ci gravit une marche de plus dans la poésie, je risque de rester à quai.
    Tiens, tu m’apprends la sortie de l’adaptation ciné 🙂
    Sympa le concept de ticket d’or !
    Dernier article de Acr0 : Rond de Sorcière #33

    • Melo dit :

      Je l’ai lu en numérique, l’investissement est moindre et je peux l’avoir tout de suite ^.^
      Je ne peux pas faire de comparaison avec « Métamorphose.. » car je ne l’ai pas lu. Du coup je suis curieuse de connaître tes impressions. Je crois que définitivement je ne suis pas fan du style littéraire Malzieu même si j’aime l’univers.
      Oui sympa les tickets d’or, même si ce n’est pas pour visiter une chocolaterie 😉

  5. Feflie dit :

    Je l’ai vu en librairie hier et je suis tombée amoureuse de la couverture. Mais vu ton avis je pense qu’il restera en librairie. Dommage.
    Dernier article de Feflie : Top Ten Tuesday #26

    • Melo dit :

      Ses livres sont souvent adorés alors peut-être que tu aimeras…
      Moi aussi j’adore la couv’, comme toutes les couv’ de ses romans ♥

  6. Catherine dit :

    Bonjour Mélo, lien noté pour le challenge Des contes à rendre, merci et bonne soirée.
    PS : j’aime bien ce qu’il écrit, je vais sûrement le lire 😉
    Dernier article de Catherine : Aujourd’hui l’Inde, de Tirthankar Chanda et Olivier Da Lage

  7. Malika dit :

    Je l’ai croisé en librairie hier, la couverture et le titre m’ont interpellée mais j’avoue que je bloque sur l’auteur …un à-priori tout bête !!!
    Dernier article de Malika : Chroniqueur du jour, bonjour !

    • Melo dit :

      Je l’aime bien dans Dionysos mais j’avoue que pour ses romans j’ai plus de mal… Les couv’ et les titres sont toujours trèèèès tentants, oui.. 🙂

  8. Evelyne dit :

    Comme tu le sais déjà j’adore Mathias Malzieu!Je trouve qu’il est un homme très créatif!J’adore son style poétique, et ces histoires…Et quand il les racontes ,c’est juste magique!!
    Par contre je connais un peu mon bien l’univers de Dionysos…

    Quand je serai de passage sur Paris,j’irai faire un tour dans chez ce petit chocolatier,juste par curiosité et gourmandise;)

    Au faite Benjamin Lacombe fait de très belles illustrations concernant ces livres;)

    • Melo dit :

      Je ne connais pas Dionysos parfaitement bien non plus mais j’aime quand même beaucoup 😉

      Quand tu seras à Paris tu me préviens déjà ! 😉

      Ha oui c’est vrai pour Benjamin Lacombe. Ce n’est pas étonnant, les univers sont assez proches.

  9. Cla dit :

    Je le lis prochainement, j’ai également reçu la boîte avec les petites douceurs 🙂 Bises
    Dernier article de Cla : C’est lundi, que lisez-vous? #8

  10. awa74 dit :

    Je partage entièrement ton avis, moi aussi j’ai été déçue par le « trop » de poésie de ce livre.
    Dernier article de awa74 : Le plus petit baiser jamais recensé – Mathias Malzieu

  11. C’est le premier article avec un avis mitigéque je lis ! C’est sympa de voir les différentes opinions ^^ en tout cas je suis d’accord la couverture est magnifique ^^
    Dernier article de Alison Mossharty : Les Royaumes du Nord Tome 1 A La Croisée des Mondes de Philip Pullman

  12. valou dit :

    ah dommage, mais comme je disais, c’est un univers tellement particulier que, à mon sens, tout le monde ne peut pas apprécier !
    J’avoue qu’ayant une petite baisse de régime au niveau des lectures, ce livre est tombé à pic !

    et quelle couverture, j’adore l’objet-livre signé Malzieu (je viens de remettre la pochette de La mécanique du cœur en fond d’écran !)
    Dernier article de valou : « Le Plus Petit Baiser jamais recensé », de Mathias Malzieu

  13. Tizel dit :

    J’avais bien aimé la mécanique du cœur. Je trouvais le style assez rafraichissant. Les livres suivant sont sympa, pas mauvais en soi, mais le style chargé finit par lasser. Il manque l’effet de surprise, les histoires sont moins riches, moins rythmées, moins rock’n roll.
    Dernier article de Tizel : Sophie-Tith sort son premier album

  14. Lilibook dit :

    Ah dommage. Pas encore lu pour ma part, et d’ailleurs jamais lu l’auteur que j’adore également dans Dionysos. Mais en fait j’ai trop peur d’être déçue…. Par contre, j’adore ce titre, la couverture, et les chocolats bisous………
    Dernier article de Lilibook : Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants

    • Melo dit :

      j’aurais aimé goûter aux chocolats ! 🙂
      Tu peux peut-être commencer par La mécanique du coeur. Si tu n’accroches pas, inutile de te lancer dans d’autres titres, je crois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.