La preuve du Paradis (Dr Eben Alexander)

Quatrième de couv’…
Le Dr Eben Alexander, comme la plupart des scientifiques, avait toujours nié la réalité des expériences de mort imminente (EMI).
Neurochirurgien formé dans les meilleures écoles américaines, il pensait que si les EMI semblent bien réelles, elles ne sont en fait que de simples fantasmes produits par un cerveau en situation de stress extrême.
Pourtant, à la suite d’une maladie rare, le Dr Alexander est plongé dans le coma, en état de mort cérébrale. Au bout de sept jours, alors que ses médecins envisageaient de le « débrancher », ses yeux se sont ouverts. Il était revenue à la vie.
La guérison du Dr Alexander est en soi un miracle médical. Mais le véritable miracle réside ailleurs. Alors que son corps était plongé dans un coma profond, Eben Alexander a voyagé au-delà de ce monde, au sein des nouveaux les plus profonds de l’existence supra-physique, et ce qu’il en rapporte est tout simplement… inimaginable !
Pour autant, l’aventure du Dr Alexander n’est pas une fiction. Il démontre, par des faits précis, que la mort du corps et du cerveau n’entraîne pas la fin de la conscience, que l’expérience humaine continue au-délà. Vécue par n’importe qui d’autre, cette histoire serait déjà extraordinaire. Mais le fait qu’elle soit arrivée à un neurochirurgien la rend révolutionnaire. Aucun scientifique ni aucune personne de foi ne pourra l’ignorer.

La preuve du Paradis (A proof of Heaven), de Eben Alexander (2012)
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Jocelin Morisson
Guy Trédaniel Editeur, mars 2013, 237 pages

=> ma lecture prend une autre dimension, c’est Nelfe qui a porté mon attention sur les deux dernières pages de ce témoignage, que je n’avais pas lues. On y apprend que l’auteur a créé une fondation pour servir « le bien supérieur » et « approfondir son éveil spirituel ». Hum, cela ne m’inspire pas confiance, j’ai la désagréable impression de m’être faite avoir. Il faut dire que le mysticisme religieux présent dans cette histoire m’avait laissée méfiante mais je me suis plutôt concentrée sur le reste, sur cette incroyable expérience de coma. Là, c’est un sentiment assez amer qui me reste.

*********************

Un témoignage d’un neurochirurgien, reconnu aux Etats-Unis, sur la NDE (ou EMI => expérience de mort imminente) suite à une méningite à E.coli suivie d’un coma, moi, cela m’intéresse. Parce que si je ne crois pas en Dieu ni ne fréquente les églises, j’ai envie de croire en une forme de vie après la mort. De ce point de vue là, cette expérience me semble intéressante à découvrir puisque que les médecins sont réputés pour avoir une vision toute scientifique des choses : « Comme un océan grignote une plage, au fil des années ma vision scientifique du monde érodait ma capacité à croire en quelque chose de plus grand. La science semblait livrer une offensive constante de preuves qui faisaient du sens de notre existence dans l’univers quelque chose de proche de zéro. La croyance, c’était bien joli. Mais la science ne s’intéresse pas à ce qui est joli. Elle s’intéresse à ce qui est. »

Aussi convaincu qu’il le devient, Eben Alexander ne livre pas énormément d’informations sur son expérience. Il livre un récit sur l’amour de sa famille qui a beaucoup prié pour lui (il vient du Sud des Etats-Unis, apparemment réputé pour l’importance des liens familiaux), donne pas mal d’explications médicales (elles sont intéressantes mais ne sont toutefois pas forcément accessibles au lecteur non avisé) et (c’est là mon bémol principal) parle de sa conviction de l’existence de Dieu et d’êtres qui le guiderait (La « Fille sur l’Aile du Papillon » notamment). J’aimerais y croire mais j’ai du mal à ne pas y voir un simple fantasme religieux.
Sortie de cette lecture, je reste donc sur mon envie première, celle de croire en une forme de vie après la mort et si je ne suis pas l’auteur dans toutes ses croyances et son mysticisme, ce livre aura au moins réussi à me conforter là-dessus (sans aucune certitudes, entendons-nous bien) même si ce qu’il décrit n’est pas une preuve en soi et pourra toujours être réfuté par des démonstrations plus cartésiennes. Suite à l’éclairage de mon premier paragraphe, je ne sais trop que penser de ce livre désormais. Endoctrinement religieux ou sincère témoignage de NDE ? La frontière est floue…

Merci à Entrée Livre pour cette lecture, retrouvez d’autres critiques sur la fiche du livre.

This Post Has Been Viewed 840 Times

Vous aimerez peut-être :
Ce contenu a été publié dans Documents, Etats-Unis, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à La preuve du Paradis (Dr Eben Alexander)

  1. Valérie dit :

    Je n’ai pas encore eu la chance d’être sélctionnée par Entrée livre. Ca viendra.
    Dernier article de Valérie : L’Apothicaire d’Henri Loevenbruck

    • Melo dit :

      Là c’est une opération spéciale non liée aux « Jeudis Critique » mais oui j’espère bien que ça viendra !

  2. Véro dit :

    Comme je l’ai dit chez Nelfe, ce n’est pas came ce genre de livre….
    Dernier article de Véro : Hunger Games, tome 3 : La Révolte de Suzanne Collins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.