L’éternel – Joann Sfar

l'éternel joann sfar

Quatrième de couv’…
Les vampires, ça n’existe pas.
La psychanalyse, ça ne marche pas.
On était vraiment faits pour se rencontrer.

L’éternel, de Joann Sfar
Albin Michel, avril 2013
455 pages
Blog de l’auteur

Ce que j’en ai pensé…
Le premier roman de Joann Sfar. Je n’ai jamais lu ses BDs même si j’en ai entendu pas mal parler sur la blogosphère (notamment Le chat du rabbin) et je dois bien avouer qu’en lisant les premiers chapitres de L‘Eternel, j’ai pris peur. « Mais qu’est-ce que c’est que ce truc ?! », voilà ce qui m’est passé par la tête. Ca tue, ça baise, c’est décadent, c’est violent, il est question de juifs, de cosaques, c’est la guerre, ça part dans tous les sens, on a du mal à situer le récit, bref j’ai eu peur et j’ai eu du mal à avancer. Je suis arrivée laborieusement au moment où Ionas se transforme en vampire, et là j’ai commencé à trouver ça chouette. Et c’est surtout grâce à l’humour particulier de l’auteur : Joann Sfar glisse des scènes dignes des cartoons de Tex Avery et des dialogues absurdes (et drôles !) à des moments incongrus. C’est très visuel, les scènes se découpent nettement façon BD… Pour moi c’est ce qui fait la force de ce roman et le fait qu’il soit digne d’intérêt. Parce que sinon, il faut bien avouer que c’est pas mal décousu et un peu long, et aussi un peu trop gore, même si je reconnais que je me suis prise d’affection pour ce vampire qui -par exemple- essaie de se suicider mais n’y arrive pas (ben oui, il est déjà mort, haha). Des scènes cultes comme celle où il essaie de se pendre parsèment le récit et c’est particulièrement réjouissant pour ceux qui aiment l’humour noir.

En revanche il est beaucoup question de religion, juive notamment, et ça m’est passé complètement au dessus… A force c’est même assez chiant…
Quant au côté « psychanalyse vampirique » (il en est question sur la très courte quatrième de couv’), soyez avertis que ça n’arrive que passée la bonne moitié du livre. Et que ce n’est pas du tout ce à quoi je m’attendais Dans ce sens, je trouve la quatrième maladroite (j’ai attendu la psy pendant près de 250 pages…). Et en plus c’est la première partie où Ionas se découvre vampire et doit faire avec que j’ai préférée, l’autre me semblant un peu rabâchée voire inutile…

Sinon, on rencontre le célèbre H.P Lovecraft, complètement pété du bulbe, jaloux de Stephen King, un chanteur punk suicidé, une mandragore, une vampiresse aux cheveux rouges, un loup-garou sexuellement actif, une armée de chats trouvant les vampires confortables (haha !), ou encore un arbre stoïque.

La fin m’a laissé frustrée, le roman m’a semblé inachevé, plus de quatre cents pages pour finir par ne pas comprendre où l’auteur voulait me mener.

Bref, c’est l’humour qui porte, à mon sens, ce roman assez inégal et un peu décousu. Je n’ai pas détesté, je n’ai pas adoré, j’ai trouvé ça un peu long et trop bavard, mais j’ai ri et c’est déjà pas mal. Malgré tout je ne suis pas mécontente de pouvoir passer à autre chose !

3 étoiles

 

Merci à Entrée Livre pour cette lecture. Retrouvez d’autres avis de lecteurs en cliquant sur le logo :

Nina et Solenn n’ont pas aimé. Nelfe et Zazy, si !

******************************************

joann-sfar_272

Dessinateur et scénariste de bande dessinée, réalisateur de cinéma (César du meilleur premier film pour Gainsbourg, vie héroïque, du meilleur film d’animation pour Le Chat du rabbin.), Joann Sfar est né à Nice en 1971. Intarissable raconteur d’histoires, il puise son imaginaire délirant dans la fiction populaire (roman d’aventures, films fantastiques…) et le folklore lié à ses origines juives, ashkénaze et séfarade à la fois, qui imprègne nombre de ses albums comme Kletzmer ou Le Chat du rabin (la série qui l’a imposé auprès du grand public).

This Post Has Been Viewed 350 Times

Vous aimerez peut-être :
Ce contenu a été publié dans Fantastique - SF - Fantasy, France, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

18 réponses à L’éternel – Joann Sfar

  1. dautresplumes dit :

    Intrigant ce livre et ta chronique… J’ai tellement de livres dans ma PAL et ma WL que ce sera sans moi mais ça a l’air assez dingo comme lecture ^^
    Dernier article de dautresplumes : Les étoiles de Noss Head, Tome 1

  2. Le livre ne me dit pas grand chose… Par contre, je ne connais pas le site que tu cites, je vais donc aller y jeter un oeil 🙂
    Dernier article de Books All Around : Souviens-toi d’Elisabeth Combres

  3. faelys dit :

    je n’accroche pas à ses BD, et ton billet me fait penser que ce roman ne serait pas un coup de coeur non plus… je passerai donc! 😉
    Dernier article de faelys : La dernière petite enveloppe bleue, de Maureen Johnson

  4. Shanita dit :

    Je préfère les BD qui ont une trame bien définie, que çà ne parte pas dans tous les sens avec des personnages sortis de nulle part qui à la fin t’embrouillent. Bref, ton bouquin risque de ne pas faire partie de ma biblio perso.

  5. randy dit :

    j’en ai entendu parler à la radio et ça me dit bien de l’acheter pour le lire pendant les vacances 😉

  6. herisson08 dit :

    Je n’apprécie pas les BD de Joann Sfar, en tout cas toutes celles que j’ai lu, je passe donc sur ce roman…
    Dernier article de herisson08 : Le voyage extraordinaire de Petit Pierre – Jo Hoestlandt

  7. Nelfe dit :

    Oh oui j’ai aimé! 😉
    J’ai trouvé que cela changeait des histoires de vampires classiques ou telles que l’on peut les lire dans les romans qui ont actuellement le vent en poupe!
    J’aime également la vision de Sfar, son univers si particulier qui transparait quelque soient les supports utilisés (roman, BD, film…)

    Je suivrai son actu littéraire de près!
    Dernier article de Nelfe : « Les Débutantes » de J. Courtney Sullivan

  8. Nodrey dit :

    Il ne me dit rien du tout, surtout le côté gore!

  9. François dit :

    Bonjour

    Je suis en train de lire l’Éternel et j’ai un mal fou à décrocher… Ce livre est hypnotique, comme les vampires. Je ne parlerais pas de passages « gores » mais plutôt de descriptions crues, nettes et directes. Le style est tel que l’on visualise avec une étonnante facilité et une grande netteté les scènes et leur absurdité. C’est le premier roman que je lis depuis très (trop) longtemps et je ne me rappelle pas en avoir lu dont les descriptions soient aussi suggestives…

    Bref, pour l’instant, j’adore!

  10. Cécile dit :

    Oulala, mais je n’ai pas aimé, j’ai même trouvé ça chiant.
    Dernier article de Cécile : Les Evaporés de Thomas B. Reverdy

  11. Christelle dit :

    Ton analyse est fort intéressante et rejoint la mienne par certains points, bien que j’ai l’impression que tu as davantage apprécié que moi qui suis, je l’avoue, passablement déçue par ce roman.
    Mon analyse complète se trouve ici :
    http://www.christelle-pigere-legrand.com/l-eternel-joann-sfar.php

  12. Thomas B dit :

    Bon roman, malgré de nombreuses imperfections (des scènes inutiles et un final décevant, pour ne citer que ces deux éléments). Pas de surprise mais toujours autant de plaisirs.
    Dernier article de Thomas B : Accessoires pour Canon PowerShot SX700 HS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.