Les disparus de Mapleton, de Tom Perrotta

Les disparus de Mapleton2Quatrième de couv’…
Que feriez-vous si certains de vos proches, de vos amis, de vos voisins, disparaissaient soudain en même temps, en une fraction de seconde ? Sans aucune explication ? Pourriez-vous continuer à vivre comme si de rien n’était ?
C’est la question que se posent les habitants de Mapleton.
Même s’ils n’ont pas été touchés directement, Kevin, le nouveau maire, sa femme Laurie et leurs deux enfants, Tom et Jill, se débattent pour retrouver un sens à leur vie. Laurie part rejoindre une secte de « pénitents », Tom un groupe d’illuminés hippies, et Jill, autrefois lycéenne modèle, se livre à tous les excès.
Peut-on faire son deuil quand l’autre disparaît sans raison ?
Une chronique décapante et émouvante, un portrait sans concession mais humaniste de gens ordinaires dépassés par un extraordinaire bouleversement.

Les disparus de Mapleton, de Tom Perrotta (The Leftovers, 2011)
Traduit de l’américain par Emmanuelle Ertel
Fleuve Noir, août 2013, 429 pages
4 étoiles

Ne vous méprenez pas, ce n’est pas des disparus dont il sera question dans ce roman mais de ceux qui restent comme l’indique le titre original The Leftovers. D’ailleurs jamais nous n’aurons d’explication sur la cause du « Ravissement », ce phénomène arrivé un 14 octobre au cours duquel des millions de gens se sont évaporés. Des proches, des voisins, des connaissances, pfiout, partis en une fraction de seconde, tous en même temps. Les uns y voient une intervention divine tandis que d’autres, sans aucune certitude, tentent de reprendre le cours de leur existence là où elle s’était arrêtée un an auparavant. Que faire d’autre ?

« Ce fut un étrange automne. Toute une année s’était écoulée depuis la catastrophe ; les survivants avaient accusé le coup et découvert, à leur grand étonnement, qu’ils tenaient toujours debout, bien que certains soient un peu plus chancelants que d’autres. De manière hésitante, fragile, la vie commençait à reprendre son cours normal. Les écoles avaient rouvert et la plupart des gens étaient retournés au travail. Les enfants jouaient au football dans le parc le week-end ; il y en avait même eu quelques-uns pour faire le tour des maisons le soir de Halloween. On pouvait sentir les anciennes habitudes reprendre le dessus, l’existence recouvrer son ancienne forme.
Mais Laurie n’y arrivait pas. »

Je n’avais jamais rien lu de Tom Perrotta, je ne le connaissais même pas de nom avant que ce roman attire mon attention mais j’ai perçu au cours de ma lecture un talent certain à l’observation de l’humain. Tel J.K. Rowling dans « Une Place à Prendre » ou même David Lodge, l’auteur a un don pour immiscer son lecteur dans les foyers et donner de la profondeur à ses personnages.
Le ton est narratif, on ne trouve pas de rebondissements spectaculaires mais on suit avec un plaisir non dissimulé ces hommes et ces femmes vivant avec cet événement qui ne trouve pas de cause et qui les dépasse. Les mécanismes des mouvements fanatiques et religieux sont bien sûr exploités avec adresse mais il est question surtout des relations, de couple, d’amitié, naissantes ou se délitant, d’adolescence ou de trajectoires de vies. Face à la catastrophe, à l’absence et à l’inexplicable, les existences vont prendre des virages serrés, Laurie abandonnera mari et enfants pour se retirer dans une secte nommée « Les Coupables Survivants » et créera un lien fort avec Meg, tandis que son mari fera face à l’errance de sa fille et à la dislocation de sa famille.

On peut penser que c’est un livre morose, il y a quand même une dimension toute dramatique, mais de mon côté c’est avec un plaisir toujours croissant teinté de fascination et d’affection que j’ai retrouvé chaque soir de la semaine ces personnages auxquels je n’ai pu m’empêcher de m’attacher. C’est un roman dans lequel je me suis immergée totalement et même s’il souffre parfois de petites longueurs dûes au ton très posé et contemplatif je ne peux que le conseiller pour la dimension humaine et le style très plaisant !

« Une chronique décapante et émouvante, un portrait sans concession mais humaniste de gens ordinaires dépassés par un extraordinaire bouleversement. » (extrait de la 4ème de couv)

Si la série télévisée (en cours d’adaptation selon la rumeur) voit vraiment le jour, je ne la manquerai pas 😉

 

tom perrottaTom Perrotta est né en 1961 dans le New Jersey. Diplômé de Yale et de Syracuse, il a, entre autres activités, enseigné à Harvard. Romancier et scénariste, il est l’auteur de 6 romans dont Election et Les Enfants de chœur, tous deux adaptés au cinéma. Les Enfants de chœur, dont l’héroïne au cinéma est Kate Winslet, a été nominé aux Academy Award pour le meilleur scénario (co-écrit par l’auteur). Tom Perrotta doit cette fois participer à l’écriture de la série TV adaptée de Les Disparus de Mapleton dont l’épisode pilote a été commandé par la chaine HBO. Tom Perrotta vit à Boston avec sa femme et ses enfants. (source : Fleuve Noir)

Challenge Rentrée littéraire 2013 (10/6) ; Challenge Petit Bac 2013 (lieu)

This Post Has Been Viewed 892 Times

Vous aimerez peut-être :
Ce contenu a été publié dans Contemporain, Etats-Unis, Fantastique - SF - Fantasy, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

21 réponses à Les disparus de Mapleton, de Tom Perrotta

  1. Adalana dit :

    Je l’ai noté, ça pourrait me plaire 🙂
    Dernier article de Adalana : Walter M. Miller Jr. – Un cantique pour Leibowitz

  2. Emma dit :

    Si il y a une similitude avec les livres de David LODGE, je me voies dans l’obligation de le noter 😉

    • Melo dit :

      Attention ce n’est pas du Lodge hein, mais dans l’observation de l’humain je trouve que ça se recoupe quand même. 😉

  3. Oh, je ne sais pas si ça me plairait de ne pas savoir ce qu’il est arrivé aux disparus! ^^
    Dernier article de La tête dans les livres : Avant toi de Jojo Moyes

  4. valou dit :

    il est dans mes prochaines lectures… d’ici la fin novembre je pense que tu auras mon avis sur ce roman 😉
    Dernier article de valou : Qui ? de Jacques Expert

  5. Ping : Dans ma boîte à livres (2) | Carnet de lectures (et autres futilités)

  6. C’est un livre qui me tente énormément 🙂 Et vu ton avis, c’est sûr que je le lirai quand j’en aurai l’occasion !
    Dernier article de Books All Around : Réseau(x), Tome 1 de Vincent Villemot

    • Melo dit :

      Il me tentait beaucoup aussi et même si ce n’est pas tout à fait ce à quoi je m’attendais j’ai passé un très bon moment 😉 Bonne lecture si tu le lis !

  7. Mmmh tu éveilles ma curiosité avec ta référence au JK 🙂 Je pense que ce serait bien mon genre, la description de foyers, des réactions de personnages attachants. Il faut juste que la dimension religieuse ne soit pas trop prononcée, sinon j’adhère un peu moins… Je note en tout cas 🙂 Je vais faire des recherches dans la librairie où j’ai obtenu mon stage pour voir si on l’a !

    • Melo dit :

      Forcément la notion religieuse et fanatique est présente, les gens se raccrochent à ça face à l’inexplicable, mais c’est développé assez intelligemment, enfin moi j’ai bien aimé. 😉

  8. Manu dit :

    Très très intéressant !
    Dernier article de Manu : « Demande à la poussière » de John Fante

  9. Nodrey dit :

    Ah bah j’avais très envie de le lire et tu m’as convaincu encore plus! Surtout que tu sites l’un de mes auteurs fétiches (J.K.Rowling).
    Par contre, ne rien savoir sur les disparus va me déranger je pense!
    Dernier article de Nodrey : L’envol du héron, Katharina Hagena

  10. Stephie dit :

    Le pitch me branche vraiment beaucoup mais là, je suis déjà dépassée par tout ce qui m’attend sur ma PAL urgente 🙂
    Dernier article de Stephie : Zita, la fille de l’espace de Ben Hatke

  11. Tix dit :

    Oh, ça semble intéressant, je note ! Ça a l’air bien creusé niveau psychologie. Ça me fait pensé à la série Les revenants, on ne s’intéresse pas à la cause, on s’occupe juste des personnages qui essaient de surmonter l’événement, tu es en mesure de comparer ou pas ?
    J’avoue que je note aussi pour la série, qui a un joli casting et qui va être sur HBO, donc qualité assurée !
    Dernier article de Tix : [Film] Trilogie The Dark Knight (2005-2008-2012)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.