Revanche, de Cat Clarke

revanche cat clarke (melo)

Quatrième de couv’…
La vie est injuste.
Jem Halliday est amoureuse de Kay, son meilleur ami, qui est gay.
Pas vraiment l’idéal, mais Jem s’est faite à l’idée.
La vie est cruelle.
Une vidéo de Kay en compagnie d’un garçon a été postée sur Internet.
Il ne l’a pas supporté et s’est suicidé.
Sa vie ne sera que vengeance.
Quoi qu’il lui en coûte, Jem a décidé de découvrir qui sont les responsables et de les faire payer, un par un, jusqu’au dernier.

Revanche, de Cat Clarke (Undone, 2013)
Traduit de l’anglais (Angleterre) par Alexandra Maillard
Robert Laffont, Collection R, octobre 2013, 490 pages
Lire le premier chapitre en ligne
4 étoiles

 

Après Confusion et Cruelles, Cat Clarke revient avec une héroïne tout aussi tourmentée que Grace et Alice… Je crois que c’est un peu sa marque de fabrique, ses héroïnes aux répliques piquantes et savoureuses n’en sont pas moins sombres et torturées… Il faut dire que l’adolescence n’est pas un long fleuve tranquille…

Revanche s’inspire d’un fait réel bouleversant. En 2010 un étudiant américain se suicidait en sautant du pont George Washington à cause de l’humiliation provoquée par un camarade à propos de son homosexualité. Il aurait été filmé à son insu dans son intimité. (voir l’article du Monde)
C’est le propos du roman de Cat Clarke. Kai, lycéen épanoui, sociable et rayonnant a été filmé à son insu dans une position intime avec un garçon. La vidéo fait le tour de l’établissement, des mails humiliants et moqueurs pleuvent. Il imaginait son coming-out autrement… Brisé, il se tue en sautant d’un pont après avoir écrit douze lettres à sa meilleure amie, Jem, et en lui donnant la consigne d’en lire une par mois pendant un an.

Une amitié…
Jem est dévastée. Kai était la personne qui comptait le plus à ses yeux. La violence du drame la laisse anéantie… et très en colère. Elle décide de se donner l’année, jusqu’à la dernière lettre de Kai, pour se venger des coupables.
L’amitié indéfectible entre Jem et Kai est touchante mais dérangeante car exclusive. Lui est plutôt solaire et bon camarade, elle, plutôt sarcastique et pessimiste. Elle ne tarit pas de railleries envers le reste du monde, notamment ceux qu’elle appelle le Groupe Populaire du lycée. C’est une ado révoltée qui se met volontairement ou peut-être inconsciemment à l’écart, son monde se résumant à Kai. Elle est plutôt lunaire mais au fil des pages elle se révélera tout en paradoxes

Des thèmes brulants, un roman qui remue…
Le rejet de l’homosexualité
n’est finalement pas le seul sujet tabou de l’histoire. J’ai notamment été particulièrement révoltée par l’acte d’un des personnages en début de roman. – Les violences sexuelles envers les jeunes filles ne sont PAS des cas isolés. Il faudrait rappeler à certains jeunes hommes que les filles ne servent pas seulement à assouvir des pulsions… –
Dans son roman Cat Clarke parle de sexe avec franchise voire crudité (d’ailleurs, les ados d’aujourd’hui sont-ils tous aussi dévergondés ?) et de sujets récurrents comme le suicide, les moqueries, la popularité ou au contraire l’exclusion et puis bien sûr la vengeance … mais elle ne donne aucune leçon et c’est sans doute pour ça que le roman remue autant. Elle ne donne pas de direction de pensée. Elle fait sortir le lecteur de sa petite zone de confort et le pousse à se poser des questions. Aussi, elle ne sert pas une histoire consensuelle, seulement la réalité dans tout son désordre et sa brutalité.

Mais…
Si j’ai globalement dévoré Revanche, j’ai néanmoins quelques petites critiques à développer. Pour commencer, les lettres de Kai sont censées passer pour être super touchantes et pour exciter les glandes lacrymales du lecteur. Sauf que j’ai trouvé la démarche ultra égoïste et qu’à la place de Jem, qui se conforme à en lire une une fois par mois, j’aurais tout lu d’un coup et tout jeté en bouillonnant de colère. Kai se rappelle au souvenir de son amie pendant 1 an (!!) et lui intime des conseils de look et des promesses de bonheur… 0_o C’est d’une cruauté sans nom et je ne trouve pas ça ultra réaliste. Son courrier m’a exaspérée à de nombreuses reprises malgré la souffrance dont il est victime. Je soupçonne Cat Clarke d’avoir trop voulu toucher la corde sensible du lecteur, cela n’a pas fonctionné avec moi.
Ensuite, si le début est touchant et révoltant, la fin pleine de tension et de suspense, je trouve que le livre souffre d’un gros coup de mou en son milieu même si l’observation du microcosme lycéen et du plan vengeur de Jem ne sont pas toujours dénués d’intérêts. Peut-être ai-je juste passé l’âge de m’intéresser à tout…
Enfin, j’ai reniflé rapidement l’odeur du/des coupable(s). Et si tout pousse à l’accusation, je trouve que Cat Clarke n’insiste pas assez sur les causes de la vidéo dont découle le drame. Spoilers – Surlignez pour lire => Vous auriez réagi comment si vous aviez appris que votre mec vous trompait avec votre frère ?
Pour finir, comme parfois dans les livres de la collection R, j’ai relevé quelques coquilles, pas très nombreuses mais dommageables. Exemple, page 399 : « Mais parents se satisferaient… » . Une dernière relecture ne serait pas négligeable.

Pour terminer…
En tout cas il est clair que c’est un livre qui bouscule, qui dérange, qui chamboule, laissant le lecteur mariner dans ses réflexions, et rien que pour ça, il vaut le coup d’être lu !

Revanche de Cat Clarke sorti le 17 octobre est malheureusement directement inspiré d’un fait diversUne occasion de parler de l’ostracisme et des abus, aussi bien physiques et moraux, que peuvent subir les jeunes homosexuels au quotidien. Il existe en France une association qui s’occupe des jeunes victimes d’actes homophobes : LE REFUGE.
Fondée en 2003 par Nicolas Noguier, l’association Le Refuge accueille des garçons et des filles de 18 à 25 ans exclus du domicile familial du fait de leur homosexualité ou de leur transexualité. L’association, qui dépend pour moitié des dons et pour l’autre de subventions, dispose d’appartements-relais et de places d’hôtel en Ile-de-France, à Marseille, à Lyon et à Montpellier.
L’antenne de Paris, ouverte en 2008, héberge ainsi vingt-et-un jeunes « de 20 ans en moyenne » pour une période de six mois, le temps d’essayer de trouver un travail et un logement. Le Refuge propose également un accompagnement social et psychologique, ainsi qu’une ligne d’urgence : 06 31 59 69 50.

Le Refuge

 

Cat clarkeAprès avoir été auteur de non-fictions, la Britannique Cat Clarke se consacre désormais à la littérature pour jeunes adultes. Son premier roman, Confusion (Robert Laffont, 2012) a rencontré un grand succès en Angleterre. Après Cruelles, encensé par The Guardian en 2012 et paru en juin 2013 aux Éditions Robert Laffont, Cat Clarke poursuit sa belle carrière avec Revanche. Son site Internet : www.catclarke.com
(source photo : http://oiseausecret.canalblog.com)

Challenge Rentrée littéraire 2013 (11/6)

This Post Has Been Viewed 1,035 Times

Vous aimerez peut-être :
Ce contenu a été publié dans Angleterre, Enfants / Ados, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

22 réponses à Revanche, de Cat Clarke

  1. viou03 dit :

    Ce roman al’air de la même trempe que Cruelles en plus dur encore . J’ai hâte de le lire.
    Dernier article de viou03 : Pangera Cécile Delacour-Maitrinal

    • Melo dit :

      En effet, ses romans ont beaucoup de points communs, ne serait-ce que les héroïnes qui, je trouve, se ressemblent beaucoup !

  2. Cajou dit :

    Ahhh enfin un billet posé sur ce roman. Je n’en peux plus des adjectifs dithyrambiques qui décrivent partout cette histoire ni des cris que pousse les fans un peu trop assourdissants à mon gout 😀
    Je me réjouis de le lire (cette semaine de vacances !) et de venir partager « mais » impressions avec toi (je me mets à la sauce R orthographique :p )
    Des bisous
    Dernier article de Cajou : De l’air !, de Ange L. Curt

  3. Mabiblio1988 dit :

    Ce livre me tente bien 🙂
    Dernier article de Mabiblio1988 : A toi, à jamais

  4. vicim /Sophie dit :

    J’ai envie de le lire. Merci pour cette découverte
    Dernier article de vicim /Sophie : La thé box d’Octobre 2013 « Le magnifique »

  5. Manu dit :

    Tu me donnes envie même si je pense que j’ai aussi passé l’âge :-p
    Dernier article de Manu : « Monstrueux » de Natsuo Kirino

  6. Je n’ai jamais rien lu de cette auteure! Je découvrirais bien quelques uns de ses livres 🙂
    Dernier article de La tête dans les livres : Les faucheurs sont les anges d’Alden Bell

  7. Natiora dit :

    Je suis peu friande de littérature ado, mais le fait que ce soit une histoire vraie et qu’il y ait une histoire de vengeance m’interpellait. Pourtant je vais passer mon chemin,tes bémols me refroidissent complètement, car me connaissant, cela va complètement gâcher ma lecture.
    Dernier article de Natiora : La poésie du jeudi avec Paul Verlaine

    • Melo dit :

      Ha oui, dans ce cas….
      Ceci dit je crois que je suis la seule à avoir relever ce genre de trucs… Et même avec ces petits bémols, je lui ai mis 4/5 donc peut-être qu’il te plairait quand même ? 😉

  8. Ping : Dans ma boîte à livres (3) | Carnet de lectures (et autres futilités)

  9. Le thème est intéressant en tout cas!
    Dernier article de Sophie Hérisson : Allô Jésus, ici Momo d’Eric Simard

  10. Nodrey dit :

    Il faut vraiment que je lise cet auteur !
    Merci ma Mélo pour ce très bel avis.
    Dernier article de Nodrey : L’enfant de l’amour, Sheila Kohler

  11. Ping : A Kiss in the Dark – Cat Clarke | Carnet de lectures (et autres futilités)

  12. Ping : Undone (Revanche) - Cat Clarke

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.