Sale gosse, Stephen King

sale gosse stephenking 2014Présentation de l’éditeur :
Un gamin diabolique qui provoque immanquablement la disparition de vos proches, un sale gosse qui a conduit le comptable George Hallas dans le couloir de la mort. Et qui pourrait bien un jour croiser votre chemin…

Sale gosse, de Stephen King (Bad Little Kid), 2014
Editions Albin Michel, ebook.
Nous n’aurons pas la chance de connaître le nom du traducteur dans la version numérique.
3.5 étoiles sur 5

A l’occasion de la sortie de Docteur Sleep en novembre 2013, l’Europe avait l’honneur de recevoir Stephen King himself, la France et l’Allemagne notamment. Enchanté par l’accueil reçu, il aurait décidé de publier la nouvelle Sale Gosse en exclusivité dans les pays suscités pour faire patienter ses fans qui attendent son prochain roman, Joyland, prévu le 2 mai 2014 chez Albin Michel. (notons que ce titre est paru en 2013 aux Etats-Unis directement en format poche… comme Colorado Kid à l’époque. -source : StephenKingfrance.fr- et que les français ne pourront se l’offrir qu’en grand format pour une vingtaine d’euros..).

Sale Gosse s’achète exclusivement en format numérique et malgré le nombre de pages de l’ebook (76), la nouvelle n’en fait qu’une cinquantaine puisqu’à la fin de l’ouvrage il y a 16 pages de pub pour les romans numériques de l’auteur et les premières pages du roman à paraître en mai.  Notons également qu’en format papier je doute que la nouvelle fasse plus de 40 pages en format poche, et même plutôt moins.
Je sais bien que c’est une nouvelle et que par définition les nouvelles sont courtes, mais en tournant la dernière page  et même si j’ai apprécié ma lecture ce sont les mots « c’est tout ? » qui m’ont effleuré l’esprit…
On retrouve bien sûr la patte de King et des « bons King » (or Dôme et Docteur Sleep, donc) : le style plutôt familier et limpide, des personnages tout ce qu’il y a de plus banal auxquels on peut s’identifier et s’attacher immédiatement, et une situation horrifique/fantastique juste bien dosée qui s’insinue doucement dans le réel. On plonge facilement dans l’histoire grâce à la façon d’amener l’intrigue : un condamné à mort raconte son passé à son avocat, un peu à la « Il était une fois »… Bref plutôt réussi, si ce n’est que la fin est attendue depuis le presque-début et que de surprise il n’y a pas. Et puis comme en format numérique on ne sait jamais à quelle page s’arrête l’histoire je me suis retrouvée le bec dans l’eau lorsque j’ai constaté -comme je le disais en intro- que sur les 76 pages annoncées, il n’y en a en fait qu’une petite 50aine consacrées à la nouvelle. Et du coup, ce qui me fait hurler, c’est le prix : 4€. Soit 21,08 francs. Pour si peu de pages non palpables et tellement de pub.

Il n’empêche que si vous êtes prêt à mettre le prix -ou à télécharger le fichier illégalement-  la nouvelle accompagnera agréablement votre trajet de transport en commun et les premières pages de Joyland sont plutôt sympathiques… A suivre, donc.

Mélo, agacée.

This Post Has Been Viewed 872 Times

Vous aimerez peut-être :
Ce contenu a été publié dans Etats-Unis, Fantastique - SF - Fantasy, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Sale gosse, Stephen King

  1. zazy dit :

    C’est un auteur que je n’apprécie pas, donc, je ferai des économies.
    Dernier article de zazy : Hélène Grémillon – Le confident

  2. Effectivement ça fait cher la nouvelle… Et les livres sont souvent moins chers en anglais surtout lorsqu’ils sortent en grand format en France!! Je comprends que tu sois agacée… Perso, je vais passer mon tour pour la nouvelle 🙂
    Dernier article de La tête dans les livres : Le messager de Markus Zusak

  3. Yuko dit :

    Comme je comprends ton énervement 😉
    Dernier article de Yuko : Ida de Pawel Pawlikowski

  4. Liliba dit :

    Acheter de la pub à ce prix-là, ça m’aurait fait rager aussi… Suis en train d’écouter Dr Sleep mais j’ai un peu de mal, je trouve que c’est fouillis avec tous les personnages dans tous les sens dont les destins se croisent…
    Dernier article de Liliba : Photo du dimanche : tombera ? tombera pas ?

    • Melo dit :

      Docteur Sleep ne fait pas partie des meilleurs des King. Selon moi. Le Noeud Vrai est un noeud un peu trop gros pour moi ;))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.