Love letters to the dead, d’Ava Dellaira

love letters to the deadQuatrième de couv’…
Une simple rédaction demandée par un prof : écrire à un disparu. Laurel a choisi Kurt Cobain, parce que sa grande soeur May l’adorait. Et qu’il est mort jeune, comme May. Si elle ne rend jamais son devoir, très vite, le carnet de Laurel se remplit de lettres à Amy Winehouse, Heath Ledger…
A ces confidents inattendus, elle raconte sa première année de lycée, sa famille décomposée, ses nouveaux amis, son premier amour. Mais avant d’écrire à la seule disparue qui lui tient vraiment à coeur, Laurel devra se confronter au secret qui la tourmente, et faire face à ce qui s’est vraiment passé la nuit où May est décédée.

Love letters to the dead, d’Ava Dellaira (2014)
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Philippe Mothe
Michel Lafon, mai 2014, 316 pages
5 étoiles

Très très beau roman ado !
Elle s’appelle Laurel elle a 16 ans et elle a perdu sa soeur, May, quelques mois avant le début du roman. Sous le deuil écrasant, sa mère est partie vivre ailleurs et Laurel habite une semaine sur deux chez son père puis sa tante. Ne supportant pas le regard des autres sur elle -la fille dont la soeur est morte- elle fait sa rentrée en seconde dans un lycée qu’elle a choisi pour l’anonymat qu’elle sait y trouver. En cours, son professeur, madame Buster, demande à ses élèves une rédaction sous forme de courrier destiné à une personnalité disparue. Laurel ne rend pas son devoir mais tout au long de l’année elle remplit un carnet de lettres adressées à Kurt Cobain, Janis Joplin, Judy Garland et d’autres, autant de figures dont elle a partagé les oeuvres avec May.

Que dire sur ce beau roman ? J’ai bien peur que mes mots ne lui rendent pas justice tant les lignes d’Ava Dellaira sont confondantes de justesse et de sensibilité. Voilà un roman destiné aux ados qui parle de deuil, d’amitié, de différences, d’identité et de plein de choses de la vie, simples et complexes à la fois, avec intelligence et délicatesse.
La tristesse de Laurel est poignante mais le roman ne tombe pas dans le tragico-dramatique. La relation qu’elle avait avec sa soeur sonne vrai tout comme les liens qu’elle tisse dans son nouvel établissement et les rapports qu’elle a avec ses parents. J’ai bien sûr aussi vraiment adoré la place donnée aux personnalités disparues, cet hommage et ce respect, ces mots choisis avec soin, ces anecdotes sur leur vie, la façon dont Laurel en parle. On les (re)découvre avec émotion ou curiosité et on a envie d’aller fureter -ce que j’ai fait- sur le net à la recherche de leurs bios, de leurs films ou de leurs musiques.

Jim_Morrison« Cher Jim Morrison,
Hier soir, je me suis mis « Light My Fire » pour tente de m’extraire de la torpeur qui m’avait envahie. (…)
Sur la fameuse photo de toi, celle qu’on voit sur tous les T-shirts, posters, etc., tu as quelque chose de féroce dans le regard. Sa braise nous transperce, elle nous appelle et nous repousse en même temps. Tu as les bras écartés, ce qui fait de toi une croix. Ton torse est nu, vulnérable, mais puissant comme celui d’un animal. J’ai lu que quand les Doors enregistraient un album, tu étais rarement présent aux séances et que, quand tu venais, tu étais souvent ivre. Que partout traînaient des tas d’os de poulet, des boîtes de jus de fruit et des bouteilles de rosé vides. Et que parfois tu gueulais sur tout le monde. C’est triste quand tout le monde te reconnaît mais que personne ne te connaît vraiment. C’est ce que tu devais te dire, je pense. On ne voyait de toi que ce qu’on voulait bien voir. Et ton pantalon de cuir, ton beau corps, ta consommation de grands crus et ta voix rugueuse à y craquer des allumettes, tout ça c’était des briques que tu leur donnais pour construire la personne qu’eux attendaient. »

Ava DellairaImpossible de ne pas penser au monde de Charlie, ce roman de Stephen Chbosky, Love Letters en a un petit goût, mais dans une écriture toute différente, bien plus mature et sensible. (je trouve). D’ailleurs on apprend dans les remerciements d’Ava Dellaira en fin d’ouvrage que Stephen Chbosky et elle sont de proches amis et qu’il a un peu été son guide dans l’écriture de ce roman. La forme des romans est la même (des lettres d’un ado à des gens qui n’interviennent pas) et la musique y a une grande place.
(d’ailleurs cliquez donc ici pour trouver la playlist du livre réalisée par Tessa du blog Le Fauteuil -merci à elle)
(source photo : site de l’auteure)

C’est un roman intimiste qui vise juste et dégage un soupçon de poésie – laquelle me rend habituellement hermétique – et à part les deux ou trois poèmes cités qui m’ont laissée un peu de côté j’ai vraiment adhéré et me suis laissée porter par les mots de la jeune fille.

Love Letters to the Dead est donc profondément humain et à c’est à regret que j’ai tourné la dernière page tant je me suis attachée à cette histoire… Lisez-le, offrez-le à vos ados ! 🙂

Un extrait parmi d’autres :
« Je voulais que Sky me voie comme un être parfait et beau (…). Alors qu’en fait nous avons tous à l’intérieur de nous du sang et des viscères. Et j’avais beau me cacher, je pense qu’une partie de moi voulait que Sky voie en moi – pour découvrir tout ce que j’avais trop peur de lui dire. Hélas, nous ne sommes pas transparents. Si on veut que quelqu’un nous connaisse, il faut lui parler. »

Je vous laisse avec le billet de Sophie (des mots sur des pages), celui de Herisson et avec la lettre que La fée a adressé à Laurel. Quant à moi il n’est pas impossible que je le relise un jour prochain, ce que je ne fais jamais, pour m’en ré-imprégner encore un peu plus… 🙂

This Post Has Been Viewed 683 Times

Vous aimerez peut-être :
Ce contenu a été publié dans Enfants / Ados, Etats-Unis, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

29 réponses à Love letters to the dead, d’Ava Dellaira

  1. Louise dit :

    Je le note, tout ce que tu en dis me plait. En plus j’aime beaucoup lorsqu’il y a des lettres.

    • Melo dit :

      J’espère que tu ne seras pas déçue si tu le lis 🙂 Cela reste un roman destiné aux adolescents mais il est vraiment très beau !

  2. hylyirio dit :

    ce livre a l’air juste magnifique, il me tarde de le recevoir pour le découvrir
    merci pour ton avis, très bonne journée
    Dernier article de hylyirio : [Lire en thème] 15 mai au 15 juin – thème + vote pour le mois prochain

  3. Cajou dit :

    Punaise toutes mes copines aiment et pourtant je continue à me méfier de ce roman… je crois que je peux arrêter d’y aller à reculons : je vais le lire !
    Un très beau billet, Mélo, qui me donne vraiment envie <3
    Cajou
    Dernier article de Cajou : Le cadavre qui portait son cercueil, de Marc Pasteger

  4. zazy dit :

    Je n’arrive pas entrer dans les livres pour ados. Alors, tu me tente beaucoup, mais…
    Dernier article de zazy : Lola LAFON – La petite communiste qui ne souriait jamais

  5. earane dit :

    J’avais justement lu le billet de Sophie et j’étais déjà intriguée. Je le suis encore davantage. Merci pour ce billet, miss ! 😉
    Dernier article de earane : [Interview] Sur le grill avec Silène Edgar et Paul Beorn (clap 2ème !)

  6. Sybille dit :

    Il a l’air magnifique ce livre, je crois que je vais craquer…
    Dernier article de Sybille : Les Cinq Petites Choses [32 eme édition]

  7. Latite06 dit :

    Je suis très contente que tu ais chroniqué ce livre, sinon je serais totalement passé à côté !! Je le note, rien que les extraits m’ont donné très envie de le lire. Merci Mélo !! 😉
    Gros bisous !!!
    Dernier article de Latite06 : Lily Bard T1

  8. noukette dit :

    Tu es emballée, je note !
    Dernier article de noukette : Ma PAL… une plongée dans ma bibliothèque

  9. Je ne connaissais pas ce titre avant de lire ton billet et le moins que je puisse dire c’est que ma curiosité est piquée. Le sujet abordé m’intéresse beaucoup. Je rajoute donc ce roman à ma (longue) wishlist.
    Dernier article de Tasse de culture : Le temps de l’innocence – Edith Wharton

    • Melo dit :

      Yes, j’espère que tu ne seras pas déçue, je sais que certains blogueurs sont ressortis mitigés mais moi j’ai vraiment trouvé ce livre magnifique et sensible 😉

  10. Lilibook dit :

    Je dois dire qu’il est plus que tentant celui-ci.
    Dernier article de Lilibook : Instants de vie #1 Un dimanche sous le soleil

  11. Sita dit :

    Hé beh, aussitôt lu, aussitôt chroniqué, chapeau Mélo ^^
    Un peu plus mitigée que toi sur celui-là. J’ai bien aimé les thèmes (même si c’était trèèèèès classique) et les évocations des morts qui rajoutent pleins d’anecdotes et de parallèles sympas avec l’histoire de l’héroïne. Et je suis d’accord avec toi à propos du style, qui est souvent très poétique. Mais du coup, je l’ai trouvé parfois assez peu raccord avec le personnage principal, et certains passages étaient au contraire hyper maladroits / mal écrits et m’ont sortie du récit. Je crois que c’est surtout pour ça que l’histoire ne m’a pas touchée du tout…
    Dernier article de Sita : L’évangile cannibale de Fabien Clavel

    • Melo dit :

      C’est vrai que j’ai trouvé Laurel très « mûre » dans son écriture mais je n’ai pas vu les passages maladroits. Il en faut pour tous les goûts de toute façon, ne nous mettons pas la rate au court-bouillon 😉
      Oui en effet, aussitôt lu, aussitôt chroniqué, pour une fois ! Mais moi je ne sais pas dessiner :p

  12. Liliba dit :

    Ah je viens de le voir chez Karine ! Il me tente bien et je pense que ma fille pourrait le lire aussi !
    Dernier article de Liliba : L’île des oubliés – Victoria HISLOP

  13. Acr0 dit :

    Bon, je suis honnête : c’est la couverture qui m’a attirée en premier lieu. Mais comme je suis fan de la littérature de l’imaginaire, je sais déjà que la couverture ne veut rien dire (j’ai lu des merveilles cachées sous une couverture toute moche). Après avoir un peu lu à son sujet, je pense que ce livre me tenterait bien 🙂 Je l’ai inscrit sur ma liste de souhait.
    Et à l’inverse, le rapprocher du Monde de Charlie pourrait presque me faire peur ; mais tu argumentes justement sur les points pour lesquels ma lecture m’avait chiffonnée.
    Dernier article de Acr0 : WEBB Holly – Rose ~ Rose et la maison du magicien, tome 1

  14. Ping : Vous parler de ça (Laurie Halse Anderson) | Carnet de lectures (et autres futilités)

  15. Ping : Love Letters to the Dead d’Ava Delleira – Sorcelleries

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.