Les séparées, de Kéthévane Davrichewy

Les séparées KDQuatrième de couv’…
Depuis l’enfance, elles ont tout partagé : rêves, amours, avenir. Et puis soudain… Assise à un café, Alice tente de déchiffrer cette amitié vénéneuse. Plongée dans le coma, Cécile lui envoie des lettres imaginaires. Au fil du souvenir affleurent la joie, et les failles – les secrets dont va se nourrir l’inévitable désamour. À qui la faute ? Et la vie, après ? Dans ce roman à deux voix, Kéthévane Davrichewy tisse délicatement la trame des émotions et de la mémoire.
« Un roman dense et lumineux, magnifiquement construit et dont les dernières pages vous collent un frisson qui ne vous lâchera pas de sitôt. »
François Busnel, L’Express

Les séparées, de Kéthévane Davrichewy
Sabine Wespieser éditeur, janvier 2012, 181 pages
éditions 10/18, juin 2013
5 étoiles

 

Je dois bien admettre qu’au début j’ai eu du mal à plonger dans ce -finalement- très beau roman. Le départ m’a paru brouillon, peut-être parce que les enjeux sont encore flous et que les personnages ne sont pas encore familiers. Pourtant ma lecture s’est révélée tout en émotions et a fort résonné.

les séparées1Alice et Cécile sont amies depuis l’enfance. Elles ont tout partagé, se sont révélées des soutiens indéfectibles l’une pour l’autre. Pourtant quand le lecteur les rencontre, âgées d’une petite cinquantaine, l’ambiance est tendue, l’animosité présente. C’est leur première entrevue depuis cinq ans.
L’auteur nous fait alors remonter le temps et parallèlement nous plonge dans les pensées de Cécile immobile à l’hôpital dans le coma. Un procédé habile qui donne la vision du passé en même temps que les sentiments du présent.
La nostalgie, belle nostalgie, parsème les pages. Les mots sonnent extrêmement justes, les portrait sont croqués avec soin et détails. Sur un fond politique (le roman s’ouvre sur l’élection de Mitterrand) et social (drogue, sida, ..) des années 70 et 80 notamment, c’est une histoire poignante d’amitié et d'(de) (dés)amour.
Les schémas familiaux sont eux aussi très bien brossés. Cécile vient d’un milieu aisé et la demeure secondaire de son père sera un point d’ancrage de vacances pour les deux amies. Alice et ses deux petites soeurs viennent d’un foyer modeste mais chaleureux.
Ce roman bouleverse les sentiments et donne toute la dimension complexe de l’âme humaine, des liens, de l’amitié. Je me suis attachée à chacune des deux femmes même si Cécile est celle qui m’aura le plus serré le coeur.

Bref ce texte m’a beaucoup touchée. Et je compte bien relire du Kéthévane Davrichewy, notamment avec Quatre murs

Les billets d’Agathe, JosteinTheoma, …

Kethevane-DavrichewyD’origine géorgienne, Kéthévane Davrichewy est née à Paris, ou elle vit. Après avoir publié de nombreux ouvrages pour la jeunesse, et un premier roman en 2004 (Tout ira bien,Arléa), elle a puisé dans la mémoire familiale et l’expérience de l’exil vécue par ses grands-parents la matière de La Mer noire, distinguée par le Prix Landerneau 2010 et Le Prix Version Femina/Virgin 2011. Les Séparées a paru chez Sabine Wespieser éditeur et a remporté un grand succès. (source : 10/18) (Photo ©Dorothée Lindon)

This Post Has Been Viewed 125 Times

Vous aimerez peut-être :
Ce contenu a été publié dans Contemporain, France, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

19 réponses à Les séparées, de Kéthévane Davrichewy

  1. noukette dit :

    Davrichewy est une auteure que j’aimerais découvrir un jour…
    Dernier article de noukette : En kit – Laure Naimski

  2. Sybille dit :

    Il pourrait me plaire une fois l’histoire lancée et le début un peu long passé…
    Dernier article de Sybille : Les Cinq Petites Choses [33 ème édition]

    • Melo dit :

      En fait le début n’est pas vraiment long et le livre ne fait « que » 181 pages, c’est juste qu’il m’a fallu un petit temps d’adaptation 😉

  3. somaja1 dit :

    Il y a longtemps que je veux lire cette auteure. J’avais déjà noté « La mer noire », et ton billet me dit que « Les séparées » pourrait aussi me plaire. Je vais voir s’il existe en poche.

  4. J’aime beaucoup cet auteur <3 J'avais adoré la Mer Noire et Quatre Murs. Finalement, les Séparés est peut-être celui qui m'a le moins marqué ^^
    Dernier article de Livresse des Mots : « Larmes Tome 1. » de Lauren Kate

  5. Laeti dit :

    Bien que ce roman soit très beau en effet, La Mer Noire est encore mieux!!!! Par contre, je n’ai pas encore découvert Quatre murs, dont les impressions semblent plus mitigées…
    Dernier article de Laeti : « Une famille » de Michelle Fourez

    • Melo dit :

      La Mer Noire est celui qui me tentait le moins mais après vos commentaires je vais me laisser tenter…
      En revanche j’ai vu de beaux billets sur Quatre murs… Et il me tente beaucoup, wait & see !

  6. Très intéressant ! Un qui finira sur ma PAL à coup sûr!
    Dernier article de earane (Bérengère rousseau) : Genèse d’un roman à venir…

  7. Chapitre Onze dit :

    Tu me donnes envie de le lire. Ces derniers temps, je lis souvent des romans qui alternent flashbacks et moment présents. Ça me plaît bien.
    Encore un livre qui va rallonger ma longue liste à lire 🙂
    Dernier article de Chapitre Onze : Charlotte Brontë | Jane Eyre [Club de Lecture #18]

  8. Ce roman est très beau .
    Je trouve tous tes articles très intéressants.
    Merci pour le partage de cet article.
    Dernier article de jackdanielza@Meteo Brest : Meteo Brest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.