Eleanor & park – Rainbow Rowell

eleanor & park 12-21 éditionsQuatrième de couv’…
1986. Lorsque Eleanor, nouvelle au lycée, trop rousse, trop ronde, s’installe à côté de lui dans le bus scolaire, Park, garçon solitaire et secret, l’ignore poliment. Pourtant, peu à peu, les deux lycéens se rapprochent, liés par leur amour des comics et des Smiths… Et qu’importe si tout le monde au lycée harcèle Eleanor et si sa vie chez elle est un véritable enfer, Park est prêt à tout pour la sortir de là.

Eleanor & Park, de Rainbow Rowell
traduit de l’anglais (US) par Juliette Paquereau
éditions 12-21 pour la version numérique
Pocket Jeunesse (version papier), juin 2014, 384 pages
2.5 sur 5

 

Bon bon bon… J’aurais voulu vous annoncer que j’ai passé un merveilleux moment comme la plupart des commentaires passionnés croisés sur ce roman mais l’alchimie n’a pas eu lieu.
C’est d’abord le style qui m’a rebuté, tellement sommaire, sans relief… Je parle de la version française car je ne lis pas l’anglais et je me demande justement si la traduction ne dessert pas totalement l’écriture…
Mais soyons honnêtes la romance ne m’a pas vraiment fait vibrer non plus. Faite de platitudes et assez ennuyeuse, Park & Eleanor sont censés avoir 16 ans, je leur en aurais donné 3 de moins. C’est au plus une histoire mignonne, deux ados découvrant l’amour et faisant face au harcèlement d’Eleanor par les autres lycéens : la jeune fille en plus d’être rousse est ronde, ne s’habille pas comme tout le monde et a une situation familiale difficile avec une mère aux revenus modestes sous le joug d’un homme colérique et alcoolique.
L’aspect sympa est que l’histoire a les années 80 pour décor – chose assez originale dans un roman ados en 2014 – pas d’internet ni de téléphones portables mais des vinyles et des cassettes audio avec des groupes tels que les Beatles, les Smiths, U2 et d’autres sombres inconnus. Rainbow Rowell a d’ailleurs dressé la playlist du livre à découvrir ici.

Alors bien sûr Eleanor est touchante. Elle me fait d’ailleurs penser à la – très belle – chanson C’est ta chance du grand Goldman…

« Aujourd’hui, Eleanor portait sa veste de costume en peau de requin et une vieille chemise de cow-boy à carreaux. Elle avait plus la dégaine de son grand-père que de sa mère.
Mais ce n’était pas que ses vêtements le problème. C’était elle.
Eleanor n’était pas… charmante.
Elle était gentille. Elle était respectable. Elle était honnête. Elle était du genre à donner le bras à une vieille dame pour l’aider à traverser. Mais personne – pas même la vieille dame – ne dirait d’elle : « Vous connaissez Eleanor Douglas ? Quelle charmante jeune fille. » »

… et ce roman a au moins le mérite de parler du harcèlement et de la méchanceté propre à l’humanité. Mais sinon…. bof. Et je crois vraiment que le style n’est pas étranger à ma déception… Ceci dit c’est un « roman ado » (« à partir de 13 ans » lui convient bien) et je crois que j’ai été prise dans l’effervescence des coups de coeur des blogueurs, je m’attendais à quelque chose de plus abouti.

E&P Raibow Rowell

 Quelques passage WTF :
 » Park était assis en face d’elle, se forçant à garder le sourire, mais il avait l’air aussi mal à l’aise qu’elle. » ==> Ils sont toujours toujours toujours mal à l’aise… Toutes les 3 pages je dirais.
« Richie est le chef de famille. Richie est celui qui apporte la nourriture sur la table. » ==> Alors je sais bien qu’on est dans les années 80 et que les mentalités sont ce qu’elles sont mais quelle couche elle tient la mère d’Eleanor… Prendre autant la défense d’un cinglé au détriment de ses propres enfants… C’est limite pas crédible.
 » Elle était tellement euphorique qu’elle a souri à Mme Dunne en entrant dans son bureau.
– Eleanor, lui a t-elle lancé en la prenant dans ses bras.
Mme Dunne était à fond sur les câlins. Elle l’avait prise dans ses bras dès leur première rencontre. » ==> WTF ?! Je ne sais plus qui est Mme Dunne, une conseillère pédagogique, quelque chose comme ça mais euuh ?! D’ailleurs le prof de littérature prend aussi Eleanor dans ses bras pour un câlin lorsqu’elle récite brillamment une poésie… Dans les deux cas ce sont des passages sur lesquels j’ai bugué un peu.
« Si ça ne marche pas avec son oncle, ne ramène pas Eleanor chez elle. Amène-là ici et on trouvera une solution ». ==> Là c’est le père de Park qui parle. Il donne donc son consentement à son fils qu’il surprend à fuguer en pleine nuit pour aller mener Eleanor à des centaines kilomètres de là (chez son oncle) en voiture, à 2h du matin. Précisons que Park a eu son permis la semaine précédente, qu’il a 16 ans et qu’il ne sait pas conduire une voiture à boîte manuelle. Je vous le donne dans le mille : son père lui ordonne de prendre la manuelle. Wtf ?!

Il y a énormément de passion autour de ce titre ce qui donne lieu à des dessins sympas comme celui-ci (source : thescarlettsplace.blogspot.fr) :

resena-eleanor-park-rainbow-rowell-L-04m0GG

Merci aux éditions 12-21 de m’avoir permis de découvrir de titre qui me faisait pourtant tellement envie !

rainbow-rowellRainbow Rowell écrit des romans, parfois sur des adultes, parfois sur des adolescents. Mais elle invente toujours des histoires sur des personnages qui ont l’impression de se planter. Et qui tombent amoureux. Quand elle n’écrit pas, Rainbow Rowell adore lire des comics e discuter à n’en plus finir sur le sens de la vie. Elle vit dans le Nebraska avec son mari et ses deux fils (source texte : Pocket Jeunesse – source photo)

This Post Has Been Viewed 1,147 Times

Vous aimerez peut-être :
Ce contenu a été publié dans Enfants / Ados, Etats-Unis, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

22 réponses à Eleanor & park – Rainbow Rowell

  1. yueyin dit :

    Bah, un livre qui plait à tout le monde c’est louche 🙂 Je l’ai lu en français moi aussi et j’ai bien aimé 🙂 (le style n’est pas transcendant hein mais assez fluide)
    Pour la voiture, en Amérique du nord le rapport à la conduite est quand même très différent (au moins par rapport à la France, ce que je connais), là bas surtout dans les années 80 les gamins passaient leur permis alors qu’ils savaient déjà conduire voire qu’ils conduisaient déjà avec leurs parents depuis longtemps 🙂 J’ai des copains qui conduisaient avant seize ans (donc sans permis) et pas en restant sur le parking si tu vois le topo, le tout avec l’assentiment familial, c’est vrai que ça fait bizarre vu d’ici 🙂
    L’attitude de la mère a été autrement plus difficile à accepter pour moi, malheureusement je sais que ça existe c’est juste que je lui aurais retiré ses enfants moi 🙂
    Dernier article de yueyin : Ceux du nord ouest

    • Melo dit :

      C’était louche avant alors, heureusement que je l’ai lu :)))
      Oui j’ai bien pensé au rapport à la voiture aux US mais tout de même. J’ai pris la réaction du père comme ça : Tiens, tu t’apprêtes à fuguer ? Ok mon fils, si ta copine a des problèmes amène là à 500km de là en voiture alors que tu n’as jamais fait de trajets de plus de 10 minutes. Il est 2h du matin ? Il fait nuit noire ? Pas de problème, tout le monde sait bien qu’il est plus facile de conduire en pleine nuit, et puis tu as 16 ans, c’est pas comme si tu en avais 25. Non va mon fils, au pire tu te crasheras avec une autre voiture mais c’est pas grave, il faut bien que jeunesse se fasse. Et puis si jamais il n’y a pas de solutions à l’arrivée, revenez et alors à ce moment là on verra ce qu’on peut faire pour Eleanor ta mère et moi. Mais pour le moment tu m’excuses mais il est 2h du mat’, je suis crevé. Ah une dernière chose, puisque tu ne sais pas conduire la boîte manuelle, je te défends de prendre l’automatique. Manuelle ou rien. On est un homme ou on ne l’est pas.

      Clairement l’attitude de la mère est tellement Wtf que j’ai eu du mal à l’appréhender. Moi aussi je lui aurais retiré ses enfants depuis lurette. Elle a une case en moins celle-là ! Je sais que ça existe mais malgré tout je ne sais pas la situation familiale ne m’a pas paru super crédible.

      Merci Yueyin pour ton passage :))

  2. Cess dit :

    Je rejoins Yueyin sur son message.
    Perso j’ai adoré ce livre, et le style. Il est simple mais je ne m’attendais pas à du Zola non plus.
    Mais surtout, il a su me toucher. Ces ados, différents, ont su me toucher.
    L’attitude de la mère est incompréhensible, j’ai eu beaucoup de mal, je te rejoins totalement la dessus.
    Après, je suis sûre que ça existe aussi.
    Bref, je comprends sincèrement qu’on adore pas et qu’on adhère moyennement au style. Moi j’ai été conquise dès la première page… 🙂
    Mon avis sera en ligne demain et est à l’opposé du tien ! LOL.

    • Melo dit :

      Ah mais je te rassure je ne m’attendais pas à du Zola non plus mais j’ai vraiment trouvé le style bien plat et bien pauvre, vraiment vraiment.
      Oui oui des situations familiales comme ça existent c’est sûr mais enfin il y a un petit quelque chose chez cette famille et cette mère qui ne me la rende pas super crédible sans que j’arrive à dire quoi.
      Des avis à l’opposé du mien je crois que je vais encore en voir passer beaucoup ! 😉
      Après les goûts et les couleurs hein :))

  3. Noukette dit :

    Zut alors, il me tentait bien moi ! Mon côté midinette sûrement ! ^^
    Dernier article de Noukette : Cet été-là – Jillian Tamaki / Mariko Tamaki

  4. yueyin dit :

    Mouahahah Park avait déjà dit qu’il savait conduire la manuelle sauf devant son père 🙂
    C’est d’ailleurs vachement pratique de pouvoir passer son permis sur une automatique, apprendre toute seule à conduire une manuelle par contre pfiouuuuu (il n’y a pas de mention sur ton permis quand tu le passes au Canada 🙂 )
    Enfin bref j’avoue que le père est surprenant sur ce coup là hein même si je l’ai bien aimé à ce moment là 🙂 C’est rare que les parents existent vraiment dans les publications « jeunesse »
    Dernier article de yueyin : Ceux du nord ouest

    • Melo dit :

      Oui sauf qu’il n’avait quasi jamais conduit de manuelle quand même et que son père ne le savait pas. :p
      J’imagine la galère quand il faut apprendre sur boîte manuelle tout seul ^^ mais bon habiter le Canada est en soit une chance alors bon !!! :))
      C’est vrai que c’est rare que les personnages des parents soient si présent. Ils le sont plus dans du jeunesse que dans les romans ados, je pense. Et d’ailleurs pour moi Eleanor & Park flirte entre le jeunesse et le roman YA.

  5. HanaPouletta dit :

    Oh, ça me refroidit un peu ! Mais je pense le lire par curiosité, étant donné l’engouement qu’il suscite… Si je garde en tête tous ces couacs, je tiquerai déjà moins en les rencontrant, je pense. 🙂 Peut-être aussi préférerai-je la VO…
    Dernier article de HanaPouletta : Love Letters to the Dead, d’Ava Dellaira

    • Melo dit :

      Oui en général quand des billets plus mitigés tombent les prochains lecteurs avertis sont plus enclins à apprécier je crois. Et la VO doit forcément être mieux (enfin j’espère ^^’)

  6. Ping : Oups… +17 dans la Pile. | Carnet de lectures (et autres futilités)

  7. Acr0 dit :

    Je me demande aussi si la traduction n’a pas joué de mon côté aussi… tout comme la romance. Le portrait de ces deux jeunes gens est une bonne idée, mais j’ai trouvé que l’auteure ne faisait que survoler. Je me retrouve dans un livre jeunesse… pour les jeunes ; je n’ai pas senti assez de richesse pour les adultes (des interrogations, une vrai introspection, par exemple). Ah oui, les fan art sont nombreux 🙂
    Dernier article de Acr0 : Rond de Sorcière #46

  8. Juliah dit :

    J’ai bien aimé, mais sans coup de coeur non plus. Pour le style (attention, 3615 mylife), j’ai commencé quelques pages en anglais quand j’étais en déplacement, et comme j’avais aussi le livre en VF, j’ai continué en français quelques pages… mais c’était juste impossible!!! QUI traduit des romans au passé composé?! Bref, j’ai abandonné la VF et tout lu en VO, ça passait mieux comme ça. En revanche, j’ai adoré son « Fangirl » (toujours en VO, j’ai même pas tenté la VF!) ^^
    Dernier article de Juliah : FANGIRL, de Rainbow Rowell

    • Melo dit :

      Ah ! Je suis contente de voir que ça cloche peut-être un peu au niveau de la traduction !!
      Je t’avoue qu’après cette lecture je n’ai pas super envie de relire l’auteure… Mais je suis contente que tu mentionnes que ce n’est pas un coup de coeur je me sentais véritablement seule !! ;))

  9. Ping : ROWELL Rainbow – Eleanor & Park | Livrement

  10. laura dit :

    bonjour ce livre me fais de plus en plus envie 🙂

  11. Ping : Eleanor & Park – Rainbow Powell – Mille et une Frasques

  12. Stephie dit :

    Mon petit coeur a chouiné, je ne retiendrai que ça, rires. Des bises Mélo
    Dernier article de Stephie : Eleanor & Park – Rainbow Powell

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.