Trente-six chandelles, de Marie-Sabine Roger

36 chandelles

Aaaaah Marie-Sabine Roger !
Découverte avec Bon rétablissement que j’avais beaucoup-beaucoup aimé. Son personnage était un vieux (enfin.. tout est relatif) grincheux bourru quasi suicidaire n’aimant rien ni personne – ou presque. Que de tendresse dans ces portraits cassés par la vie, d’humanité et d’humour planqués derrière une bonne couche de mauvaise foi et de cynisme !

Là encore ce sont les personnages qui font la force de ce roman : Mortimer a bientôt 36 ans et tous les hommes de sa famille sont morts le jour de leur trente-sixième anniversaire à onze heure du matin. Comme Mortimer est un mec bien et qu’il s’est préparé toute sa vie à l’inévitable, il a vendu son appartement, sa voiture, démissionné de son emploi de fonctionnaire et attend sagement dans son plus beau costume et ses plus belles chaussettes que la mort vienne le cueillir.
Mais évidemment tout ne se passe pas comme prévu… En plus il y a Paquita venue prendre un café juste avant l’heure fatidique. Paquita… Tout un poème derrière ses collants léopards, ses mini-jupes en cuir et ses talons rose fluo. Mariée à Nassardine, immigré philosophe qui fait le khawa comme personne. Ces deux-là vendent des pizzas.. euuh pardon : des crêpes, dans un camion ambulant qui ne déambule pas. Et puis au détour des pages on rencontre Jasmine, pleureuse-sur-bancs amatrice, et créatrice de chapeaux, qui aime la vie et les gens.

Lire Marie-Sabine Roger c’est comme manger un cupcake à l’apparence moche et sèche qui a un gros coeur coulant à la fraise en dedans. C’est s’amuser de lire s’amuser l’auteure avec les mots. C’est simple, terriblement humain, absurde comme la vie, tendre, fantaisiste. c’est une fable qui fait s’interroger sur soi-même, les non-dits, le poids familial, la vie, les gens… Des romans (pour ceux que je connais) pleins de sens et d’humour et on en redemande ! Maintenant une adaptation au cinéma, svp : Je rêve de voir Paquita, Nassardine, Jasmine et Mortimer à l’écran. 😉

Quatrième de couv’…
Mortimer s’est préparé à mourir le jour de ses 36 ans, comme cela a été le cas pour tous ses ascendants mâles. Il a quitté son travail, rendu son appartement et vendu sa voiture mais la malédiction ne s’abat pas sur lui. Que reste-t-il à faire, lorsque la mort attendue ne vient pas ? Il faut apprendre à vivre vraiment ! Après ses précédents succès, notamment La tête en friche et Bon rétablissement, tous deux adaptés au cinéma par Jean Becker, Marie-Sabine Roger revient avec un roman plein d’humanité, aux personnages émouvants, croqués avec humour et justesse. Une belle réflexion sur le sens de la vie !
Trente-six chandelles, de Marie-Sabine Roger
éditions du Rouergue, coll. La Brune, août 2014, 278 p

 

Marie-Sabine-RogerNée à Bordeaux en 1957, elle commença à écrire à partir de sa 4ème. Marie-Sabine Roger a été institutrice en maternelle pendant dix ans, avant de se consacrer entièrement à l’écriture. Son talent est aussi appréciable dans la littérature jeunesse (albums, romans) où elle a publié une centaine de livres, souvent primés que dans la littérature adulte. Elle rencontre régulièrement enfants, adolescents et adultes dans les primaires, collèges, bibliothèques et IUFM. Elle maîtrise aussi bien l’humour que la gravité et aime confronter les genres et les registres. Elle obtient le Prix Inter-CE 2009 et le Prix CEZAM 2009 pour « La tête en friche » (éditions du Rouergue). Son roman « Bon rétablissement », prix des lecteurs de l’Express 2012, a été adapté au cinéma en 2013 par Jean Becker. (source biographie + photo auteur : babelio.com)

 

 

ClaraMango  et Sandrine entre autres ont beaucoup aimé aussi.

Lu dans le cadre des matchs de la rentrée littéraire Priceminister et dans le cadre du challenge Rentrée Littéraire 2014 (5/6)

challenge RL 20141 Blog_LogoRentreeLitteraire2014_03

 

 

This Post Has Been Viewed 443 Times

Vous aimerez peut-être :
Ce contenu a été publié dans Contemporain, France, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

13 réponses à Trente-six chandelles, de Marie-Sabine Roger

  1. très bel article où tu fais ressentir ta joie d’avoir rencontrer ces personnages. Je vais donc me laisser prendre à mon tour.

  2. zazy dit :

    J’ai lu un livre d’elle. Tu donnes envie d’y retourner. Si je croise un de ses livres à la biblio, je me laisserai faire
    Dernier article de zazy : Pierre Raufast – La fractale des raviolis

  3. Cajou dit :

    WAouh, après la lecture de ton billet, je n’ai qu’une seule envie, c’est de moi aussi découvrir Paquita, Nassardine, Jasmine et Mortimer !! Merci Mélo pour ce très beau billet 🙂
    Et des gros bisous <3
    Cajou
    Dernier article de Cajou : Eleanor – Holly Black

  4. Bien aimé ce roman mais sans que ce soit la révélation de l’année non plus. Par contre je note Marie-Sabine Roger dans mes petits carnets car j’adhère plutôt bien à son humour et son écriture.
    Dernier article de A_girl_from_earth : 2014 en bref et prévisions 2015

  5. Ameni dit :

    Je n’ai lu que des avis positifs sur ce livre mais tu es la première qui me donne vraiment très envie de le lire !

  6. valou dit :

    je l’ai offert à ma sœur en septembre, elle ne l’a toujours pas lu, et ça m’énerve, car je veux le lire aussi ! Tu peux la convaincre pour moi 😉
    Dernier article de valou : 2014 en lecture : les tops et les flops

    • Melo dit :

      Si je ne me trompe pas je crois qu’elle a liké mon billet sur la page facebook, elle est peut-être convaincue du coup ;))

  7. Marguerite dit :

    Très beau billet 🙂
    J’ai vraiment beaucoup aimé ce roman, un vrai bonbon qui fait du bien. J’ai découvert l’auteur à cette occasion et j’ai vraiment envie de replonger dans son écriture.
    Dernier article de Marguerite : La véritable histoire de Noël – Marko Leino

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.