Charlie

charlie
Pas douée pour les longs mots, surtout quand cela touche l’innommable alors je vais faire court.
Même si j’apprécie les unes de Charlie Hebdo qui passent sous mes yeux je n’en suis pas une lectrice assidue, ne connaissais pas Cabu, Charb, Tignous, Wolinski ou Bernard Maris comme certains les connaissaient, les suivaient, les écoutaient, mais je mesure la peine de ceux-là et la partage avec la même force et la même révolte

nous sommes Charlie

Toute la journée du 07/01/2015  furieuse envie de prendre le crayon et de dessiner aussi.

jesuischarlie

plantu charlie

continuer à les faire trembler

des légions de dessinateurs vous naître

on vous emmerde

le terroriste ne sait pas dessiner

nous on fait passer nos idées avec des l'encre

arme

oh non pas eux

ZEP

son seul crime

dorothée cabu

c'est l'encre qui doit couler pas le sang

mahomet

toutes voilées dans le deuil

not in my name

ce n'est pas la foi qu'il faut combattre

yesterday today tomorrow

dis papy

sourire

chose promise chose dueCharb aurait adoré celui-ci : en un trait de crayon l’absurdité

un curé à poil

encore un dessin trop moche qui se moque de nous

super connardoui moi ça me rend super triste et ça me révolte aussi.

ils ont deja dessine des bites partout

dégage marine

charlie cherche sa prochaine une

et maintenant charlie

Et maintenant ?… Souhaitez-nous bon courage, les gars.

vous êtes charlies ils étaient charlie

faire pousser des crayons

Puissiez-vous avoir fait pousser des milliers de crayons

 

 

« Monde de merde ».
Une expression qui, de l’avis de toutes et de tous, convient parfaitement pour résumer la situation, à la fois partagée entre l’envie de vomir, la rage aveugle, la tristesse, la colère, l’effondrement, les pleurs, l’horreur, l’émotion, l’incompréhension, l’abattement, le deuil, le déchirement, le découragement, l’affliction, la consternation, les larmes, l’amertume, l’épouvante, le chagrin, la barbarie, la cruauté tout en soulignant que, malgré tout ce qui s’est passé et tous ceux qui sont tombés ce jour, l’opiniâtreté, l’obstination, la ténacité, l’acharnement, la persévérance, le zèle, le courage, la volonté, la force, la constance, la continuité, l’endurance, l’enthousiasme, la ferveur, l’obstination, l’entêtement, la ténacité, l’envie,  l’insistance d’informer et de rire, de faire rire,  continuera, se poursuivra, durera, s’entêtera, persistera, perpétuera, se prolongera, s’étendra, se renforcera, augmentera, s’intensifiera, s’appuiera, encore, toujours, invariablement, constamment, continuellement, sans cesse, assidûment et éternellement.
http://www.legorafi.fr/2015/01/07/monde-de-merde/

« Il faut rire du guerrier qui pense trouver la gloire en s’attaquent à des gens désarmés. Rire de celui qui pense inspirer la crainte en abattant courageusement un homme à terre. Oui, de tout cela, il faudra rire. » http://unodieuxconnard.com/2015/01/07/la-peur-et-le-rire/

« Ils n’ont pas été exécutés parce qu’ils allaient révéler un complot mondial. Ils ont payé de leur sang notre droit au rire. Trois connards en cagoule viennent de nous dire «vous n’avez plus le droit de vous marrer». Et maintenant alors? On se dit au revoir? Putain, mais moi, les mecs, j’ai pas envie de vous dire au revoir.(…) Là-dessus, les trois connards, vous avez gagné. Vous avez gagné parce que Charb est mort, parce que Cabu est mort, parce que Wolinski est mort, parce que Tignous est mort. Parce que vous les avez fait crever dans des mares de sang. Mais vous avez perdu parce que ces caricatures, on les reprend toutes à notre compte. Parce qu’il ne suffit pas d’éliminer des hommes pour que leurs oeuvres disparaissent. » Titiou Lecoq  http://www.slate.fr/story/96571/titiou-charlie-hebdo

 

« Ils voulaient mettre la France à genoux, ils l’ont mise debout. »

ils voulaient mettre la france à genoux ils l'ont mise deboutJe suis Charlie

 

« Chères amies, chers amis,
Nous sommes toutes et tous sous le choc.
L’attaque atroce qui a eu lieu aujourd’hui n’a pas seulement ôté la vie de Wolinski, Charb, Cabu et des autres journalistes de Charlie Hebdo: elle menace l’essence-même de notre démocratie, notre liberté d’expression, nos droits, notre humanité partagée.
La confusion est totale et chacun y va de ses spéculations. Seule une poignée de personnes mal intentionnées jubile. À coup sûr, les terroristes et extrémistes de tous bords vont tenter d’utiliser ce drame pour diviser notre société, en jouant sur les peurs et les préjugés. Mais la tragédie de ce matin peut aussi nous rassembler comme jamais — cela ne dépend que de nous.
Si dans les prochaines 24h, aux quatre coins de France, nos voix ne font qu’une, que nous clamons tous ensemble notre solidarité et notre unité pour défendre la liberté de notre presse, notre diversité et notre tolérance, nous parviendrons à couvrir les discours haineux et le bruit des armes. Ne nous laissons pas diviser et réduire au silence. Cliquez ci-dessous — lorsque nous atteindrons 100 000 personnes, nous relayerons aux médias notre message assourdissant: “Nous n’avons pas peur”, “Nous restons unis”, “NousSommesCharlie”.
https://secure.avaaz.org/fr/avec_charlie_4/?toYfRgb
Avec espoir,
Marie, Aloys, Camille, Mélanie et toute l’équipe d’Avaaz »

 

08/01/2015 :

nous sommes tous charlie

Émotion de voir cette unité française et internationale autour de Charlie. Continuons surtout…

 

À Ahmed Merabet, Bernard Maris, Cabu, Charb, Elsa Cayat, Franck Brinsolaro, Frédéric Boisseau, Michel Renaud, Mustapha Ourrad, Philippe Honoré, Tignous, Wolinski, leurs proches, et à nous tous.

This Post Has Been Viewed 3,151 Times

Vous aimerez peut-être :
Ce contenu a été publié dans France, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Charlie

  1. Mango Lila dit :

    Merci pour ces caricatures. C’est très fort!
    Dernier article de Mango Lila : Consternation, tristesse et colère…

  2. Ping : Rire par dessus tout – Pour Charlie – Contre la bêtise et la haine – | liratouva

  3. Sérieux ces dessinateurs ont vraiment un don : c’est tellement vrai et à la fois drôle ce qu’ils dessinent, parce qu’ils arrivent à montrer où le bas blesse… C’est sûr, la vérité fait mal. Mais pas autant que les balles… Ou peut-être que…?

  4. zazy dit :

    Je n’ai pu m’empêcher de sourire en imaginant leurs réactions en écoutant les églises sonnant le glas pour eux !!!
    Ils me manquent
    Dernier article de zazy : Je suis Charlie

  5. Marion dit :

    Finalement, poster ces dessins est le plus beau des hommages…
    Dernier article de Marion : Je suis Charlie, tu es Charlie, nous sommes Charlie…

  6. Sybille dit :

    Il n’y a pas de mots, tellement c’est ignoble de faire une chose pareille !
    Dernier article de Sybille : Mon Grand Top 5 de l’année !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.