Perdue et retrouvée, Cat Clarke

perdue et retrouvée_cat clarkeUn nouveau Cat Clarke ne se refuse pas. Cette fois l’auteure a décidé de s’attaquer au thème de la disparition d’enfant. Sujet ô combien douloureux et délicat. Mais nous sommes habitués à ce que l’auteure ne choisisse jamais des sujets faciles.
Laurel Logan, 6 ans, disparaît alors qu’elle jouait dans le jardin de ses parents. Pendant 13 ans sa famille ne cessera de la chercher : enquêtes policières, vues médiatiques, Laurel est l’enfant dont la presse et les badauds ne cessent de parler. Jusqu’à ce qu’elle réapparaisse exactement à l’endroit de sa disparition. Elle a 19 ans.
L’histoire est narrée du point de vue de Faith, soeur cadette de Laurel qui a grandi dans l’ombre de la disparition de son aînée mais qui a toujours essayé de mener la vie la plus ordinaire possible. La réapparition de Laurel va chambouler son quotidien et la jeune fille va se sentir tiraillée entre le besoin de la protéger, le bonheur de l’avoir retrouvée et un sentiment d’égoïsme voire d’infériorité somme toute légitime puisque Laurel se révèle être au centre de toutes les attentions notamment de celui de leur mère qui reprend vie depuis les retrouvailles.
Comme toujours chez Cat Clarke les personnages (-adolescents notamment- nous sommes dans la littérature ado) apparaissent dans toute leur humanité, ils s’interrogent, ont des failles et ne ressemblent pas à des stéréotypes. Questionnement adolescents, tolérance (il est question de couple gay et de « première fois ») Cat Clarke continue à toucher à des sujets contemporains et je trouve qu’elle le fait bien.
Comment retrouver un équilibre suite à ces retrouvailles ? Qui est l’étrange Laurel ? Cache t-elle quelque chose ? L’histoire prend des accents de thriller jusqu’à la révélation finale -bien sombre et un peu trop vite expédiée – qui de mon point de vue manque légèrement de crédibilité. Mais l’essentiel de ce roman restera pour moi le portrait adolescent dans lequel les jeunes se reconnaîtront certainement.

Perdue et retrouvée, Cat Clarke (The Lost and the Found, 2015)
Robert Laffont, Collection R, 2015, 406 pages
Traduit de l’anglais par Alexandra Maillard

This Post Has Been Viewed 255 Times

Vous aimerez peut-être :
Ce contenu a été publié dans Angleterre, Enfants / Ados, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Perdue et retrouvée, Cat Clarke

  1. Il semblait très sympa 🙂
    Dernier article de Scarlett Julie : Une lettre de vous, Jessica Brockmole

  2. Marguerite dit :

    Je ne connais pas du tout Cat Clarke mais j’ai noté plusieurs titres sans trop réaliser qu’ils étaient tous d’elle ! « Perdue et retrouvée » me tente après ce billet de même que « Revanche » et « A kiss in the dark ». Ce sont ceux que j’ai noté.
    Dernier article de Marguerite : Si loin de toi – Tess Sharpe

    • Melo dit :

      Cat Clarke fait dans les romans ados, il faut le garder à l’esprit pour éviter la déception, et elle a un style un peu particulier, on aime ou pas, je crois 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.