Le cultissime Maître des illusions de Donna Tartt …

le maître des illusions Donna TarttVous ai-je déjà parlé de mon petit côté maso ?
En voilà un que je souhaitais lire depuis longtemps, c’est chose faite non sans quelques longues pauses qui ont failli ne pas me le faire terminer. J’ai finalement profité du week-end à 1000 pour avaler les longues pages de la seconde moitié des 706 pages qui le composent.
La première moitié m’a paru relativement facile à lire, intrigante. On est là dans un campus américain dans les 90’s en compagnie de Richard qui débarque de sa campagne en s’inventant une vie de bonne famille pour faire bonne figure. Hors de question de révéler d’où il vient, ses parents n’ont guère d’argent, sa vie passée n’est guère flamboyante… Lui qui rêvait de quitter son foyer va pouvoir enfin faire quelque chose de sa vie.
Il va rencontrer un cercle de jeunes gens à l’apparence très érudite. Si j’osais la comparaison je parlerais de Bella qui rencontre les Cullen pour la première fois (on a les références qu’on a.). Richard entrera dans le cercle bien sûr et se transformera telle Bella à coups de whisky et de soirées à cuver et à philosopher.
Le problème avec Donna Tartt dont j’avais aimé Le Chardonneret sont les détails et les nombreuses digressions qui alourdissent ô combien son roman… On fait du sur-place et c’est beaucoup moins bien passé ici. Le cultissime Maître des illusions ne m’a absolument pas foudroyé comme je m’y attendais. Entre Cercle des Poètes Disparus et tribu Cullen, j’ai eu bien du mal à terminer malgré la fin qui m’a plu, dans cette chambre d’hôtel où se joue le tragique mais ce passage ne fait que 3 pages comparé au reste vraiment trop long, vraiment trop ennuyant.
Désolée, Donna.

Le maître des illusions, de Donna Tartt (1992)
traduit de l’américain par Pierre Alien
éditions Plon, éditions Pocket.
2.5 sur 5
Maintenant si vous avez envie de vous lancer quand même et que vous avez besoin d’encouragements allez donc lire Yuko et Sophie !
Quatrième de couv’…
Fuyant sa Californie natale, bourse en poche, Richard doit son entrée à l’université de Hampden, dans le Vermont, à son opportunisme bien plus qu’à son talent. Prêt à tout pour arriver haut, et vite, le voilà introduit dans la classe du professeur Julian, vouée à l’étude des Anciens, grecs et latins. Bastion de savoir et de snobisme, la petite communauté vit en vase clos, avec deux mots d’ordre : discipline et secret.
Très vite, Richard devine sous le vernis des apparences une tache indélébile, du rouge le plus sombre. Tout ici n’est que vice, secret, trahison, manipulation…

This Post Has Been Viewed 613 Times

Vous aimerez peut-être :
Ce contenu a été publié dans Contemporain, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à Le cultissime Maître des illusions de Donna Tartt …

  1. reginea dit :

    A l’inverse de toi, j’ai été déçue par le Chardonneret alors que j’avais beaucoup (énormément) aimé Le Maître des Illusions et Le Petit Copain.
    Comme quoi, c’est une affaire de sensibilité personnelle :)))

    • Melo dit :

      Oui en effet ! J’ai lu de moins bonnes critiques sur Le Petit copain du coup je ne me mouille pas je vais attendre le prochain Tartt en espérant qu’il arrive avant 10 ans 😉

  2. LaFée dit :

    Comme tu le sais je ne suis pas du tout de ton avis, mais je comprends ton point de vue. Je pense que  » le petit copain » te ferait le même effet, je viens de le finir et niveau longueurs et digressions on est servis:-)
    Dernier article de LaFée : « Le petit copain », Donna Tartt

  3. Laure Micmelo dit :

    Je l’ai lu il y a longtemps, et j’en garde un très bon souvenir ! Comme Régina, meilleur que Le Chardonneret d’ailleurs (j’avais été un peu déçu par Le Petit copain)
    Dernier article de Laure Micmelo : Rentrée littéraire été 2015 – Romans français sélection

  4. Fafa dit :

    Je le lirai peut être ! Bravo pour avoir lu ce pavé jusqu’au bout malgré le discutaillage !

  5. yuko dit :

    Des retrouvailles plus difficile avec Donna Tartt alors… Moi qui n’ai pas lu le chardonneret, j’ai quand même hâte maintenant ^^ à bientôt
    Dernier article de yuko : Reckless de Cornelia Funke

  6. Nelfe dit :

    Je l’ai lu il y a très longtemps. J’avais adoré.
    « Le Petit copain » aussi d’ailleurs.
    Ce genre d’histoire et d’écriture, on adhère ou pas…
    Dernier article de Nelfe : « Cette nuit-là » de Linwood Barclay

  7. éléa dit :

    Celui ci est dans ma bibliothèque depuis près de 20 ans … … et quand tu dis qu’il y a beaucoup de digressions, moi qui n’aime pas trop ça, j’ai un peu peur …
    Dernier article de éléa : La folle cavale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.