Chanson douce, Leila Slimani

chanson-douce_leila-slimaniJe ne connaissais pas la plume de Leila Slimani mais sur les listes du Goncourt et du Renaudot Chanson douce a toutes les chances d’être l’un des titres les plus lus de la rentrée littéraire.
Première phrase : « Le bébé est mort ». En commençant par la fin on entre immédiatement dans l’horreur des faits. La nounou a tué les enfants. Page après page le roman va lentement décortiquer le chemin qui a mené à l’indicible.
Myriam et Paul forment un couple uni. Deux enfants. Un bel appartement parisien. Paul a un bon poste dans le milieu de la musique, Myriam est avocate et aspire à reprendre de travail. C’est la raison pour laquelle ils se lancent à la recherche d’une nounou. Ils trouvent finalement « la perle »: Louise a le profil de la nounou idéale. Elle tisse avec les enfants des liens assez exceptionnels, se montre discrète et n’hésite pas à s’occuper du ménage et de la cuisine en plus de son rôle premier. Comment expliquer alors le drame ?
Dans l’interview ci-dessous Leila Slimani dit s’être inspirée d’un fait divers new-yorkais, ce qui rend le roman bien plus glaçant et réaliste.

Au delà du fait divers, le roman excelle à raconter le monde contemporain. Le temps après lequel on court, l’ambition professionnelle et personnelle, l’argent qu’il faut gagner, et surtout la solitude dont il est question broie les entrailles.
Un roman très « dans l’air du temps » qui m’a néanmoins laissé un goût d’inachevé. La fin brutale m’ayant laissée sur ma faim. Il y avait largement matière à continuer. Dommage.

Chanson douce, de Leila Slimani
Gallimard, sept 2016, 227 pages

Quatrième de couv’ :
Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d’un cabinet d’avocats, le couple se met à la recherche d’une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l’affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu’au drame.
À travers la description précise du jeune couple et celle du personnage fascinant et mystérieux de la nounou, c’est notre époque qui se révèle, avec sa conception de l’amour et de l’éducation, des rapports de domination et d’argent, des préjugés de classe ou de culture. Le style sec et tranchant de Leïla Slimani, où percent des éclats de poésie ténébreuse, instaure dès les premières pages un suspense envoûtant.

chanson-douce-leila-slimani-57b573b2b0f33Leïla Slimani, née le 3 octobre 1981 à Rabat au Maroc, d’une mère franco-algérienne et d’un père marocain, est une journaliste et écrivain franco-marocaine. Chanson Douce est son troisième ouvrage. (source Wikipedia)

A lire : le beau billet de Papillon.

This Post Has Been Viewed 184 Times

Vous aimerez peut-être :
Ce contenu a été publié dans Contemporain, France, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Chanson douce, Leila Slimani

  1. feflie dit :

    Dommage pour la fin. Il est dans ma wishlist alors j’espère que si je le lis je n’aurai pas ce même sentiment d’inachevé…

  2. Je ne saurais pas le lire, je le sais d’avance …

  3. Nelfe dit :

    J’ai vraiment envie de découvrir ce titre ! Ralala pourquoi les journées ne font-elles que 24h !? ^^

  4. zazy dit :

    Je tourne autour, il me tente. J’espère qu’il sera rapidement à la bibli

  5. Violette dit :

    j’hésite à le lire celui-là, ta remarque sur la fin me fait encore plus hésiter…

  6. noukette dit :

    Il m’intrigue celui-là mais rien ne presse…

  7. Serena dit :

    Hello,
    Je ne connaissais pas du tout ce roman du coup je te remercie pour la découverte ! C’est dommage par contre pour la fin !
    Bisous à toi 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.