Le syndrome du papillon, Maxence Fermine

le-syndrome-du-papillon-maxence-fermine

Hugo a 17 ans et est interné en hôpital psychiatrique. Il traîne sa peau dans l’établissement, sa vie étant rythmée par les rendez-vous psy, les repas dans la salle commune et la distribution des médicaments. Heureusement il y a le parc qui le sauve un peu de la déprime ambiante. C’est là qu’il va faire la rencontre de Morgane, ado lunaire se disant atteinte du syndrome d’Asperger. Il est immédiatement fasciné par la jeune fille qui traîne dans sa poche une liste des Asperger célèbres et qui passe son temps à écouter de la musique sur un banc en regardant les nuages. Le jour où Morgane disparaît du jour au lendemain, Hugo décide d’aller la retrouver…

Roman d’apprentissage, Le syndrome du papillon est une lecture légère de peu de pages (253) . On y parle ‘adolescence’, chemin qui mène à la vie adulte, difficulté à trouver sa place, pathologies psychiatriques. Une petite parenthèse sympathique sans grand effet littéraire qui plaira davantage à la cible adolescente. La description de Paris donne envie de prendre un aller simple pour la capitale pour y flâner le temps nécessaire et les références culturelles (Van Gogh, Glenn Gould, Tim Burton, etc.) qui émaillent les pages donnent un petit côté croustillant à l’ensemble. Quelques bémols néanmoins : la rencontre avec Albert par exemple (cliché du SDF par excellence) ne m’a pas du tout convaincue et la relation qu’entretient Hugo avec Zach, un autre patient m’a semblé cruelle et trop vite expédiée. Aussi, l’absence de négation dans la voix de Hugo, narrateur, est parfois agaçante. Mais il reste que ce roman est tout de même un roman sensible et doux, qui plaira sans doute aux ados qui se cherchent.
On sait qu’à la fin, Hugo veut devenir écrivain… Un peu de la vie de l’auteur là-dedans ?

Le syndrome du papillon, de Maxence Fermine
Michel Lafon, oct 2016, 253 pages

This Post Has Been Viewed 120 Times

Vous aimerez peut-être :
Ce contenu a été publié dans Enfants / Ados, France, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.