[BD] Comment je ne suis pas devenu moine

Album autobiographique, Comment je ne suis pas devenu moine narre l’histoire de Jean-Sébastien Bérubé qui, à vingt-six ans et dans l’optique de devenir moine, embarque dans un avion pour le Népal.
Le bouddhisme comme une évidence pour l’auteur n’est pas une religion comme il le rappelle mais un état, une philosophie, qui véhicule des valeurs éthiques, méditatives, de compassion. Et c’est le coeur orienté dans cette optique et contre l’avis de sa famille que Jean-Sébastien pose le pied pour la première fois sur le sol népalais.
Il en faut un sacré courage pour partir seul ainsi à la recherche de sa vérité. Je suis admirative. D’autant que le contraste de moeurs et de culture est saisissant. A l’arrivée le voilà harangué par une foule de chauffeurs de taxis qui veulent tous conduire le touriste blanc à Baudhanath, un temple immense où il est attendu. La nonne qui le reçoit le met déjà en garde contre de « mauvais moines » qui interpellent Jean-Sébastien ou contre une fausse mendiante portant des vêtements de soie.
Jean-Sébastien va aller plus loin et voyager jusqu’au Tibet, berceau de Bouddha, toujours sous l’occupation chinoise. Comme au Népal, le touriste blanc est visible à dix kilomètres à la ronde et certains tibétains n’hésitent pas, sous couvert de bouddhisme, à dépouiller l’ignorant occidental.
Le jeune homme visitera nombre de temples, sera pris par le mal de l’altitude, fera des rencontres sympa et d’autres moins et finalement se posera quelques questions quant à son choix de devenir moine. C’est une BD instructive qui a le mérite de montrer l’envers du décor quant à la vision idyllique occidentale de ces pays du monde et du bouddhisme tibétain par rapport à la réalité. Brad Pitt dans le film 7 ans au Tibet nous aurait-il menti ?? *smiley qui se creuse la tête*

Côté trait du dessin c’est léger et net en même temps. Joli. Seul regret : le manque de couleurs. J’aime la couleur en BD et les paysages et les temples n’en ressortiraient que plus majestueux ♥ comme on peut l’apercevoir sur quelques pages à la fin, mais ça doit être du boulot, j’imagine que c’est la raison pour laquelle les tons sont sépias. (?)

Comment je ne suis pas devenu moine, de Jean-Sébastien Bérubé (Canada)
Futuropolis, février 2017, 226 pages

Toutes les BD de la semaine aujourd’hui chez Noukette

This Post Has Been Viewed 111 Times

Vous aimerez peut-être :
Ce contenu a été publié dans Bandes-Dessinées, Canada, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

10 réponses à [BD] Comment je ne suis pas devenu moine

  1. Mo dit :

    Je note, d’autant que maintenant, je préfère de loin le traitement en noir et blanc de la partie graphique.

  2. Moka dit :

    L’habitude m’a fait vraiment apprécier le noir et blanc qui a parfois beaucoup de charme en BD…

  3. noukette dit :

    J’aime moi aussi beaucoup le noir et blanc, son utilisation ici semble assez pertinente je trouve…

  4. J’aime! Il me faut découvrir cet album!

  5. Jerome dit :

    Je valide aussi le choix de l’absence de couleur, le noir et blanc c’est définitivement mon truc 😉

  6. Mylene dit :

    j’avais hésité à le lire, tu me donnes envie !!

  7. Saxaoul dit :

    J’y jetterai un œil si je le trouve en médiathèque. L’aspect envers du décors du Népal et du Tibet m’intéresse. L’aspect religieux un peu moins.

  8. J’étais un peu comme toi au début, j’aimais beaucoup les couleurs dans la BD mais finalement, je trouve que le noir et blanc à un certain charme.

  9. Hilde dit :

    Ton billet me donne envie de découvrir, j’aime beaucoup la couverture et les dessins.

  10. Sabine dit :

    Un sujet et une partie du monde qui m’intéressent. Un sujet original aussi. Je note.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.