Ma mémoire est un couteau, Laurie Halse Anderson

Après Vous parler de ça et Je suis une fille de l’hiver, La Belle Colère publie un troisième roman de Laurie Halse Anderson. Ma mémoire est un couteau (The Impossible Knife of Memory) est néanmoins plus récent que les deux autres, il a été publié en 2014 aux Etats-Unis.
Comme les autres romans du label des éditions Anne Carrière ce roman réaliste met en scène l’histoire d’une ado effleurant l’âge adulte en proie a une situation compliquée et une vie un peu particulière.
Hayley, 17 ans, a passé cinq ans sur les routes avec son père fuyant ses démons. Vétéran de guerre en Irak et en Afghanistan l’homme est hanté par de douloureux souvenirs et a embarqué sa fille dans son job de routier. Les kilomètres défilants, la route est un refuge comme un échappatoire anesthésiant. Mais après une énième bagarre de bar, il décide de retourner vivre dans la maison de sa mère qui a vu en partie grandir Hayley. Celle-ci qui doit alors se réadapter à la vie sédentaire est de plus en plus inquiète du comportement de son papa. La guerre a laissé trop de traces. L’alcool et la drogue ont remplacé la vitesse du camion et l’une de ses anciennes conquête que Hayley déteste menace de refaire surface.

Plus que la jolie petite romance qui naît entre Hayley et Finn, un garçon de son lycée, on est surtout ici dans un contexte de relation père/fille complexe. Hayley doit faire face au comportement dépressif de son père tout en crevant d’affection pour lui. Elle met tout en oeuvre pour lui remettre le pied à l’étrier malgré les ravages tenaces que la guerre a laissé dans son esprit.

C’est finalement un roman où l’amour règne en maître malgré les souffrances de l’existence. Raconté de la voix de la jeune fille sur le temps d’une année scolaire, il devrait parler aux jeunes de l’âge de l’héroïne. J’aurai aimé avoir des livres de ce genre à lire à cet âge alors mettons-le dans les mains de nos ados pour voir… 😉

 

Quatrième de couv’…
Cela fait cinq ans que Hayley Kincain vit en nomade, ne pouvant poser nulle part son bagage très longtemps, parce que son père, Andy, fuit les démons qui l’assaillent depuis qu’il est revenu de la guerre d’Irak. Les voilà de retour dans la ville natale de ce père torturé, qui souhaite tout de même que sa fille puisse reprendre une vie scolaire normale.

Et voici que s’offre à Hayley les plus intoxicants des espoirs : vivre comme les autres adolescents de son âge, mettre enfin derrière elle ses propres souvenirs douloureux et, pourquoi pas, laisser une chance à son histoire avec Finn, le garçon canon qui lui tourne autour et semble partager avec elle le fardeau des secrets de famille. Ce fragile équilibre va reposer sur la capacité du père à guérir de son syndrome post-traumatique. Mais les monstres tapis dans la mémoire d’Andy sont assez puissants pour l’entraîner en enfer au moindre faux pas. Entraînera-t-il sa fille dans sa chute ? Quelle place doit-elle tenir dans ce combat ? Ma mémoire est un couteau est le roman le plus captivant de Laurie Halse Anderson, un suspense psychologique haletant se dégage de ce livre gorgé d’humanité, qui a connu un énorme succès aux États-Unis.

Ma mémoire est un couteau (The Knife of memory, 2014) de Laurie Halse Anderson
La Belle Colère, 16 février 2017
Traduit de l’anglais (U.S.A) par Marie de Prémonville

This Post Has Been Viewed 141 Times

Vous aimerez peut-être :
Ce contenu a été publié dans Contemporain, Enfants / Ados, Etats-Unis, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Ma mémoire est un couteau, Laurie Halse Anderson

  1. noukette dit :

    C’est vraiment une belle collection je trouve, elle parle à merveille de l’adolescence…!

  2. Jerome dit :

    Il vient d’arriver à la maison mais ma fille me l’a piqué, elle avait adoré « Je suis une fille de l’hiver ».

  3. Antigone dit :

    J’ai beaucoup aimé !! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.